Vous apprenez le piano – Où en êtes-vous, quelle est la prochaine étape ?

Vous êtes en train d’apprendre le piano. Vous vous dites que ce n’est pas tous les jours facile. En effet, c’est parfois dur de s’installer devant son piano pour répéter la même leçon. Encore une fois. Vous avez du mal à voir des progrès au jour le jour…

Et pourtant. Passé l’effort, chaque séance dégage une certaine satisfaction. On est content du travail accompli.

 

Jusqu’au jour où la régularité paye puisqu’on est capable de jouer ce que l’on souhaitait : quelques notes, quelques accords, une chanson, un morceau facile… Bref, on obtient des progrès bien mérités.

 

Pas à pas. Petit à petit. Oui, l’apprentissage du piano peut être ingrat les premiers temps. Et même assez long pour celles et ceux qui démarrent sans connaissance aucune de la musique et du solfège.

Moi-même, j’ai démarré le piano à presque 30 ans. Les débuts ont été quelques fois laborieux, je ne vous le cache pas.

 

Qu’est-ce que je retiens de la progression de mon apprentissage. Qu’est-ce que j’ai accompli, pour quelles difficultés et quelles satisfactions ?

Et de votre côté, ou en êtes-vous ?

Voici quelques étapes de la vie d’un futur pianiste, pianiste débutant ou pianiste amateur, plus ou moins confirmé.

Vous vous reconnaîtrez peut-être…

 

 

Les débuts, vous ne connaissez pas grand chose, le solfège est inconnu

Point de départ. Vous ne connaissez pas la musique. Le solfège est un animal à deux têtes. Vous vous remémorez des souvenirs de musique à l’école, c’est assez loin.

Une idée germe alors. Cette fois, je vais essayer de m’y mettre. « Je veux jouer du piano ».

 

Autre point de départ. Vous avez la chance d’avoir un piano à la maison et vous connaissez quelques notes. Vous jouez peut-être quelques accords. Le piano n’est pas (encore) une passion. C’est un simple amusement lorsque vous avez le temps. On peut dire que vous pianotez.

Au fait, ce n’est peut-être pas votre piano mais celui de votre enfant qui a déjà commencé. Alors, qu’est-ce qui vous empêche de l’imiter ?

Vous vous demandez s’il ne serait pas temps de s’y mettre sérieusement.
Surtout, vous ne voulez pas avoir de regret à ne jamais apprendre la musique.

Est-ce que vous aurez l’envie, et le temps nécessaire pour franchir cette première étape ?

 

Le piano vient d’arriver à la maison

Vous avez franchi le pas. Vous avez acheté votre premier piano, rien que pour vous. L’instrument est encore un mystère, vous appuyez sur quelques touches pour vous familiariser avec le son.

Le son est tout de suite beau. Cela dégage déjà une certaine émotion.

 

La suite est avec ou sans professeur.

Sans professeur, vous vous dites que vous commencerez seul(e) avec une méthode théorique. On verra après.

Ou bien vous commencez avec un professeur. Vous voulez apprendre avec les bonnes bases. Vous progresserez plus vite ainsi ; notamment si vous souhaitez démarrer dès le départ avec l’étude du solfège.

C’est le moment de faire vos premiers pas. Vous jouez les premières notes, les premiers exercices.

 

Vous commencez à lire la musique. La partition n’est plus cet agencement de signes, vous comprenez ce nouveau langage. Moment de satisfaction : vous joignez la lecture des notes aux touches du clavier.

C’est aussi le temps des premiers morceaux. La partition n’est pas encore chargée de notes, mais elle demande déjà un entraînement régulier.

La première année n’est pas une partie de plaisir. Il faut rester fort(e) et motivé pour passer les premiers blocages.

 

 

La deuxième année de piano

La première année est passé avec succès et aussi quelques écueils, c’est normal. Le plus difficile est peut-être fait. Il serait dommage de reculer maintenant.

Le piano fait partie de la maison.

Vous maîtrisez donc les bases. Vous êtes moins maladroit quand vous jouez avec les deux mains.

 

Persévérez et voyez des morceaux qui vous feront encore progresser. Un professeur sera le mieux placé pour vous aiguiller et vous conseiller sur les prochaines difficultés qui se présenteront.

 

 

3ème à 4ème année de piano

Vous avez dépassé les difficultés majeures des débuts, lire une partition, reconnaître les notes sur le clavier et surtout jouer avec les deux mains parfaitement indépendantes.

Nouvelles ambitions, nouveaux morceaux pour pianistes un peu expérimentés.

C’est le moment d’enrichir votre partothèque de morceaux que vous rêviez de jouer il y a bien longtemps. Le rêve devient réalité.

 

Vous faites impression auprès de vos amis. Persévérez encore pour améliorer votre technique, votre lecture et vitesse de déchiffrage.

 

Plus de 5 ans de piano

Contre toute attente, vous jouez à présent des morceaux qui dépassent vos premiers objectifs.

Vous êtes impressionné par la dextérité de vos doigts, la vitesse à laquelle vous jouez. Vous exprimez vos sentiments, faites passer des émotions aux gens qui vous écoutent.

Vous jouez de plus en plus de musique classique, chose impensable quand vous avez commencé. Ou votre style de prédilection n’est pas forcément le classique. Vous vous faites plaisir en jouant d’autres répertoires : jazz, blues, chansons populaires, musiques du monde, musique contemporaine ou minimaliste…

 

Le piano fait maintenant partie de votre vie.

Vous voyez dans les nouvelles partitions quelque chose de beau. Vous devenez un pianiste amateur et de plus en plus aguerri.

 

 

Et pour finir, bousculez les a priori

Quelqu’un vous a dit ou vous avez lu qu’il était difficile de commencer le piano sur le tard. « Vous commencez le piano adulte et sans connaître la musique, c’est voué à l’échec ». Et bien vous avez fait mentir ces personnes.

Vous débutez. Déjouez tous les pronostics, ne faites pas attention aux mauvaises ondes qui vous décourageront.

 

Mon premier but était de jouer de la musique, pour moi.
Suffisamment bien pour moi, pour en retirer du plaisir.

 

Et vous ?

 

Ecoutez-vous. Écoutez vos envies, votre plus profond désir.

N’ayez aucun regret, fixez-vous un objectif à tenir :

lancez-vous…

continuez à apprendre…

persévérez !

Cet article vous a-t-il apporté des conseils utiles ?

Continuez à apprendre en recevant tout de suite :

Les guides gratuits "Les bonnes méthodes pour apprendre vos partitions" et "300 accords de piano"

2 morceaux faciles, avec des conseils détaillés en vidéo : le 1er prélude de Bach et la chanson Hallelujah.


L'envoi est immédiat. Vos données resteront confidentielles

Partager sur facebook

197 commentaires


  • Sonia

    Bonjour,

    J’ai 31 ans et viens de commencer le piano. Je prends des cours depuis 2 mois et commence déjà à voir les progrès. C’est un véritable plaisir.
    Merci en tous cas de nous faire partager votre expérience à travers ce site.

    A bientôt

    • Benoit

      Merci et bonne continuation

      • Owona

        Oui Benoît ,j’ai fait a peine 4 mois de piano en 2004 d’abord le solfège et ensuite une base pratique .mon prof a été affecté et ss resté continué tout seul .Seulement mes études au piano c’est du coq a l’âne ,je ss militaire et j’ai 53 ans puisque je ss entrain de prendre ma retraite je voudrais vraiment me sacrifier pour le piano surtout pour mes deux fils qui ont encore pour l’instant 3 et 5 ans .Il faut que je me perfectionne de telle manière qu’a l’âge de 5 et 7ans qu’ils commence avec les bases du piano avant d’être inscrit ds une école de musique chez nous ,voilà .En conclusion j’ai une base en solfège et en pratique du piano ,avant de faire deux ans actuellement sans toucher au piano ,puisque j’avais un psr-740 que j’ai vendu ,je jouais des petites musiques classiques comme : la lettre a Elise , la marche nuptiale , ode à la joie ,canon de Pachelbel et autres .Je souhaite acheter un piano d’ici un mois pour reprendre la formation ,voilà à quel niveau je ss .Merci pour la question et j’attends bcp de conseils de toi bne sree

    • Nathalie

      Bonjour,
      J’ai 49 ans et cela va faire un an que j’ai joué mes premières notes sur mon piano ainsi que sur celui de mon professeur. Je réalise un rêve d’enfant ! Je pratique régulièrement ( en moyenne deux heures par jour tous les jours de la semaine) et je pense que le fait d’être en harmonie avec Agnès (mon professeur) contribue pour beaucoup dans ma progression. Elle tiens compte de mes goûts ! Je commence à maitriser un des menuets du petit livre d’Anna Magdalena Bach ainsi que le 1er Prélude du Clavier bien tempéré !! Ô Joie ! Bien entendu, les difficultés sont bien présentes et notamment la lecture de notes (passage de la clef de Sol à la clef de Fa) ainsi que le solfège rythmique… Les 4 mains sont un moment de bonheur que nous gardons pour la fin de chaque leçon ! bon exercice de déchiffrage. C’est la cerise sur le gâteau 🙂 Je vous remercie pour votre site, qui est un excellent soutien ! À bientôt !

      • Benoit

        Bonjour Nathalie,

        Merci pour votre message.

        Vous avez un bon rythme d’apprentissage. Comme vous le soulignez, votre professeur a apporté un bon soutien et a su entretenir la motivation.

        Félicitations pour vos progrès durant cette première année. Je vous souhaite de poursuivre sur cette voie.

  • JOSIERE

    Bonjour,
    Je débute également le piano à l’âge adulte, la quarantaine passé, et bien sûr j’ai eu peur de ne pouvoir apprivoiser la musique à cette âge.
    Heureusement, j’ai lu beaucoup d’articles sur internet, et effectivement ils s’accordent tous pour affirmer qu’il n’y a pas d’âge pour apprendre. Sachant toutes les vertus que procure de jouer un instrument de musique, je n’ai donc pas hésité à me lancer.
    Mon choix s’est porté avec un professeur particulier, non pas pour apprendre plus vite, mais surtout pour éviter les mauvaises bases dès le départ.
    Je n’ai pas encore mon piano que je cherche d’ailleurs activement, mais un simple clavier qui pour moi est tout pour faire du bruit, sauf pour apprendre à jouer du piano. Ce fut ma première erreur à cause d’un vendeur peu scrupuleux.
    Maintenant, j’en suis à mon 4ième cours (1 par semaine), mais effectivement le plus dur pour un débutant est de déchiffrer la partition déjà en clé de sol, de repérer les touches sur le piano et de jouer tout cela en même temps. Zut on a qu’un seul cerveau 😉
    J’imagine bien la difficulté quand il faudra jouer les deux mains ensemble.

    Par ailleurs, parmi l’ensemble des sites internet que j’ai visité, j’ai trouver le votre très intéressant, et très instructif. je ne manque pas d’y jeter un œil régulièrement, même si pour l’instant j’évite de me disperser dans mon apprentissage. Je suie donc les conseils de mon professeur notamment dans la posture qui n’est pas toujours évidente à acquérir.

    En tout cas je tiens à vous remercier pour tout les efforts qui sont consacrés pour la richesse de ce site et les mises à jours régulières.

    • Benoit

      Merci Josiere.

      Je vois que vous en êtes au tout début. Un professeur me semble effectivement le bon choix. Comme vous le soulignez cela évite de prendre de mauvaises habitudes, notamment une mauvaise posture qui peut vite arriver.

      Courage. Et j’espère que vous trouverez rapidement votre piano. Si c’est un piano acoustique, le son est en général le premier critère. Un bon numérique pourra très bien faire l’affaire les premières années.

      Bonne continuation

  • Nadine

    Bonjour et merci encore pour ce que tu nous consacres sur ton site
    pour moi j’ai commence vers l age de 20 ans a apprendre toute seule la guitare accompagnement chant et ensuite vers 40 ans j ai appris encore toute seule le synthetiseur donc cle de sol et accords au bout d un moment je suis passee par un prof et pour le synthe
    par ce meme prof j ai commence le piano mais je n arrivais pas j ai laiise tomber 2 ans et j ai pris un prof partitculier et la miracle cle de sol et cle de fa aquis ,bien sur il m’a fallut plus longtemps qu un jeune mais j ai une bonne oreille musicale et je peux joue les morceaux melodie
    donc quand je travaille un morceau comme la mistral gagnant je le sais presque a la fin du cours ,mon prof me fait souvent la remarque que c est pas la note ou les notes qui sont ecrites que je joue je parle de la cle de fa mais il dit ca passe c’est dans l harmonie ,mais quand je rentre chez moi je le rejoue encore plusieurs fois mais si j arrete de le jouer pendants une semaine, j ai plus de mal
    Meme si c’est des morceaux que je connaissais bien pas par coeur lol et bien j ai un temps d adaptation est ce normal
    voila je voulais t’en parlais pour savoir ce que tu penses
    en plus mon prof me fait des musiques a l oreile mais je sus obligee de lui dire NON il manque des notes et oui
    voila a

    • Benoit

      Merci pour ton commentaire Nadine.

      Si je comprends bien, tu as du mal à rejouer tout de suite un morceau appris par cœur.

      Je crois dans ce cas que c’est tout à fait normal, si ce n’est qu’un temps d’adaptation. Le temps, à court terme, n’efface pas tous les automatismes. Comme on dit, le morceau est toujours dans « nos doigts ». A plus long terme, on peut perdre une bonne partie du morceau, et un nouveau déchiffrage peut alors s’imposer (mais là encore, je dirais qu’on garde quelques souvenirs qui font qu’on rejoue le morceau plus vite, ce n’est pas comme si c’était un tout nouveau morceau).

      Bonne continuation

  • Danielle

    Bonjour Benoît,

    C’est toujours un plaisir de te lire. Tu m’a fait rire en te lisant lorsqu’on débute le piano. Tout ce que tu dis est tellement vrai. J’en suis comme au début d’une 2ieme année. Ha lala…Merci pour ton encouragement.

    Ton site est superbe! Je me suis inscrite à Jejouedupiano .Je t’en reparlerai.

    Danielle

    • Benoit

      Merci Danielle.

      Bon de début de 2ème année alors !

  • pradillon

    Un grand merci pour tes conseils Benoît. J’ai démarré courant 2011 le piano, cela n’a pas été facile puisque je partais de rien, connaissances du solfège niveau scolaire et avec un professeur j’ai appris à être patiente pour avancer step by step.
    Je te remercie, j’ai suivi tes conseils et j’ai acheté les exercices de Hanon (le pianiste virtuose) et je dois dire que bien que rébarbatif, ces exercices sont d’une efficacité redoutable 🙂

    Merci de nous faire partager ta passion

    Lyne

    • Benoit

      Merci Pradillon (Lyne),

      Oui, le Hanon a son utilité pour renforcer les doigts (d’autres exercices aussi). C’est bien de l’avoir sous la main à ton niveau, qui doit commencer à demander un peu de technique.

      Bonne continuation

  • Christiane

    Bonjour Benoît et merci pour vos apports réguliers ; je les lis toujours avec beaucoup d’intérêt et d’attention.
    Pour ma part, je me suis « remise » au piano à 60 ans. C’est un instrument que j’aime et il y en a toujours un à la maison. J’ai commencé avec une concertiste chinoise en retraite, malheureusement peu pédagogue ; je jouais de « pâles » imitations. Depuis quatre ans, un professeur vient à la maison pour un « marathon » de deux heures tous les quinze jour :)) J’apprends beaucoup de lui et nous partageons le même amour du Baroque. Je joue des oeuvres de JS BACH. Je n’ai aucun don particulier et je travaille tous les jours entre 1heure et 1heure et demi, ce qui me permet de progresser.
    Mon seul souci est que j’ai du mal à jouer correctement quand mon professeur est là, j’accroche les notes, la musicalité est absente et même s’il me dit qu’il sait comment je peux jouer lorsque je suis toute seule, c’est frustrant. Jouer devant d’autres personnes me stresse également, toutefois dans une moindre mesure. Avez-vous une recette pour remédier à ce comportement émotionnel qui m’encombre. Merci d’avance et à bientôt.

    • Benoit

      Bonjour Christiane,

      Merci de partager votre expérience. Vous avez un bon temps d’apprentissage et régulier en plus. Félicitation !

      C’est bien que vous dites « je n’ai aucun don particulier » : la musique et le piano ne doivent pas être une question d’aprioris et de possibilités pour certains.

      Moins bien jouer devant un professeur n’est pas rare. C’est déjà jouer devant un public, avec une dose de trac. Normalement, le temps doit vous permettre d’être plus à l’aise, si c’est toujours la même personne depuis 4 ans. Il ne faut pas hésiter à lui dire votre ressenti, il comprendra. Profitez peut-être de vos séances de 2h (c’est assez long), pour vous relâcher et vous libérer.

      Bonne continuation

  • Biermans Viviane

    Bonjour,je viens d’avoir mon premier cours avec un professeur ,je ne me decourage pas je suis persuadée que je vais y arriver
    Je n’ai pas encore un vrai piano juste un synthétiseur mais pour le mois de décembre je compte bien acheter un piano
    Je suis toujours contente de recevoir vos mails et vos conseils ,merci à vous de garder le contact

    • Benoit

      Merci Viviane,

      1er cours ! Félicitation.

      Bonne continuation pour la suite. N’hésitez pas à donner des nouvelles sur le site.

  • Kelio

    Bonjour,
    J’ai commencé le piano à.. 48 ans avec un professeur et çà fait maintenant 18 mois que je m’éclate avec cet instrument. J’avais quelques notions de solfège acquise durant mon enfance, ce qui m’a aidé pour la lecture de notes et le rythme, mais j’avoue que l’apport d’un professeur est pour moi essentiel, pour corriger les mauvaises positions et les erreurs. Et puis çà permet de ne pas être seul face au piano !
    Merci pour ce site 😉

    • Benoit

      Merci de votre message Kelio,

      Bonne continuation

  • DOBEL

    Bonjour,
    C’est sympa de nous demander où on en est !
    Pour l’heure, je travaille les partitions « Les fiancés d’Auvergne » et « Ah, si j’étais restée célibataire » que m’a donné mon professeur de piano en août dernier. De retour de vacances je reprends l’apprentissage mais ai des difficultés à frapper les accords : D7, A7 et G7 avec réactivité : je les cherche toujours (pas d’automatisme), ne frappe pas toujours les 4 doigts en même temps et suis donc lente !!!
    Merci.
    Bien cordialement.
    Christiane D.
    As-tu une astuce à conseiller ???

    • Benoit

      Bonjour Christiane,

      Merci de faire partager les morceaux que tu travailles (que je ne connais pas).

      Pour les accords, tu mentionnes un des objectifs. L’automatisme. En travaillant séparément le mouvement et la position de la main droite, dans l’ordre souhaité des accords, tu devrais finir par enchaîner avec un certain automatisme. Tu isoles les mouvements et tu les répètes.
      Mais avant, comme tu signales que les 4 doigts ne frappent pas en même temps, être sûr que tu sois à l’aise avec l’écartement des doigts/doigtés.

      Bonne continuation

  • Roland

    Bonjour Benoit et bonjour à tous,
    Je viens de lire tous les message, et je m’y retrouve un peu dans tous.Pour ma part je suis en 2eme année solfège adulte qui en compte trois en tout (pour l’instrument je pense que c’est cinq ans si on veut aller au bout).Je viens de prendre mes premiers cours de piano avec un professeur(Ce n’est qu’a partir de la 2eme qu’on peut passer à la pratique à l’académie ou je suis). Depuis m’a première année j’avais commencé à apprendre seul à l’aide d’un livre « la méthode AARON de mon fils. C’est pas mal , mais un livre ça ne vous dit pas si vous faite des erreur non pas de fausse notes car on l’entend soi même mais sur le rythme, tempos cadence etc…
    Ave l’age ce n’est pas facile, les doigts sont moins souples et moins rapides, le cerveau non plus. Enfin on s’accroche. C’est vrai qu’il n y a pas d âge pour commencer. Mais à 59 ans il fait étudier plus.
    Au fait mon professeur n’aime pas beaucoup le par cœur., Il faut que je lise la partition que j’avais reçu à étudier la semaine d’avant quant je la joue.

    • Benoit

      Bonjour Roland,

      Merci, vous donnez un bel exemple des étapes à franchir si on part de zéro. C’est possible. Solfège Piano par la suite.

      Vos premiers cours de piano devraient vous apporter entière satisfaction et j’espère encore plus de motivation pour la suite du parcours.

      Je pense que les ou certains professeurs n’aiment pas le par cœur car ils attachent de l’importance à la lecture de la partition et au déchiffrage. Et déchiffrage directement à deux mains pour s’habituer à jouer mains ensemble.

      Dans tous les cas, la répétition vous fera petit à petit mémoriser la partition étudiée, donc sans jouer par cœur, on finit par jouer avec des automatismes.

      Bon courage pour cette deuxième année, et 1ere année de piano.

  • Lisette

    Mon commentaire est à peu près le même que tous. Mais en plus j’ai beaucoup de difficultés avec la mémoire dans la lecture de notes. J’ai commencé à 68 ans…j,en ai maintenant 70… et ça me fait peur un peu. J’ai même l’impression que mon prof ne sait plus trop quoi faire.
    Je ne fais pas d’Alzheimer si c’est ce à quoi vous pensez tous…;-).
    Ceci dit. J’ai tout de même réussi à apprendre le prélude de Chopin op28 no4. Pour moi c’est un gros cadeau que je me suis fait…me reste à le mémoriser…hummmm
    merci pour ton site. Il est très encourageant! 🙂

    • Benoit

      Bonjour Lisette,

      J’imagine que chacun à sa mémoire. Je ne saurai pas trop quoi dire à ce sujet. Sinon que je crois à l’acquisition d’automatismes. Aussi il y a plusieurs sortent de mémoire que vous pourrez voir dans cet article.
      La mémoire musculaire est celle des automatismes (c’est comme si on avait moins besoin de se concentrer quand nos doigts connaissent le chemin des touches).

      Bravo pour votre Chopin op28 n°4. Si vous avez commencé il y a deux ans, je trouve que votre progression est tout à fait honorable, et même bonne !

      Bonne continuation

  • Cécile

    bonjour Benoit !

    J’ai joué du piano pendant 4 ans mais je n’avais pas vraiment de don.. Mon niveau était très moyen et j’ai arrêté, par manque d’envie de continuer. C’était il y a 2 ans. Il y a peu, j’ai redécouvert cet instrument magnifique qu’est le piano et je n’ai pas résisté : je m’y suis remis ! En cherchant de nouvelles partitions, j’ai découvert ton site : il est génial ! Après avoir lu les commentaires des autres utilisateurs, j’aimerais comme eux, te remercier pour avoir partager ton expérience du piano avec nous et de proposer des partitions 🙂
    Alors, merci pour tout, je te souhaite une grande réussite !

    • Benoit

      Merci Cécile,

      Je te souhaite une bonne reprise, et de ne pas te décourager en si bon chemin.

      A bientôt sur le site.

  • bouyrat

    salut Benoit,

    merci pour toutes tes explications super !!!!
    j’ai 14 ans, je pratique le piano depuis 2mois sans prendre de cours et je suis meilleur que mes amis qui en font depuis 2ans. je viens de me mettre a la marche turc de Mozart ,bon c’est pas top du tout encore mais je progresse de plus en plus. j’aimerais savoir si c’est moi qui progresse très vite (je joue environ 2heures minimum par jour et le week end j’y passe quasiment la moitier de la journée)ou si mes amis ne sont pas très fort pour des personnes ayant fait 2 ans de cours de piano?

    merci d’avance !! 🙂

    • Benoit

      Bonjour Bouyrat.

      Félicitation. Tu sembles bien progresser. Le temps passé doit expliquer la marge de progression (contrairement à une personne qui ne suivrait qu’une leçon, sans trop s’entraîner à côté).

      J’aurais juste un conseil. Pourquoi ne pas profiter pour prendre des cours à ton tour. Une école de musique serait je pense une autre source de motivation. Et c’est important quand on débute. Tu éviterais aussi de prendre des mauvaises habitudes même si tu sembles bien jouer (solfège, posture, doigtés, rythmes…).

      Bonne continuation

  • brigitte maleh

    merci pour tout

  • brigitte maleh

    merci beaucoup très réconfortant

    • Benoit

      De rien Brigitte !

  • Carolina

    Bonjour Benoit,
    Je connais votre blog depuis peu, je le trouve vraiment très bien! Je ne pensais pas qu’il y aurait autant de monde qui commence le piano, la musique, à l’âge adulte! Et ça fait du bien de vous lire et de voir qu’on n’est pas seuls, c’est motivant. Moi, quand je trouve parfois que c’est trop dur, que je n’y arriverai pas, je viens ici vous lire, lire les conseils et les commentaires des personnes qui sont passées par-là et je repars motivée à nouveau. J’ai commencé le piano depuis peu (8 mois), j’avais fait de la musique (2 ans) lors de mes 10, 12 ans, je connaissais le solfège et le piano n’était pas vraiment un étranger pour moi. J’ai toujours voulu reprendre la musique, mais je n’avais pas vraiment le courage de me lancer. J’ai décidé de le faire en voyant mon fils apprendre le piano. Et quand il me disait “viens maman, je peux t’apprendre ce morceau-là” je me disais que c’était vraiment le moment, qu’il fallait que je me lance. Et je l’ai fait, à 37 ans! Nous avons la même professeur de piano. C’est vrai que le début n’est pas toujours facile, je me dis à chaque fois que l’important c’est que je me fasse plaisir et je suis très heureuse de jouer au piano. Je trouve qu’en 8 mois j’ai fait pas mal de progrès, ma professeur dit la même chose. Je suis quelqu’un de très perfectionniste donc c’est un peu dur car j’exige beaucoup de moi, mais je sais qu’il faut être patient, positif, il faut travailler régulièrement sans être trop pressé. Peu importe le temps qu’il faudra pour apprendre les accords, ou certains morceaux, ou pour lire les partitions, ou encore pour avoir l’indépendance des deux mains (le plus dur pour moi en ce moment!), je le ferai, je ne suis pas pressée et je n’ai rien à perdre. Merci beaucoup pour ce blog, pour ces conseils précieux.
    En lisant le commentaire de Roland, je me demandais justement si on pourrait prendre des cours en académie à tout âge, comment ça se passe. Vous avez peut-être déjà écrit sur ce sujet ici, je vais chercher.
    Je m’excuse si j’ai fait des fautes, le français n’est pas ma langue maternelle.
    Encore bravo pour le blog!! et merci.

    • Benoit

      Bonjour Carolina,

      Merci pour ce message.

      Vous traduisez très bien les débuts du parcours pianistique. Votre motivation et la connaissance des difficultés prouvent que vous êtes sur la bonne voie.

      Les académies de piano accueillent je pense les adultes, comme les écoles de musique. Étant passé par une école de musique, je peux juste vous dire qu’il peut y avoir une restriction de place pour les adultes (et les classes de piano peuvent aussi être saturées de manière générale).

  • Luigina

    Bonjour Benoît,

    Je suis dans les premiers balbutiements de l’apprentissage du solfège et du piano avec l’aide d’un professeur que j’apprécie. Il m’a écrit quelques portées (à mon niveau) des Feuilles Mortes pour m’encourager. Eh, bien ! Ce n’est pas moche, vraiment.
    J’ai 68 ans. On me dit que j’ai du courage. Mais non, ce n’est pas du courage mais plutôt une grande envie d’être capable de reproduire un morceau de musique.

    Vos conseils m’aident. Je vous en remercie bien sincèrement.

    Luigina

    • Benoit

      Merci Luigina

      Les feuilles mortes est un bel objectif. Je vous souhaite de réussir et de garder cette motivation.

  • Jean

    Bonjour Benoit! Il est toujours intèressant de venir consulter votre site dèdiè au piano! J’ai 70 ans et j’ai un synthè depuis pas mal d’annèes qui permet de me faire plaisir !Le seul regret c’est que ça ne vaut pas un vrai piano et je suis toujours à la recherche du son qui se rapproche de cet instrument! De plus je voudrais dire à vos lecteurs de ce site de ne pas faire l’erreur que j’ai faite de vouloir apprendre seul mais de se faire aider par un prof car avec le recul on s’apperçoit que de mauvaises positions ,mauvaises habitudes sont très difficiles à corriger seul! Heureusement avec les synthès d’aujourd’hui on peut reellement s’amuser et ce sont toujours pour moi des moments privilègiès! Je joue surtout de la variètè française et internationale et si parfois je m’essaie à du classique c’est sur un coup de coeur en entendant un morceau à la tèlè ou à la radio! Mais pour moi le piano reste la perle des instruments de musique !Il n’y a qu’à ecouter, qu’il soit jouè en solo ou en accompagnement dans un orchestre ,la prèsence et la force des sons superbes! Dommage pour moi de ne point pouvoir revenir quelque annèes en arrière! Merçi encore pour vos prècieux conseils et bonne musique! Jean!

    • Benoit

      Merci pour ce message Jean.

      Les pianistes considèrent effectivement que le piano est l’instrument roi. Capable de jouer une simple mélodie de quelques notes. Le son est de suite très beau son. Jusqu’à reproduire la complexité de plusieurs voix.

      Vous avez aussi raison de dire qu’il est toujours mieux de commencer avec un suivi, ceci dans le cas où l’on souhaite s’investir pour progresser. Il faut se donner les moyens !

      Bonne continuation

  • Marie Louise BATUMBULA

    Je fais un effort d’evoluer. Mais ce n’est pas facile. Mon objectif c’est de chanter moi meme avec piano les morceaux de chants composes par moi-meme. Grace a vos conseils j’y parviendrais. Curieusement mes enfants apprennent vite par rapport a moi. Merci.

    • Benoit

      Merci pour votre message Marie-Louise.

      A noter, les enfants progressent aussi plus vite quand ils passent plus de temps que nous (les adultes) à s’entraîner. Il n’y a pas que ça, mais notre emploi du temps est souvent chargé.

  • COSTES Marie-Claude

    Bonjour Benoît
    Tout d’abord , merci pour ce site que vous avez créé et qui encourage à continuer..
    Je suis une  » senior » de 65 ans maintenant , qui à l’âge de la retraite , en septembre 2010, réalisait son rêve d’adolescente, jouer au piano…très vite , je me suis inscrite à l’école de musique de ma ville et j’ai très assidument suivi les cours avec 1/2 de piano et 3/4 de solfège par semaine et bien sûr , emportée par ma passion , je jouais chaque jour, même lorsque je partait , j’avais un clavier que j’emportait et pas un seul jour , je n’ai failli à jouer..Je passais même le examens…En fin de 3′ année, j’avais abandonné les cours de solfège , et je passais à 1h de piano par semaine…Mais le principe de l’école de musique n’était plus à mon rythme et des soucis avec la prof ( elle me tapait sur les mains , car j’ai et toujours ce problème de fluidité dans mon jeu), je demandais à changer de prof , ce qui n’a pu se faire..Toujours passionnée , j’ai cherché sur le net des organismes délivrant des cours à domicile..Très rapidement , il était prof sur ma commune , j’ai continué, ,nous étions en mai sauf que qq jours avant le dernier cours (27 juin), il m’avisait qu’il était en vacances et que nous reprendrions les cours en septembre…Ce qui fut fait…Puis , il a été  » congédié, et partant vivre à 50 km de chez moi, il ne pouvait plus assurer les cours( je n’en ai pas eu durant juillet et août alors que j’étais présent, l’association ne l’a pas remplacé)…Puis aucun autre enseigné ne m’a pas été proposé, je souhaité, je payais , au vu de mes soucis avec la prof de l’école que ce soit quelqu’un d’avéré , d’autant que leur site présentait une panelle importante…Or j’attendais , je n’ai eu personne jusqu’en mars de l’année suivante, proche de la fin de mon contrat..Cette personne faisait une centaine de km pour assurer mes cours et j’ai bien compris que elle ne pourrait continuer à le faire , ce qui était compréhensible…Par ailleurs après toutes ces années de piano, elle me faisait travailler des courtes partitions un peu infantiles ( le hérisson qui pique, qui pique)…Donc en temps et en heure j’avisais l’organisme que je ne continuais plus avec eux…Et là, malhonnêteté de leur part, ils me réclamaient financièrement les mois où je n’avais pas eu cours et qui n’étaient pas de mon fait, sous prétexte d’un contrat pas très clair…Ceci est allé loin , mais j’ai obtenu gain de cause….Heureusement , j’ai su me défendre avec des argumentations évidentes, je ne leur devait rien, ce sont eux qui n’ont pas respecté leur engagement , soit me trouver un prof, ( je précise que de plus , l’association se payait les cours à l’avance!!!). Ce n’est nullement de la délation, mais il me semble nécessaire d’aviser toutes les personnes qui pourraient passer par ce système.. Car cette histoire m’a blessée , m’a extrêmement découragée et je n’ai plus joué pendant pls mois…Là , je n’ai plus de profs et reste  » frigide » quant à la recherche par le net …Sur ma commune , je sais que ce seront celles de l’école( petite commune et seulemen 2 profs) qui n’ont pas apprécié ma démarche…..Alors , je joue mais j’ai toujours ce problème de fluidité et je me rends compte de la nécessité d’avoir parfois à mes côtés , un expert…J’ai changé le clavier par un piano mais numérique, un Roland…J’ai joué depuis que je n’ai plus de prof très peu:  » Belle »; Jeanne » ( que j’avais commencé avec le prof que j’appréciais);  » pas toi » et là , je suis sur  » le portrait de Calogéro »…J’aimerais reprendre en alternative du classique, car je reste persuadée que c’est la base de l’enseignement du piano…..J’avoue que les exercices  » Hanon » , m’ennuient un peu…J’aimerai tant progresser , car si je sais jouer une partition, elle n’est jamais parfaite, je m’en rends compte car je me film…Voilà, je vous ai raconté mon histoire…J’ai tenté de commencer » Allélujah », mais il me faut en tête la musique, j’irai sur YouTube…En effet , de connaître la chanson est pour moi une grande aide…Merci Benoîtt, dans vos descriptifs , bien sûr , je me suis retrouvée dans la progression…Par contre, là , j’ai un peu le sentiment de régresser…Il faut dire que le bel été que nous avons n’est guère propice à s’enfermer….Très , très cordialement Benoît et encore un grand merci….De plus , vous répondez à nos demandes , donc ; vous êtes très attentif à la lecture de nos messages…Je vous souhaite une bonne journée…M.Claude..COSTES♪♪♫♪♫♫

    • Benoit

      Bonjour Marie-Claude,

      Merci de partager votre histoire.

      Je vous rejoins quand vous dites qu’il n’est pas évident de trouver un professeur. Les écoles de musique n’assurent pas toujours des cours pour adultes, ou les adultes passent souvent après. Ceci est aussi valable pour d’autres instruments que le piano. Mais on peut aussi comprendre que le nombre de place soit limité.

      Dans votre cas, si j’ai bien compris, c’est aujourd’hui l’absence d’un professeur particulier et un mauvais passage à l’école de musique (aller taper sur les doigts ! ce n’est pas la meilleure façon d’apprendre à un adulte).

      En espérant que vous trouviez un bon accompagnement avec un nouveau prof. Et surtout, restez motivé !

  • Victoire

    Un grand merci pour votre site et également à tous ceux qui laissent des commentaires, on s’encourage mutuellement à travers leur lecture, c’est quasiment le même processus pour chacun, je me sens moins seule face à mes découragements parfois.
    Cela fait presque quatre ans que je prends des cours, et joue principalement du classique, j’y suis plus à l’aise, en ce moment je travaille la valse n°2 de CHOPIN et le CANON de PACHELBEL, et un « homme heureux » de SCHELLER, je suis impatiente et aimerait progresser plus vite mais patience…..et travail.
    Encore merci et belle continuation à tous ceux pour qui la musique est un refuge, un embellissement de la vie….

  • JODARD daniel

    Bonjour Benoit

    Merci de nous faire part de votre parcours.

    J’ai lu tous les commentaires et je vais donner mon impression.
    Je pense que l’apprentissage du piano pour celui qui débute, doit se faire à l’aide d’un bon professeur.
    Pour les autodidactes, même chose, un professeur qui sera corriger toutes les erreurs ou mauvaises habitudes que vous avez prises.
    J’ai dit « bon professeur », celui qui est pédagogue; qui sera vous intéressez à ce noble instrument en vous faisant progressez à votre rythme dans des bonnes postures.
    Je remercie au passage tous mes instituteurs et professeurs scolaires, de primaire, collège, lycée (bien que beaucoup d’entre eux ne doivent plus être de ce monde), car ils m’ont permis de faire un métier que j’aime pendant près de 45 ans.
    Eh oui car un seul et mauvais professeur peut vous mettre votre scolarité par terre et votre carrière par la suite, donc j’ai eu de la chance en quelque sorte.

    Le piano parait simple, une touche et hop une note, pas comme le violon, pas de frette, position des doigts pour sortir la bonne note?
    Ceci dit simple, oui presque, mais là ou ça se complique, c’est qu’il faut utiliser les deux mains et les dix doigts, avec des vélocités différentes, des touchers nuancés pour presque chaque touche, si l’on veut interpréter un morceau correctement, ou tout du moins que l’on prend plaisir à jouer et tout ça sur 88 touches.
    Et puis après, il y’ a la lecture simultanée sur 2 clefs, etc.

    Cela fait des tonnes d’informations à maitriser, mince le piano devient pas simple du tout et de loin, certainement un des plus complexes qui existe, mais quel merveilleux instrument qui sera une base solide pour en appréhender un autre, si cela vous tente.

    Nous vivons une époque formidable, un accès illimité à des tonnes d’informations par le net et ça sur le monde entier.

    Formidable parce que les pianos sont devenus accessibles par le biais du numérique.
    Quel confort ces nouveaux pianos, répéter avec un casque sans déranger son environnement, pas d’accordage, des sonorités et des touchers de plus en plus réels et ce n’est pas fini car la technologie évolue sans cesse.
    Eh oui je préfère jouer avec un piano numérique, qu’un piano acoustique à prix identique, il n’y a pas photo.

    Car je reste convaincu que les concertistes qui répètent, malgré qu’ils soient bons, doivent gêner leur entourage, à essayer de passer des passages difficiles.
    Je me dis souvent que ces personnes doivent avoir leur propre pièce isolé acoustiquement.
    Mais qui a la possibilité d’avoir une telle pièce avec un piano acoustique à plus de 10000 euros, pas beaucoup sur ce blog, je pense.

    Evidemment, j’aimerais avoir un bon piano acoustique à queue, mais il faut que je change de maison, que j’isole la pièce, tout ça pour quoi, pour interpréter la marche turque de Mozart, ou la lettre à Elise de Beethoven de temps sur un piano exceptionnel.

    Cela revient à prendre une Ferrari pour aller acheter une baguette de pain.

    Oui enfin presque formidable, parce qu’il faut faire le tri, trop d’informations fini par tuer l’information si l’on ne fait pas la synthèse, on fini par laisser tomber.
    Sur des vidéos en ligne, on voit des concertistes qui vous donne envie de casser votre piano tellement ce qu’il joue est exceptionnelle et parait hors de portée.
    Ou des commentaires du style, « moi je joue plus vite que lui, je joue le vol de bourdon au piano ».
    Je ne savais pas que le piano se résumer à un concours de vitesse d’exécution.

    Pour le concertiste, des arguments viennent vous consoler
    -Cela fait des dizaines d’années qu’il pratique à plusieurs heures par jour.
    -C’est son métier
    -Il a eu la chance de commencer très tôt avec d’excellents professeurs.
    -Il a ça dans le sang, le piano est devenu un prolongement de son corps.

    Mais vous êtes vous posez la question ?
    Serait il faire le métier que je fais tout les jours depuis des années avec autant de facilité que je le fais.
    Car je tombe en extase devant des bons cuisiniers, pâtissiers, etc. de la même manière, j’aime ce qu’ils font, tous comme j’aime le piano sans pouvoir faire ce qu’ils font.

    Alors l’essentiel dans tout ça, c’est de se faire plaisir avant tout et jouer dans sa cour comme on dit et être heureux de pouvoir en changer si votre persévérance vous en donne l’opportunité.

    J’ai retenu votre blog Benoît car il est bien fait, il délivre des conseils judicieux et essentiels sur la pianistique, pas d’apriori, incontestablement vous aimez le piano, et savez nous guider dans ce monde fantastique de cet univers.

    Musicalement

    Mes amitiés à vous et à tous les blogueurs.

    Daniel

    • Benoit

      Merci Daniel pour ce très long message.

      C’est juste : un professeur à l’écoute, qui comprend nos difficultés, nous remotive est une des clés de la réussite. Car oui, les débuts demandent un peu de persévérance. Chaque instrument a ses difficultés : le piano c’est en premier l’indépendance des mains, l’agilité et la dextérité des doigts, la maîtrise du toucher.

      Je confirme : ce blog s’adresse à tout le monde. J’espère que chaque pianiste, commençant ou ayant un peu d’expérience y trouvera des informations utiles.

      Bonne continuation

  • STEMPIN

    Bonjour Benoit,
    J’ai toujours baigné dans la musique, d’oreille, ensuite plus sérieusement en apprenant le solfège (à 40 ans !) j’ai ensuite joué en harmonie. Le solfège ne m’a pas découragé, j’étais motivé par les possibilités et les ouvertures qu’il allait m’apporter. Il y a un piano à la maison, celui de mon fils, je pianotais de temps en temps, puis je me suis décidé. J’éprouve un grand plaisir à m’asseoir devant le clavier, et je remarque ma progression. C’est très encourageant ! Je profite doublement de cet apprentissage, j’emmène un peu partout avec moi un mélodica. Je constate les progrès !

    Amicalement.

  • Marion

    Salut Benoît !

    Merci pour ton site, il est vraiment super !

    Ton article est vraiment pertinent ça c’est le moins que l’on puisse dire. Je rajouterai en dernier qu’il faut à peu près une dizaine d’année de plus (à jouer jouer et rejouer dans plein de contextes différents pour prendre de l’expérience) pour comprendre les subtilités et l’instinct de la musique en général et de l’instrument afin d’en avoir une parfaite maîtrise.
    Je ne l’ai pas encore expérimenté, je n’en suis pas là, mais je connais un grand pianiste qui me l’a fort bien démontré… !

    Je continuerai de lire tes newsletters avec plaisir ! 🙂

    Musicalement,

    Marion

    • Benoit

      Bonjour Marion,

      C’est sûr qu’il y a toujours une marge de progression. Plus de 10 ans sur l’instrument avec une pratique chaque semaine aide à assimiler d’autres éléments de la musique et acquérir une meilleure technique. A ce stade, il est d’ailleurs recommandable de jouer sur un piano acoustique (qui demande un autre effort dans le toucher, l’expression, l’utilisation des pédales…).

      Le message de l’article est qu’après la 1ère et 2ème année, on peut déjà ressentir un immense plaisir à jouer des morceaux entièrement.

      Bonne continuation.

      • Marion

        Oui c’est sûr, même déjà avant la fin de la première année on peut déjà se faire plaisir avec de belles pièces ! Et faire plaisir à ceux pour qui on joue 🙂
        Ce dont je parlais est vraiment l’ultime étape que chacun peut atteindre avec patience, pratique et passion 🙂 Les trois P du succès 🙂

  • Niess

    Bonsoir Benoit

    Je commence à assimiler et comprendre votre système

    Voilà, ma façon pour apprendre et assimiler.

    J’ai d’abord joué les notes selon votre exercice en mettant les notes correspondantes aux clavier do ré mi …je les aie recopier et je vais les apprendre et les rejouer sur mon mini pianos casio.

    Je vais aussi essayer de jouer les morceaux que vous avez joints.

    Vous allez peut être rire de ma façon de mémoriser, je n’ai plus bonne mémoire mais j’ai de la volonté et du plaisir d’apprendre.

    Je vous tiendrais au courant de mes progrès.

    Merci encore

    Sincères Salutations

    Robert

    • Benoit

      Bonjour Robert,

      Merci pour votre intérêt. Vous avez la motivation, c’est très bien.

      Reconnaître les notes sur le clavier et la partition est un début. Il faut faire travailler la mémoire visuelle, ne pas hésiter à lire les notes à haute voix. Une fois une suite de notes connues, vous pourrez tenter de jouer quelques rythmes réguliers. Ceci afin de vous familiariser avec les temps.

      Bonne continuation dans vos débuts.

  • MBOULE ETAME ARMAND

    Bonjour Benoit,
    je suis choriste et je n’arrive pas à m’organiser pour apprendre à jouer du piano que j’aime énormément depuis assez longtemps.
    je suis donc encore au tout début et ce n’est pas facile.
    Quel conseil peux-tu me donner pour une personne de la quarantaine qui voudrait se sentir emporté par l’amour qu’il a de la musique et du piano.
    Merci d’avance.
    Armand.

    • Benoit

      Bonjour Armand,

      Merci pour votre message.

      Je peux vos donner trois conseils en dehors de l’apprentissage :
      1/ Restez patient et motivé.
      2/ Organisez votre emploi du temps pour que le piano puisse toujours trouver une place (jouez dans l’idéal plusieurs fois par semaine).
      3/ Ne pas toujours jouer des morceaux trop compliqués. Gardez des morceaux faciles à jouer. Pour conserver un moment plaisir, et recharger votre jauge motivation.

      Bonne continuation,
      Benoît

  • joel munzila

    votre cours m’a vraiment aidé parce que je joue du piano en débutant. Avec votre leçon je suis ravi. merci infiniment

  • rios vera

    Bonjour Benoît

    Merci pour votre Disponibilité moi je n’ai pas encore commencé pour une question de temps
    mais je ne manque pas d’envie
    Cordialement
    Manuel

  • Véronique

    Bonjour Benoît.

    Quelle générosité dont tu fais preuve.

    J’ai 64 ans et depuis l’âge de 4 ans, je joue à l’oreille. À l’école, mes parents ne voulaient pas donner 1$ par mois pour des cours. Selon eux, cela devait être gratuit. J’ai continué tant mal que mal (!). Je me suis finalement arrêtée parce que je détestais m’entendre. Cette année, à mon anniversaire, J’ai reçu un magnifique piano électronique pour remplacer mon piano droit au son fêlé. J’en suis folle de joie. Tes conseils m’accompagnent pendant mes pratiques et tu es une source de motivation. Merci 64 fois!

    Véronique

    • Benoit

      Bonjour Véronique.

      Merci.

      Un nouvel instrument est toujours un moment extra. Je te souhaite de progresser et surtout de te régaler à jouer.

      Benoît

  • fourchaud

    bonsoir, je travaille sur les partitions reçues par mail, comme j’ai un peu de difficultés avec la clé de fa je la travaille plus et en jouant sur le clavier du piano je dis le nom des notes pour bien les mémoriser sur la portée. Avec persévérance, les deux mains commencent à se délier. Je travaille environ 1 heure par jour. Et en plus comme j’ai un peu de mal avec le rythme je travaille avec le métronome. Merci pour les conseils .

    • Benoit

      Merci pour ces remarques et félicitation pour votre motivation. Avec 1h chaque jour, vous devriez vite progresser.

  • ROGER

    Bonjour Benoit,
    Je suis nul part au piano je suis fan de Michel Sardou et je veut apprendre a jouer ses chansons.
    je fais déjà quelques notes de la maladie d’amour, les lacs du connémara, et je vol mais juste quelques note que j’ai pris tout seul mais avec les accord et la mélodie ce serai mieux. je me donne un an pour au moins faire une chansons entière avec accord et mélodie donc comme j’ai reçu le 1er cours je vais m’accrocher voilà

    • Benoit

      Merci pour votre message Roger.

      Bonne continuation dans vos objectifs pour jouer avec les accords.
      Benoît

  • Farid

    Bonjour Benoît,
    Merci pour les idées que vous mettez sur votre site. En fait, je joue du piano depuis l’âge de 7ans et j’en ai 60. J’enseigne la musique. Mon souci est la mémorisation des morceaux et bien sûr des doigtés. C’est pour cela que je voulais voir votre méthode qui est similaire à ce que je faisais. Mais je crois que la mémoire est lié à l’âge et à la volonté des répétitions au piano.
    Bonne continuation
    Cordialement
    Farid

    • Benoit

      Bonjour Farid.

      Oui, la répétition est la condition pour une bonne mémorisation. On mémorise tout simplement un morceau.
      On mémorise aussi progressivement la position des notes et des intervalles sur le clavier. C’est ce qui nous fait progresser sur le long terme : c’est bon pour le déchiffrage, bon pour apprendre plus vite une nouvelle partition…

      Bonne continuation

  • Daniel

    Bonjour Benoît,

    Je n’ai pas très envie de déjà faire un bilan de mon histoire avec le piano car autant ne plus « jouer » tant les résultats sont peu probants. Mais faisant l’effort d’apprendre pour la première fois « par coeur » une petite pièce je voudrais témoigner des richesses inattendues de cet apprentissage. Rien à voir avec un simple effort de mémoire. C’est bien plus.

    Bonne Année BenoIt
    Bonne Année à tous.

    • Benoit

      Merci pour votre message Daniel,

      Pour vous rassurer sur la progression que l’on peut attendre :
      Même la 1ère année de piano, les plus petites pièces peuvent déjà être riches d’enseignement et susciter de l’émotion.

      Bonne année.

  • Cécile

    Bonjour,
    J’ai pris connaissance de votre site en faisant des recherches à but pédagogique. En effet, je suis toujours à la recherche trucs, astuces, exercices, partitions afin d’agrémenter et compléter les objectifs d’un cours, d’aborder la théorie directement liée à la pratique musicale, de trouver des exercices pour affronter une difficulté. Récemment, une personne adulte m’exprime son souhait de commencer le piano comme sa petite fille que je vois environ 3 fois par mois. Mais cette adulte se dit d’avance qu’elle n’arrivera jamais à jouer aux deux mains ensemble. J’utilise déjà plusieurs différentes méthodes mais je suis continuellement à la recherche de nouveautés. J’ai donc fait des recherches sur la latéralisation des mains au clavier et je suis tombée sur votre site. Il est très bien car il me permet de me « re » mettre à la place d’un débutant, des difficultés qu’il ressent. De complexités pour lesquelles un pédagogue averti ne se pose plus de question. Si vous le permettez, j’aimerais continuer à puiser dans votre site tout ce qui me permet de diversifier ma pédagogie. Puisque nous somme encore en janvier, j’en profite pour souhaiter une bonne année musicale à vous tous.

    • Benoit

      Bonjour Cécile,

      Vous pouvez prendre tous les conseils que vous jugerez utiles 😉 Dans l’autre sens, je suis aussi preneur de remarques.

      Bonne continuation et bonne année.

  • Laute Annie

    Bonjour.
    J’ai 76 ans. J’ai commencé le piano en avril 2015 jusqu’en juin, 1 heure par semaine, avec un prof d’accordéon ! Puis, j’ai repris en septembre, 1 heure par semaine avec un vrai prof de piano, Viviane Bruneau-Shun. J’ai progressé avec ce prof.
    Je connaissais le solfège car j’ai appartenu à une chorale. C’était un défi que je m’étais fixé ! Ma petite fille fait du piano depuis 3 ans et je voulais lui montrer que l’on peut apprendre à tous les âges de la vie. Le papy m’a offert un piano numérique. Je suis en villégiature actuellement, et je n’ai pas mon piano. Je m’ennuie de lui !
    Je ne suis pas douée et mon arthrose de la main gauche me fait souffrir et m’oblige à une gymnastique pour les accords ! Je joue des morceaux de débutants. Le livre des éditions Lemoine, de Charles Hervé et Jacqueline Pouillard. J’en suis à la page 49. Actuellement, je joue (pas très bien) le rigaudon..
    Je vous remercie de vos conseils. Je retrouve en vous ceux de mon prof. Je vous souhaite une bonne continuation. Cordialement. Annie

    • Benoit

      Bonjour Annie,

      Merci de partager votre expérience. Excellent défi ! Oui, on peut apprendre à tout âge, si on s’en donne quelques moyens.
      Il faut être conscient de ses difficultés et bien-sûr de ses progrès lorsqu’on avance.

      Bonne continuation

  • GILLOIS Rémi

    Bonjour,
    J’ai 13 ans et je n’ai commencé le piano dans une école de musique seulement depuis septembre 2015.
    Le piano étant ma passion j’y consacre 30 minutes par jour.
    Mon ambition est de devenir pianiste. En suis-je capable ?
    Dois-je rentrer au conservatoire ? Si oui, suis-je capable de réussir le concours d’entrée.
    Je compte sur vos réponses et merci d’avance

    • Benoit

      Bonjour Rémi,

      Jouer du piano tous les jours prouve déjà que tu as la volonté d’apprendre. C’est une bonne chose si tu souhaites aller de l’avant pour progresser.

      Bien évidemment, je te conseillerais de parler de tes motivations à ton professeur et à tes parents. Eux pourront déjà t’orienter, t’indiquer les éléments pour rentrer au conservatoire et comment se déroule ce parcours (si il correspond bien à tes objectifs et si c’est le seul moyen).

      Bonne continuation

  • LE LAY

    Bonjour Benoît,

    J’ai repris le piano en octobre 2015 à l’école de musique de la commune où je réside et je dis j’ai repris car il y a 25 ans j’avais pratiqué le piano durant 1an. Ce qui m’a donné les bases du solfège. J’ai été contraint d’arrêter pour des raisons de déménagement et professionnelles.
    J’ai maintenant 63 ans et plus de disponibilité pour me consacrer à cet instrument que je trouve passionnant. Bien sûr les difficultés ne manquent pas mais avec de la patience et de la persévérance et comme disait Nicolas BOILEAU  » Hâtez-vous lentement et sans perdre courage, vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage…
    j’espère que les résultats seront à la hauteur de cette citation et je vous remercie pour les conseils que vous transmettez dans vos messages pour nous encourager à poursuivre l’apprentissage.
    Mon objectif est de pouvoir maitriser la lecture d’une partition pour interpréter des morceaux de musique classique et moderne sans trop de difficultés.
    Merci encore pour votre BLOG

    Cordialement

    André

    • Benoit

      Bonjour André,

      Merci pour votre message. Très bien la citation, exactement dans l’esprit de l’apprentissage d’un instrument, pour les amateurs que nous sommes : avancer pas à pas, avec patience et détermination.

      Bonne continuation.

  • Myriam

    Bonjour ,
    je viens de m’inscrire sur votre site , je me suis mise au piano à près de 59 ans , à la suite d’un AVC , je dois réapprendre à bien me resservir de mes doigts , et je trouvais le piano plus ludique que la kiné et surtout moins rébarbatif , je maitrise les deux clés mais pas les deux mains , lol , la droite très bien , la gauche , bon ( l’avc est passé par là ) mais je suis gauchère donc ça doit revenir ( je le veux , lol,) j’aime coudre et broder et pour l’instant pas évident à cause de ça ; par contre les deux mains ensemble aïe c’est le désaccord le plus total et la cacophonie la plus parfaite , ben oui on parle de musique alors autant utiliser les mots adéquats à défaut de les appliquer au piano,
    auriez-vous une astuce s’il vous plait , merci

    • Benoit

      Bonjour Myriam,

      La coordination des deux mains est une des difficultés majeures pour qui débute.

      Ce n’est pas insurmontable bien sûr, il faut juste de la patience et persévérer. Pour ce qui est de la main gauche, suite à votre accident, j’espère que celle-ci pourra redevenir aussi agile que la droite (voir plus si vous êtes gauchères). Entraînez-vous régulièrement que d’une seule main avant de tenter mains ensemble. La main gauche devra certainement représenter le plus gros de votre attention.

      Voici un article que vous pouvez lire, il est justement question de l’indépendance des deux mains.

      Bonne continuation.

  • sou

    bjr
    je débute a peine
    je m’efforce d’être régulière dans mes exercices
    je ressens déjà beaucoup d’évolution , moins de crispations , mm si je suis au stade des balbutiements
    merci pour vos précieux conseils

  • sand

    bonjour
    j’ai soixante ans et j’ai débuté le piano il y a dix ans ,n’ayant aucune base en solfège ,et en pratique instrumentale j’ai débuté avec la méthode rose puis j’ai suivi des enseignements pour adultes au conservatoire de région ,maintenant je prends des cours tous les 15 j avec un professeur ,j’ai toujours été passionne par la musique ,mes gouts me portent vers des œuvres difficiles ,et je rame pas mal ,mais jouer une sonate de Beethoven ou un impromptu de Schubert est quelque chose d’assez unique ,et cela vaut bien le travail passe ,pour le reste ,votre méthode est vraiment intéressante pour se libérer de la technique et elle m’aide beaucoup ,merci pour vos cadeaux

    • Benoit

      Merci pour votre retour Sand.

      Bonne continuation

  • julien

    Bonjour Benoit
    Tout d’abord je vous remercie d’avoir créé ce site qui est très bien fait.
    Vous posez la question : Pourquoi je veux jouer au piano ,mon objectif,mes motivations et pour qui.
    Je suis antillais , et j’approche l’age de la retraite , mon objectif n’est pas pas professionnel mais simplement me faire plaisir avec des amis si j’ai la chance d’arriver à la retraite. Je débute donc. Tout me semble difficile mais j’ai déjà compris pas mal de chose avec votre site. J’ai une bonne oreille musicale , je n’ai jamais pris des cours et je n’ai pas envie d’apprendre le solfège. Je souhaiterais jouer qu’avec des accord plutôt sur une orgue car j’aime bien les touches moins lourdes qui me permettent de mieux swinguer , pour accompagner des morceaux. Je commence à bien connaitre quelques accords et je commence à trouver cela sympa en faisant des petits enchaînements à l’antillaise
    je suis très motivé mais c’est le temps qui manque. Actuellement j’essaye de comprendre comment trouver les suites et l’harmonisation des accords.
    Merci encore j’ai de la patience et je sais que j’y arriverai.

    • Benoit

      Bonjour Julien,

      Merci pour votre message.

      Voici la page sur laquelle vous pourrez trouver d’autres liens et conseils sur les accords.

      Bonne continuation.

  • Mohamed

    Salut Benoit !!
    J’aimerai que vous m’aidiez à apprendre le plus rapidement que possible le piano, car comme vous l’avez si bien dites « Le piano est un instrument à sonorité douce ou puissant ». En effet, j’aimerai apprendre le piano pour me divertir , jouer avec parole, etc etc.

    • Benoit

      Bonjour,

      Si vous recherchez des conseils, vous pouvez vous rendre cette page qui liste plusieurs rubriques autour de l’apprentissage.

  • CHENUT

    Voilà une quinzaine d’années que je me suis mise au piano ou plutôt au synthe j’ai 56 ans et je souhaiterais me perfectionner ou avoir quelques notions de piano car souvent on me demande des intros et j’ai vraiment du mal. J’ai appris les accords moi même et me suis mise au synthe toute seule sans base, je joue donc en principe les accords main gauche et un accord main droite mais j’ai du mal à jouer les accords et une melodie. Pensez vous pouvoir m’aider. J’ai une vie de famille ,je travaille tard le soir et j’ai du mal de trouver un temps régulier pour travailler le piano je dirais une à deux heures le week-end c’est tout
    Merci pour votre réponse et à bientôt peut être

    • Benoit

      Bonjour,

      Merci pour votre message. Au sujet des accords, vous pouvez les arpéger pour en faire quelque chose de plus mélodique. Voici cet article et tutoriel qui donne quelques bases sur les arpèges.

  • deriu

    Bonjour.
    Tout d’abord merci et bravo pour ce site superbement créé.
    J’ai 35 ans et joue du piano depuis l’âge de 10 ans , mais je n’ai jamais eu de cours et ou de professeurs.
    J’ai travaillé seule avec mes mains mes oreilles et les encouragements de mes proches…
    Je suis auteur compositeur sur les genres de musiques épic fantasy et héroïque (hans zimmer , two step in the hell…etc..etc )…
    Malgré toutes ces années à jouer et sans cours particulier et sans leçons approfondies , j’arrive aujourd’hui à ne plus créer d’accords ou à jouer toujours les mêmes .
    Et je pense trouver ici , sur vos leçons un renouveau …car il y avait des accords que je ne connaissais pas.
    A étudier
    Merci beaucoup et bonne continuation
    Musicalement
    Stephane

  • boyer rosine

    Bonjour

    J’ai 58ans je commence le piano je suis déterminé pour apprendre le temps qu’il faudra, j’ai toujours désiré mais les enfants passais avant ; aujourd’hui je suis disponible, j’ai acheté un piano et je prends plaisir pour apprendre tout se qu’il faut apprendre. je n’ai pas les moyens pour avoir un professeur. Je compte sur vous pour m’aider.

  • Myriam

    Bonjour Benoit,

    J’ai découvert votre site il y a seulement quelques jours en cherchant des partitions . J’ai 63 ans et j’ai commencé le piano il y a 5 mois . Ca m’ a pris un jour en regardant une émission à la télé je me suis dit je veux apprendre le piano mais cela faisait longtemps que je voulais jouer d’un instrument..
    J’ai pris un professeur (femme ) tout de suite et cela a super bien passé entre nous et je prends beaucoup de plaisir , je suis très motivée, je travaille environ 2 heures par jour.
    Les débuts sont effectivement difficiles il y a des étapes à passer mais quel plaisir lorsque j’arrive enfin au bout d’un semaine à maîtriser mon exercice.
    Je ne manquerai pas de revenir souvent sur votre site vous tenir au courant de ma progression et je vous remercie pour ce que vous faites .et pour les cadeaux .

    • Benoit

      Bonjour Myriam,

      Merci pour votre message. Félicitations pour vos débuts.

      A bientôt

  • sola

    bonjour,
    dans ma jeunesse j’ai appris le piano pendant 4 ans, que du solfège !!!!!!!, je m’en suis dégoutée, donc abandon. et là, j’ai envie de revenir au piano, un grand merci pour vos conseils je vais bien voir si j’en suis encore capable, car je ne suis pas toute jeune, mais bon !!!!!!
    bonne journée Maryse

    • Benoit

      Bonjour Maryse,

      Pour votre reprise, vous pouvez suivre une méthode, prendre des partitions très faciles et progressives. L’idéal est d’être accompagné par un professeur. Et surtout, de la pratique et régulière (sans se forcer).

      Bonne continuation.

  • MARREL

    Bonjour Benoit, Je suis très sensible au fait d’avoir si rapidement un contact avec vous, merci…
    Moi aussi j’ai un immense bonheur a écouter des pièces au piano, en particulier les concerti de Beethoven et de Mozart. J’ai tenté de suivre des cours de piano il y a très longtemps. A cette époque
    je me suis rapidement rendu compte que je manquais de temps et de motivation. A ce jour, je suis retraité et j’ai comme ambition de transmettre à ma petite fille une clé vers ce monde de beauté.
    Dans un premier temps, il m’est nécessaire de reprendre les bases. C’est en cherchant sur Youtube
    que j’ai pu découvrir votre site…
    à suivre… cordialement . Michel M.

    • Benoit

      Bonjour Michel,

      Merci pour votre message. Beethoven et Mozart, 2 géants qui ont beaucoup apporté au classique et au piano (même si le piano n’existait pas tout à fait comme on le connaît). Il y a beaucoup à découvrir.

      Pour info, la page Beethoven.

      Bonne continuation dans cette reprise.

  • WALTER Guy

    Bonjour Benoit, Merci pour votre site, vos conseils et vos cadeaux, notamment la table des accords……J’ai 65 ans et je me suis réellement mis au piano depuis juste deux mois, et avec un professeur….avant je m’amusais sur un piano numérique, et, maintenant je travaille régulièrement ( une demie heure par jour, plus quand je peux ) la posture, le délier des doigts et les premiers accords…en fait je ne sais rien faire et j’ai tout à apprendre….encore merci pour vos conseils et vos encouragements. Guy

    • Benoit

      Merci Guy.

      Effectivement, en travaillant régulièrement, vous devriez avancer sur les objectifs que vous avez bien cerné.

      Bonne continuation pour la suite de votre apprentissage.

  • Alex

    Merci pour ton aide, Benoît.
    J´ai commencé ça fait 5ans déjà et je veux évoluer en musique classique.

    • Benoit

      De rien Alex,

      Bonne continuation dans le répertoire classique.

  • odile ammar

    bonjour Benoit,
    je suis tombée par hasard sur le site car je cherchais une table d’accords.
    Je suis servie avec les 300 accords et cela me ravit car après bien des années de classique, j’ai trouvé un prof génial avec qui j’ai commencé depuis 1an et demi l’impro au jazz. J’ai 65 ans et il dit à juste titre que la musique vient de ce qu’on ressent.. Je reste tout de même très attachée à Bach.
    Les esclaves noirs ne savaient pas lire et ont créé une musique géniale qui leur permettait d’exprimer ce qu’ils ressentaient car personne n’écoutait leurs douleurs.
    Dans l’impro , il y a quand même quelques lois faciles à respecter, et au début j’arrivais en disant que j’avais fait n’importe quoi, mais il répondait, non, c’est votre création.
    J’ai appris à ne plus avoir honte de mon travail et à l’écouter. Je fais beaucoup de progrès et ne peut qu’encourager tous ceux qui veulent se faire plaisir. Ce que vous jouez a la beauté que c’est votre coeur qui parle.
    Merci encore Benoit pour ce site ..

    • Benoit

      Merci pour ce message Odile, qui est plein de motivation.

      J’apprécie aussi votre mélange des styles. Il est en effet intéressant de diversifier les styles (classique, jazz) et les pratiques (partitions, impro et accords).

      Bonne continuation.

  • girod

    bonjour benoit je me présente, je m’appelle Henri j’ai commencé à jouer au piano à 15 ans j’ai joue deux ans ensuite j’ai du arrêter pour motif familial j’ai repris en 2009 avec une amie qui joue de l’orgue dans des église elle ma donné les bases du solfège et c’est comme sa que j’ai joué du synthé. ps : j’ai 63 ans cela devient un peu dur à comprendre, merci pour les cadeaux Bonne journée. merci pour tout. Amitié, Henri

  • amichia

    Bonjour Benoît, un très grand merci pour tout tes conseils qui m’aident depuis que j’ai découvert ton merveilleux site, tes conseils nous inspirent et nous donnent la force de ne pas nous décourager et de persévérer dans le travail, merci pour tes deux cadeaux qui nous aident énormément, s’il te plaît continue dans cette lancé afin de nous aider et d’aider tous ceux qui ont l’amour du piano. MERCI
    Amichia

    • Benoit

      Merci Amichia

      Oui, je veille à continuer à publier et mettre à jour régulièrement le site. Recueillir vos expériences, demandes ou questionnements autour de l’apprentissage m’aident aussi.

      Bonne continuation.

  • Richard Gabridi

    Je m’appelle Richard , j’ai 63 ans et j’habite la Belgique à /- 3 k m de Verviers .

    J’ai arrêté la guitare vers l’âge de 30 ans (Boulot , enfants , etc) .
    J’ai recommencé il y a 3 ans et ai acheté du nouveau matériel tel
    que guitare Gibson Larry Carlton (335) , Gibson acoustique Humingbird HCS ,
    une Yamaha NTX 1200 R (pour le picking) , une petite Fender électro-acoustique
    pour l’étude , un ampli Marshall AS 100 D , pédale chant VoiceLive 2 , Pédale guitare
    RP 360 XP , Micro AGK D7S etc…

    Cela fait 2 mois que j’ai choisi de commencer à jouer du Piano / Clavier arrangeur .
    J’ai acheté le Yamaha PSR E443 pour l’étude et le Yamaha PSR S970 pour mon petit studio .
    C’est risqué ! mais je suis passionné de musique et la composition .

    Je fais /- 5 heures de révision par jour dans une chambre qui me servait de petit labo de dépannage électronique .Le soir je fais d’autres révisions au salon jusqu’au moment du film (détente !)

    Merci Benoit pour tes infos et le cadeau de bienvenue .
    Longue vie à ton site .

    Richard .

    • Benoit

      Merci Richard,

      Tu as l’air d’un vrai mélomane et passionné d’instruments. Bravo !

      Pour la composition en général, tu pourras je pense trouver des conseils sur ce site : composer sa musique.

      Bonne continuation

  • HERY

    Bonjour Benoit,
    Je suis Hery, Originaire de Madagascar, 28 ans
    MOi J’ai commencé la musique à l’age de 14 ou 15 ans ( plus précisément les clavier numérique, orgue, mais pas le piano A ce moment Je ne savaois même pas que le solfège existait. Durant ces temps la, j’ai fait en autodidacte. donc Je ne suis pas un professionel dans le sujet, juste amateur pour le présent. Aujourd’hui, à l’age de 28 ans Je suis décidé d’aller au plus loin possible dans le piano (pour le plaisir surtout mais pour des grands concert plus tard si possible) et ca fait dejà 4 mois que j’ai rencontré mon professeur. Ce n’est pas si facile de changer les mauvaise habitudes que j’ai fait (doigté, souplesse etc). Même s’il y a un prof, Je sais vraiment qu’il ne vous donne pas pas tout, seulement les bases.
    POurle solfège, Je ne suis pas encore tres fort mais en train de perfectionner, ça fait à peine 1 an,
    dans le solfège.
    ma question c’est au bout de combien d’année la pratique de Piano devient parfait ?
    Merci

    • Benoit

      Bonjour Hery,

      Merci pour votre message. Vous avez raison, le professeur donne des bases, une méthodo dans le travail, des conseils (notamment pour les doigtés comme vous le mentionnez). Il doit aussi enrichir l’élève de nouvelles partitions et styles musicaux, donner confiance et gonfler en motivation son élève. C’est de la pédagogie mais aussi beaucoup de lien et d’échanges.

      A partir de quand on joue du piano parfaitement ?
      Je dirais que vous jouerez parfaitement une partition facile assez tôt, dès votre 1ere année ou 2ème année. Une partition d’un chef d’oeuvre classique sera accessible après 5 ans, 10 ans. Tout est relatif.

      Quand à l’indépendance des deux mains, chose très importante à acquérir, on commence à être à l’aise après 2 à 3 ans de pratique.

      Bonne continuation.

  • Oxana

    Bonjour Benoit! Je m’appelle Oxana. Superbe site!! j’ai joué avant le piano pendant mon adolescence, après je suis passé à la guitare et violon. Et voilà que j’ai décidé de me remettre au piano, les doigts ont toujours la mémoire pour jouer la vieille chanson française de Tchaikovski et la sarabande de Corelli que j’ai appris il y a 20 ans en Russie. Quand j’ai vu sur votre site les accords pour le piano qui ressemblent aux accords de la guitare, et en plus les chansons qu’on peut accompagner avec ses accords, c’était pour moi une vraie découverte!! ça facilite vraiment l’apprentissage de l’accompagnement du chant au piano!
    Mille mercis à vous!!! 🙂

    • Benoit

      Merci Oxana,

      bonne continuation pour la suite.

  • blaise

    bnjr benoit,
    bon site waouu,je vient juste de voir les 4 cadeaux dans mon e mail un grand grand merci,
    je suis pas ça serais sympas si vous m’indiquiez comment par exemple le Do majeur c’est

    -main droite do mi sol
    comment prendre l’accord à la main gauche donc la basse de do mi sol ?

    Blaise

    • Benoit

      Bonjour Blaise.

      Merci.

      Accord de Do, oui Do Mi Sol dans son état fondamental (doigté 1,3,5 ou 1,2,4 suivant ce qui suit). La main gauche peut jouer la basse, Do.

      Vous pouvez regarder cet article pour commencer sur les accords.

  • De Vleeschauwer jacques

    Bonjour Benoit, Mes félicitations pour votre travail, j’ai la ferme intention de m’y mettre…..(67 printemps!)

    D’avance merci,
    Jacques.

    • Benoit

      Bonjour Jacques.

      Merci. Y’a pas d’âge, comme vous pourrez peut-être le lire dans de nombreux messages de lecteurs qui débutent.

      Bonne continuation

  • dourlens

    bonjour , j’aime le piano depuis des années , mais je n’ai jamais vraiment pu me lancer , j’avais commencer à prendre des cours avec un professeur particulier mais cela me revenait cher, et le souci c’est que je n’avais pas de piano, je vais m’en acheter ce mois ci un piano numérique, car cela prend moins de place, même si j’aime les piano à queue, je pense prendre des cours par internet, peu être le site que vous avez mentionné dans votre blog, j’ai vu des méthodes colin , berrichon , je n’arrive pas à me décider, j’aimerai travailler plusieurs heures, j’ai vraiment envie d’apprendre et de bien jouer, c’est un instrument, et la musique qui en sort pour moi est une merveille, je trouve que tous vos conseils sont très utiles, et m’aide beaucoup à voir mieux et même déjà d’avancer dans le solfèges, merci encore benoit pour tout ce que vous faites pour nous aider , je trouve cela remarquable , merci encore

    danny

    • Benoit

      Bonjour,

      Merci pour le message. Vous pouvez vous lancer avec une des méthodes citées. Elles sont certainement différentes dans les morceaux et la pédagogie (je ne les connais pas personnellement) mais les bases apprises seront les mêmes. Rien ne vous empêchera de poursuivre ailleurs sur internet en complément ou avec un professeur après les quelques mois des débuts.

      Bonne continuation.

  • Isabelle

    Bonjour, cela fait environ 2 mois que j’ai commencé le piano.
    Au début, séparé ton cerveau ce n’est pas évident mais quand je regarde en arrière, je vois déjà beaucoup de progrès. J’en suis très heureuse ! Je pratique quelques heures par semaine et je vois un professeur aux deux semaines. Lire la musique est le plus dure, reconnaître les notes sur le papiers et le clavier, oufff mais j’y arriverai. Je le fais pour moi et ça prendra le temps qu’il faudra.

    Alors à tous ceux et celles qui partage cette activité ou passion, continuer car le résultat en vaudra la chandelle.

    Merci pour tes bon conseils Benoit

    • Benoit

      Bonjour Isabelle,

      Merci de partager tes débuts et de donner en même temps de la motivation.

      Bonne continuation dans ce sens 🙂

  • Marine

    Bonjour benoit, je m’appelle Marine et je fais du piano depuis l’âge de 9ans , cela fait donc 7ans aujourd’hui. Et pourtant, depuis le temps que je joue, j’ai remarqué cette semaine que j’ai encore beaucoup de chose à apprendre même si je pensais avoir fait le tour depuis longtemps. J’ai donc apprécié votre dictionnaire sur les accords, qui m’a rendu un grand service. Merci beaucoup.
    Comme vous l’avez dis, je suis à un stade où j’arrive à me faire transporter dans la musique, et à faire partager ce que je ressens aux personnes qui m’écoutent. Je ne pensais pas que cela étais possible mais cela me plaît beaucoup. J’ai d’ailleurs ajouté du chant il y a pas longtemps ce qui permet d’être encore mieux transporté.
    Grâce à tout ça, je me lance enfin l’année prochaine dans quelque chose qui me tient à cœur depuis longtemps : jouer du violon. Quelque chose que je n’aurais sûrement pas fait sans avoir joué du piano.

    Encore merci pour les accords.

    Marine

    • Benoit

      Bonjour Marine,

      7 ans constituent déjà une belle expérience pour se faire plaisir dans de nombreux répertoires et jouer des morceaux plus exigeants. Comme vous dites, on découvre toujours, même après plusieurs années.
      – Expérimenter de nouveaux styles
      – Jouer de nouveaux morceaux
      – Progresser techniquement…

      Bonne continuation et félicitations si vous démarrez le violon.

  • Jean-Philippe

    Bonjour Benoît,
    Pour ma part, j’ai toujours rêvé de jouer du piano. Je viens d’avoir une dizaine d’heures de cours avec un professeur.
    Ça n’est pas facile, il ne faut pas se décourager. J’ai 61ans, j’espère y arriver.
    Mon professeur a commencé par me faire jouer des partitions des Beatles (Let it be et Norwegian wood). J’essaye en parallèle de m’entraîner avec d’autres méthodes. J’ai un piano numérique, mais me rend compte que ça n’a pas la même sonorité qu’un vrai piano.
    Je joue au minimum 30 mn par jour, voire plus, mais jamais plus dune heure.
    Je pense qu’un professeur est indispensable pour qq de mon âge.
    Voilà je voulais faire partager un peu d’expérience.
    En tout cas bravo pour votre site et bravo à tous les participants.
    Bonne continuation.

    • Benoit

      Bonjour Jean-Philippe,

      Merci pour le partage 🙂

      Un professeur est je pense indispensable à tout âge si on souhaite s’investir dans le piano :
      – progresser plus rapidement
      – ne pas prendre de mauvaises habitudes (doigtés, position…)
      – gagner en motivation

      Bonne continuation.

      • herdeiro

        bonjour moi c’est herdeiro en Afrique précisément en Angola. Je joue du piano depuis 8 ans mais j’ai des difficultés sur l’accompagnement des accords et je ne parviens pas à ajouter une multitude d’accords. Je suis un peu limité donc c’est ça mon grand désir. Bonne journée à toi!

  • Felix

    J’ai 22 ans et je m’appelle Félix. Le piano est un instrument que j’aime depuis l’enfance mais je n’ai pas au la chance d’en avoir. Maintenant je n’ai que quelque notions de base, la première question que je veux vous poser Benoit est la suivante: je vois certains pianistes jouer les accords avec la main droite et ensuite ils essaient de faire un jeu rapide avec les doigts de la main gauche, est-ce permis au piano?
    si oui, y a t-il des règles ?

    • Benoit

      Bonjour Félix,

      Bienvenue sur le site.

      Il n’y a pas de règle sur la partie que les mains jouent : accords, accompagnement, mélodie. Bien sûr, les mains joueront le plus souvent : la main droite à la mélodie (notes aiguës), la main gauche à la basse (note grave). Le « jeu rapide » que vous mentionnez peut être autant pour les deux mains. La main gauche qui arpège des accords, en accompagnement ; la main droite qui joue des notes rapides.

      Certains morceaux alternent la mélodie de la main droite à la main gauche. D’autres ont plusieurs voix… Chaque morceau ses spécificités à découvrir, à reconnaître et à reproduire au travers de notre exécution.

  • Franck

    Bonjour Benoît,
    Avec votre article sur les premières années d’apprentissage j’ai fait un voyage dans mon propre futur. Toutefois en revenant à la réalité je m’aperçois que j’ai du brûler quelques étapes puisque mon piano est à la maison depuis un mois et il fait déjà partie de ma vie.
    J’ai 37 ans, le piano m’a accompagné depuis l’enfance. Ma mère adorait Debussy et Ravel, elle disait d’eux qu’ils étaient la France. Je me souviens jouer le troisième mouvement de la sonate 14  » au clair de lune » de Beethoven en « air piano » et en mimant la folie puisque ma mère aimait dire à qui voulait l’entendre que « Beethoven était fou » et surtout je me rappelle le plaisir que cela me procurait.
    Le piano à aujourd’hui une énorme influence sur moi, pour vous donner un exemple j’avais trouvé le film « La rafle » bon mais pas exceptionnel. Mais lors de la scène finale quand retentit le clair de lune de Debussy, à ce moment précis le film bascule dans la catégorie inoubliable.
    J’ai acheté un piano numérique d’occasion il y a un mois, un piano »meuble ». Auparavant j’avais un clavier portable avec un toucher très leger. Depuis que j’ai le nouveau ma motivation à décuplée, je peux rester assis à jouer des heures. Quel bonheur de comprendre (presque) seul des choses fondamentales comme les passages de pouces ou de partir en improvisation sur un accord.
    J’envisage de prendre un professeur mais,je vais attendre un peu car je suis pour ainsi dire ruiné depuis l’achat du piano.
    Voilà donc d’où je viens et ou j’en suis j’ai peut être un conseil à vous demander: concernant l’indépendance des deux mains, y-a-t-il un exercice roi?
    D’avance merci.

    • Benoit

      Bonjour Franck,

      Merci pour votre message. Excellent, le 3ème mouvement de la sonate en « air piano », c’est beaucoup plus facile, mais quel passage ! 🙂

      Félicitations pour votre achat.

      Pour l’indépendance des mains, vous pouvez lire cet article et jouer ces quelques exercices de coordination.

      Le conseil général : acquérir une indépendance en jouant des deux mains est comme apprendre à marcher. C’est progressif. Les partitions les plus faciles seront les plus abordables, donc c’est sur ces partitions qu’il faut commencer. Une partition facile sera plus vite apprise, donc vous pourrez plus vite passer sur une nouvelle partition et gagner en expérience. Sur des passages plus délicats, vous pouvez alterner mains séparées / mains ensemble (après un 1er déchiffrage mains ensemble).

      Au final, du temps et de la patience. Chaque partition est un progrès, et toujours un plaisir de jouer un morceau (même petit) en entier.

      Bonne continuation.

  • tony

    Bonjour

    j ai 59 ans et cela fait a peine un an que j ai découvert le piano
    j ai suivi des cours a raison 1/2 heure par semaine pendant cette année avec un professeur et aujourd hui j ai la impression que je n ai pas appris grand chose si ce n est le solfège et quelques accords
    je pianote avec les deux mains et j ai du mal à déchiffrer et retenir une partition entière
    j ai un voisin qui joue de la guitare et qui m a conseillé votre site
    j espère qu’ en m inscrivant à « piano pour tous » je vois maintenant progresser
    PS j ai une activité professionnelle très prenante et en semaine je n ai pas beaucoup de temps libre
    voilà mon cursus
    A bientôt

    • Benoit

      Bonjour Tony,

      Merci pour votre message.

      Vous pouvez déjà visiter cette page qui rassemble quelques notions pour démarrer. C’est sans doute des choses que vous avez appris cette année.

      1/2 h de cours par semaine est un minimum, mais c’est déjà ça ! (en général la fréquence d’une école de musique). Le professeur doit fixer les objectifs pour avancer progressivement. L’idéal est de pratiquer régulièrement. En fonction de l’emploi du temps, il serait intéressant de s’entraîner 1 à 2 fois par semaine (séance d’1/2 h à 1 h).

      Bonne continuation et bonne visite sur le site 🙂

  • Didier

    Bonjour,
    Tout nouveau sur votre site, et pour cause .. ancien guitariste mais tout nouveau dans le monde mystérieux du piano.
    J’ai choisi (à 55 ans …) de m’orienter vers l’apprentissage avec un professeur, mais voilà … nouvelle question !! Avant d’arrêter mon choix sur un professeur, je préfère en essayer plusieurs pour savoir celui qui correspond (ou pas) à mes attentes.
    Après avoir « épuisé » 4 professeurs, 2 d’entre eux ne me correspondent pas. je précise que je ne mets pas en cause leurs compétences, mais je pense qu’il est indispensable de ressentir un certain feeling entre prof et élève.
    Il en reste 2 ;-))
    2 méthodes diamétralement opposées, et je n’arrive pas à faire mon choix
    – Le premier, issus du mode piano classique et conservatoire, me propose un travail très difficile, avec lecture des partitions clé de sol et clé de fa, jeu à 2 mains … en résumé, un travail très fastidieux mais qui a très certainement un intérêt pour la suite.
    – Le second, plus « moderne », me propose une approche de l’apprentissage plus « contemporaine », basé (pour faire simple) sur la main droite qui suit la portée « clé de sol », et la main gauche qui plaque ou qui arpège les accords qui vont avec.
    D’où ma question:
    Il est bien entendu que le second m’emmène beaucoup plus rapidement a me faire plaisir en jouant (en essayant de jouer) les morceaux que j’aime. Mais les bases proposées par le premier ne sont elles pas indispensables pour la suite ??
    En résumé, ne vaut il pas mieux en baver un peu au départ pour gagner du temps ensuite ???
    Merci de votre aide, Benoit, car je suis … déjà dans une impasse !!!
    et merci pour votre site

    • Benoit

      Bonjour Didier,

      Bravo déjà pour avoir commencé le piano.

      C’est une excellente question. Les 2 professeurs que vous avez résume bien les deux méthodes possibles d’apprentissage. Pour faire simple :

      L’une avec partition, classique.
      L’autre basée sur les accords, sans forcément recours à la lecture, faisant aussi travailler l’oreille.

      Je dirais qu’il vous faut les deux méthodes si plus tard vous souhaitez lire n’importe quelle partition.
      Je dirais que la méthode classique est aussi la plus indispensable si vous souhaitez lire la musique et rendre une bonne interprétation d’une oeuvre écrite.

      La voie classique offre ces avantages : lire la musique, travailler la technique au travers de partitions et d’exercices (car la plupart des partitions classiques demandent beaucoup d’agilité, de vélocité dans les doigts), comprendre la musique si on s’y intéresse (solfège). Après quelques années sur cette voie, les partitions comme celles de la chanson vous sembleront beaucoup plus faciles (par exemple Adèle pour n’en citer qu’une).

      La voie des accords est moins exigeante mais ouvre sur d’autres possibilités : créer des accompagnements, jouer plus avec son oreille, comprendre aussi le solfège (accords, intervalles, rythme).

      Vous avez deux profs qui offrent ces deux visions, vous pourriez continuer quelques temps avec les deux avant de vous focaliser plus sur une pratique qu’une autre.

      Bonne continuation.

  • Lucette

    Bonjour, Un peu compliqué: j’ai appris le solfège à l’âge de 7 ans. Mon père n’a pas voulu de piano, donc abandon des cours. j’ai recommencé à 55 ans: auditions obligatoires même pour les adultes. J’ai laissé tomber: inaudible tellement j’avais le trac. La clé de fa pas maîtrisée du tout et même la clé de sol, une fois dépassé la portée, ça devient difficile. Parfois, les doigts se rappellent le chemin, mais l’esprit à la traîne et donc cafouillage quand il essaye de reprendre le contrôle. je me suis inscrite de nouveau mais avec un prof particulier, depuis samedi dernier. Puis j’ai vu votre site en cherchant une partition. Je me relance donc sur un synthé (plus de place pour un piano). A 68 ans, me demande si c’est encore possible. Je rêvais de jouer Chopin. Vous imaginez comme j’en suis loin.

    • Benoit

      Bonjour Lucette.

      J’espère que vous pourrez retrouver un peu de confiance avec votre nouveau prof.

      Rien n’est jamais perdu. Je pense que la méthode est très importante, discutez bien de vos précédents blocages avec votre prof pour mettre en pratique les bonnes étapes de l’apprentissage, la bonne méthode. Pour retrouver confiance et avancer à nouveau.

      N’hésitez pas à vous balader sur le site, sur ces pages, ou lire les commentaires. Vous verrez que nous ne sommes pas si différents dans nos parcours.
      Page – débutants
      Page – méthodes, techniques, pédagogie

      Bonne continuation.

  • Michael

    Bonjour Benoît, merci pour les 4 cadeaux que j’ai bien reçu , votre site qui est super , simple, clair,

    J’ai 43 ans , j’ai commencé la musique à l’âge de 7 ans, comme clairon dans l’harmonie du village puis mes parents m ‘on inscrit dans une école de musique ainsi que mon frère , nous avons donc suivi des cours de solfège et d’instrument pendant pratiquement 7 ou 8 années , moi en trompette et mon frère au piano. Je pianotais de temps en temps.
    Nous avons tout arrêté quand il a fallu travailler.
    Il y a à peine un an je suis allé voir une école de musique et me suit inscrit à des cours particuliers de piano ,je me rend compte que mes années de solfège même si ça fait un peu plus de vingt ans et bien c’est confortable pour l’apprentissage du piano , je suis à l’aise en lecture de note,clé de Fa à travailler encore ,un gros effort à faire en rythmique d’où l’emploi systématique du métronome, bien sur la main gauche à travailler , bref y a du boulot.

    Pour le coup j ‘ai repris la trompette depuis un mois avec un professeur, j’ai atterri dans une chorale pour accompagner à l’instrument( clavier et trompette) et chanter, le chef de cette chorale à 80 ans, quand je lui est parlé de mon parcours musical , il m’a tout de suite dit qu’ il allait (m’exploiter) au maximum, il me donne de temps en temps des cours de solfège ,je me retrouve avec au minimum 5H 00 de cours de musique par semaine sans compter le travail perso entre 30 Mn à 1H00 par jour .
    Aujourd hui je travail en intérim ce qui me permet de jongler avec mon emploi du temps donc j’en profite ,
    je n’aurais peut être pas toujours cette disponibilité donc la progression se fera en fonction du temps libre.
    Pour le piano ,je m’entraîne avec les exercices hanon, les gammes , j’étudie des morceaux en parallèle , j avais commencé avec le prélude bach , comptine d’un autre été de Yann Tiersen , chi mai d’Ennio Morriconne , en ce moment je travaille sur une chanson de daniel balavoine SOS d’un terrien en détresse,
    pour le moment j’aurai tendance à étudier la musique contemporaine plus que la classique au piano et l’inverse à la trompette !!!
    on verra avec le temps.
    Merci encore pour ce site que mon professeur de piano m’a conseillé hier.

    • Benoit

      Bonjour Michael,

      Merci pour votre message.

      Vous avez raison de souligner que le solfège est utile (même si il n’a pas vraiment la cote). Il est indispensable si on débute en musique, ou en parallèle de la pratique de l’instrument sur ces points que vous citez : la lecture (clé de Fa si on a parfois fait que la clé de Sol) et le rythme.

      Félicitations pour vos 2 activités musicales et votre motivation.

      Et je suis très content que votre prof vous ait conseillé de passer sur le site 🙂

  • Roger

    Bonjour Benoît,
    Félicitation pour votre blog !
    Je suis retraité et j’ai pris mon premier cours de piano avec un professeur il y a une semaine ! Le but est de faire de la musique pour mon plaisir sans autres prétention. J’ai acheté un piano numérique avec des vraies touches pour travailler chez moi entre deux leçons et je progresse en répétant une petite demi heure chaque jour. J’ai par ailleurs un petit logiciel sur lequel j’ai entré les notes de la partition (bonne méthode pour perfectionner sa lecture du solfège) et qui exécute la mélodie en rythme. Quand on place le curseur à l’écran près d’un accord, le piano virtuel colore en rouge les touches correspondantes; c’est une aide précieuse pour progresser sur les accords.Ma question concerne la mise en place des chiffres du doigté sur une partition quand elle en est dépourvue. Il semble qu’il n’y ait pas de règle systématique et que chacun est libre de ses choix ?
    A bientôt

    • Benoit

      Bonjour Roger,

      Merci pour votre message.
      Concernant la mise en place des doigtés, il y a quelques règles logiques à avoir mais ceux-ci ne sont pas fixes. Voici un article sur les doigtés qui devraient vous éclairer.

      Bonne continuation.

  • André

    Bonjour Benoît. Merci pour ces beaux cadeaux.
    A bientôt 68 ans, je me suis enfin décidé à apprendre à jouer du piano. Je démarre donc à zéro. Je recevrai un clavier électrique dans les prochains jours. En attendant, j’ai parcouru plusieurs tutoriels et sites, dont le tien Benoît. Je vais commencer par mettre de l’ordre dans tout ça. Mais déjà je me rends compte que mon premier préalable serait de travailler la souplesse des doigts ; je me rends compte que c’est un travail de longue haleine. Du moment que c’est payant – je veux dire valorisant – je ferai les efforts nécessaires.
    Ce qui a déclenché ma décision, c’est d’entendre et de voir Hugh Laurie (Dr House) au piano, interprétant un morceau qui me touche beaucoup : Swannee River.
    Pour revenir à tes cadeaux, mon premier plaisir sera probablement d’apprendre la version « débutant » de Hallélujah.

    • Benoit

      Bonjour André.

      Merci pour votre message.

      Je vous souhaite de prendre plaisir à apprendre le piano (c’est un peu de travail malgré tout, mais une grande satisfaction derrière). Je pense que vous serez très enthousiaste à l’arrivée du piano à la maison.

      Pour info, voici la page où sont rassemblées quelques premières notions au piano.

  • Daniel

    Je suis un vieux bonhomme de 71 ans et j’ai une envie folle d’apprendre à jouer du piano.
    Je joue de l’harmonica depuis ma plus jeune enfance et connais approximativement le solfège.
    Mon fils m’a donné son piano électrique ( Yamaha PSR E403 ) et je me retrouve un peu perdu.

    • Benoit

      Bonjour Daniel,

      Merci pour votre message.
      Voici un ensemble de notions, de quoi rentrer dans l’univers musical et du piano.

      Si vous êtes motivé, je vous recommande de lire : apprendre seul ou avec un professeur.

      Bonne continuation si vous débutez.

    • Franck.M

      Bonjour Daniel,
      Votre âge… est une notion supperflue à mes yeux. Pour ma part, j’en ai 53. Comme vous, j’ai commencé avec le PSR E403 et suis rapidement passé au PSR S770 (qualité des sons). Ne vous inquiétez pas sur le fait d’être un peu perdu au début. Je ne sais pas si c’est une bonne méthode mais moi, j’ai commencé par essayer de jouer par dessus les musiques que j’écoutais (et que j’aime). Ca permet d’essayer de retouver les bonnes notes au clavier tout en prenant plaisir quand on y arrive. Je ne suis qu’à 6 mois d’entrainement et je mixe les temps d’apprentissage (avec les idées trouvées sur ce site) et les temps de plaisir à jouer en « live » sur les morceaux que j’aime.
      Bref, accrochez vous. en plus, les Yamaha ont des instruments assez variés pour sortir de la monotonie ou pour coller davantage aux musiques que vous écoutez.
      Au plaisir de vous lire pour suivre vos progrès et votre avancée !
      FM

  • Franck.M

    Bonjour Benoît,
    Tout d’abord, je trouve votre site très enrichissant. Je suis débutant (voire grand débutant) et je commence à apprendre (depuis 6 mois) le piano sur un Yamaha PSR S770. Je pioche un peu à gauche et à droite sur le net et je trouve vos documents très intéressants. Pour le moment, le lance des mp3 sur la HiFi et j’essaie de jouer par dessus les bonnes notes. Actuellement, j’arrive à peu près à retrouver les notes au bout d’une minute ou deux. Par contre, j’aimerais suivre un programme d’apprentissage avec beaucoup d’exercices pratiques. J’ai lu vos conseils pour débutants et je trouve qu’il manque peut-être une panoplie d’exercices pratiques par notions abordées.
    Sinon, pour le moment, rien à redire… vous donnez envie d’aller plus loin et je m’en réjouis !
    A

    • Benoit

      Bonjour Franck,

      Merci pour votre message. Vous trouverez sur le site plusieurs ressources, qui sont complétées régulièrement (au fur et à mesure que le site s’enrichit de publications et de morceaux) :

      Des notions de base pour démarrer
      Des méthodes et techniques pour progresser
      Des conseils et tutoriels sur les accords (je propose à ce jour une formation pour jouer du piano en utilisant les accords)

      L’apprentissage du piano n’est pas aisé au début, surtout si on ne connaît pas la musique. Si vous êtes motivé (visiblement vous l’êtes !), je vous recommande d’utiliser une méthode pour compléter vos pratiques, et chercher au mieux les services d’un professeur.

      Bonne continuation.

      • Franck

        Bonjour Benoit,
        J’ai l’intention d’appréhender les accords.
        A votre avis, vaut-il mieux apprendre les accords principaux par note : en DO majeur, mineur… … , puis en RE majeur, mineur… … etc …, ou plutôt les accords principaux « les Majeurs » puis « les Mineurs » puis les autres ?
        Merci pour vos conseils

        • Benoit

          Bonjour Franck,

          Apprendre les accords par cœur est possible, pour les principaux (les 7 notes), majeur et mineur.

          Les apprendre de manière plus efficace : quand ils se présentent dans un accompagnement, une chanson. S’ils sont renversés, construire l’accord dans son état fondamental pour faire l’exercice.

          Apprendre de façon plus académique mais aussi efficace avec le temps : c’est apprendre leur construction. Sans apprendre par cœur, on retrouve alors chaque accord.

  • Pascal

    Bonjour,

    Depuis très longtemps je voulais me mettre au piano, cet instrument m’a toujours attiré, donc voilà je viens de passer le pas, il y a de cela 3 jours j’ai acheté un piano numérique. J’ai 54 ans, je n’ai jamais fait de solfège ni joué du moindre instrument à part dans ma tête sous la douche ou dans ma voiture, donc c’est pas simple. Quand je regarde une partition et que je cherche sur internet une aide ou des cours pratiques, c’est la jungle. Je suis arrivé sur votre site qui m’a de suite accroché par la simplicité de vos propos et les informations qui me semble accessibles et complètes pour un débutant comme moi. Je ne serais jamais un virtuose, mais me faire plaisir, grâce à votre aide, sera déjà une récompense. Merci pour votre site, votre passion est communicative.

    • Benoit

      Bonjour Pascal,

      Merci pour votre message et déjà félicitations pour votre achat. Cela vous met directement les deux pieds dans l’étrier 🙂

      Bienvenue dans tous les cas sur Tous au piano.

  • yasha

    bonjour

    voilà je me suis mis dans la tête d’apprendre « la danse de la fée dragée » (casse-noisttes)de Tchaikovsky
    C’est pas facile et la mémoire fait défaut (surtout pour un très vieux)

    • Benoit

      Bonjour Yasha.

      Superbe musique et très popularisée dans la culture.
      Oui, ce morceau demande un bon travail sur la technique et l’expression : déplacements, notes piquées ou accentuées, rythme.

  • Anne-Marie

    Bonsoir,
    J’ai découvert votre site hier et j’ai aimé lire ce que vous écrivez sur l’apprentissage du piano, car c’est tout à fait l’expérience que je vis, et donc cela m’a encouragée !

    Exceptionnellement, je n’avais pas joué pendant 2 jours, et ce soir, j’ai bien joué, ce qui montre que parfois le cerveau a besoin d’une petite pause…

    J’ai 62 ans et ai commencé le piano il y a 1 an et demi. J’avais par contre des connaissances musicales, ayant joué de la guitare (classique et d’accompagnement de chansons) pendant env. 8 ans et ensuite de la basse électrique pendant 17 ans dans différents groupes de rock.
    N’ayant plus envie de jouer dans un groupe, j’ai réalisé mon rêve que j’avais déjà à 9 ans : Jouer du piano (mes parents auraient eu les moyens de me le permettre, mais nous habitions en appartement, 5 enfants bruyants, et ma mère n’a pas voulu de piano en plus…..La guitare, elle était d’accord….).

    Ce qui me fascinait (et me fascine encore..), c’est le son du piano, bien-sûr. Mais aussi, je voulais absolument savoir comment il était possible de jouer des 2 mains des choses complètement différenntes.

    J’ai joué 6 mois sans prof, en suivant divers cours (pas chers) sur Internet. Ils sont tous bien faits, mais ont tous leurs limites à un moment donné. Habitant la campagne (dans le Nord de l’Allemagne, par ailleurs – mais je suis Francaise…), je ne pensais pas trouver un prof. Mais finalement, à 12 km de chez moi, j’ai trouvé. Elle a environ mon âge, apprécie bcp que je sois motivée et a tout de suite compris comment structurer son enseignement avec moi. Elle analyse les morceaux, on regarde ensemble en gros à quoi il faut faire attention, et je fais le plus gros du travail chez moi. Quand je reviens, elle corrige ou complète. Elle a compris que je ne voulais pas uniquement jouer du classique et m’aide à trouver le mélange qui me convient : un peu de classique, du pop-rock, et elle sait parfaitement intégrer la technique au tout pour me faire progresser.

    J’ai donc appris en 1 an avec elle (on s’amuse bien, par ailleurs, ce qui fait encore plus plaisir) un recueil d’études de Czerny pour débutants (assez sympa, mélodies agréables et technique progressive), et il y a 4 mois on a attaqué la Ballade pour Adeline (version simplifiée bien-sûr, dans la la partie médiane qui serait bcp trop difficile sinon), puis de Yann Tiersen  » Comptine d’un autre été (L’après-midi) », un morceau très très joli qui m’a demandé bcp, bcp de travail (et que je dois encore jouer chaque jour avec attention). J’arrive à le jouer pas trop mal (mais pas encore sans fautes, ce qui m’ènerve parfois un peu). Maintenant on travaille le prélude en do majeur de Bach Bw 846. Il est techniquement nettement plus facile que le morceau de Yann Tiersen, mais il demande bpc de concentration quant au suivi, et puis il est vraiment sympa à entendre !
    Mes prochains buts : Jouer l’original de « Maman » de Louane, puis p. ex. Place de la République de Coeur de Pirate (je ne sais jouer que les 8 premiéres mesures…), La Lettre à Elise et le Clair de Lune de Beethoven, le prélude de Chopin (no 4, je crois, il est assez simple), Mistral Gagnant (qui me paraît bien difficile), Forrest Gump…. Il y a du boulot en vue, mais je me réjouis d’avance !! Et même si j’ai 80 ans avant d’y arriver, peu importe, finalement….

    Je joue env. 1,5 à 2 heures par jour (et en moyenne 6 jours par semaine), et comme je viens de m’arrêter de travailler (il est temps à mon âge..), je pense, surtout en hiver quand le jardinage n’est pas possible, de jouer même un peu plus, car je désire avancer le mieux possible.

    Je suis parfois frustrée, car je fais souvent les mêmes fautes en jouant, même en répétant souvent les passages en question. Mais tout d’un coup, plop, tout marche. Il me manque la vitesse souvent, et je ne peux jouer vite que ce que je sais jouer par coeur. Souvent les doigts s’embrouillent ou ne veulent pas faire ce que je leur dis, mais cela aussi, je pense que c’est l’age qui s’en mêle. Peu importe, l’un dans l’autre, je commence à voir vraiment mes progrès, et cela me fait superplaisir. Je suis fascinée par le fait que sous mes doigts, le piano émet de la musique. C’est vraiment génial.

    Mon mari étant atteint d’un grave cancer, j’ai encore davantage besoin de cette échappatoire qu’est la musique, et ce piano est un grand bonheur qui m’aide en ce moment à oublier cette terrible maladie.

    Merci de vous engager pour la musique et d’encourager comme vous le faites.

    Cordialement
    Anne-Marie

    • Benoit

      Bonjour Anne-Marie,

      Merci pour avoir pris le temps de décrire votre expérience pianistique : de l’étincelle à vos progrès. Cela aidera j’en suis sûr beaucoup de personnes qui souhaitent commencer ou qui démarrent.

      Félicitations pour vos progrès rapides. Vous avez certainement trouvé un bon enseignement et un bon rythme de travail à la maison, entre plaisir et attention.

      Pour info, j’ai joué le thème simplifié de Forest Gump avec un recueil d’autres arrangements de films simplifiés. Même si je préfère les œuvres complètent et originales, il peut être intéressant de débuter en parallèle avec ce type d’arrangements. Pour le plaisir et la motivation.

      En espérant que le piano vous apporte toujours plus de satisfaction.

  • Roger

    Bonjour
    j’ai 56 ans et j’ai débuté il y a 6 mois
    sans rien connaître du tout du piano
    j’avance pas à pas et il faut reconnaître qu’un site comme le votre permet d’avancer plus rapidement je pense grâce aux exercices proposés, vidéos. La formation est très ludique.
    merci pour votre aide

    cordialement

    • Benoit

      Merci Roger 🙂

      Je vous souhaite de progresser.

  • Mathieu

    Bonjour,
    Merci pour cet article ! J’ai 37 ans et j’ai toujours voulu jouer du piano. Je me suis décidé il y a 2 semaines. J’ai acheté un piano et avec YouTube j’ai en moins d’une semaine réussis à apprendre le début de The scientist de Coldplay. J’ai encore a travailler mais je suis super content. Je vais suivre des cours a partir du début janvier et j’ai bien hâte d’en apprendre plus sur la vrai technique.
    Merci pour ton article, ça me dit de pas me décourager et que c’est un processus qui va sur quelques années ! Donc on lâche pas !!!

    • Benoit

      Bonjour Mathieu,

      Bravo pour vos débuts. Pour info, il y a d’autres chansons sur le site si vous souhaitez vous exercer en parallèle de vos premiers cours.

      Dans tous les cas, je vous souhaite de progresser (pas à pas, comme vous dites).

  • Elgé

    Bonjour et Meilleurs voeux pour 2017 à vous Benoît et à tous les pianistes qui fréquentent le site sur lequel je suis atterri par le plus grand des hasard ;;; hier . Une année qui commence bien !
    J’ai 68 ans . j’ai commencé à « tenter » la musique quand j’ai été en retraite pour ne pas laisser un rêve de côté … (le travail ne m’en a pas laissé le loisir avant)
    J’ai commencé par apprendre le solfège à l’école de musique locale, ceci pendant 5 ans à raison de deux séances par semaine. Après les 2 premières années je me suis inscrit au cours de piano que j’ai suivi jusqu’à la fin de ma formation de solfège soit un peu plus de 2 ans …
    Depuis cela je poursuis en solo « dans mon coin » .Même cela laisse des moments de grande solitude, je continue de pratiquer avec plaisir, au moins une heure par jour. Je joue sur un piano numérique Korg ou sur mon piano digne du musée ( un Metzler de 1895) mais avec lequel j’entretiens un lien sentimental.. Mon répertoire c’est 2/3 classique 1/3 variétés . épicées d’un peu de blues..
    Voilà pour l’histoire et le point où j’en suis … et peut être pour faire un bout de chemin avec vous.

    • Benoit

      Bonjour Elgé.

      Merci pour votre message. Bonne année 2017.

      Bravo pour votre persévérance après les premières années de solfège. Le solfège est indispensable au début mais 2 ans est quand même assez long avant de toucher à l’instrument.
      L’avantage, cela permet d’avoir de bonnes bases et de ne manquer d’aucune notions de musique pour démarrer.

      Je vous souhaite bonne continuation dans votre parcours. Bonne balade sur le site.

      • Elgé

        Vous avez raison 2 ans c’est très long mais le délai de deux ans de solfège était imposé par l’école de musique avant de pouvoir prétendre aux cours de piano. Dans la pratique je n’ai pas attendu les deux ans avant de mettre les doigts sur les claviers et de faire des essais chez moi sur mes instruments

  • Isabelle

    Bonjour, je débute le piano. J’ai acheté un piano numérique il y a un mois et je commence l’apprentissage sans professeur (n’ayant pas les moyens de prendre des cours) avec la méthode rose.
    Jusqu’à présent pas de problème pour jouer des 2 mains tant que je joue des notes identiques, mais les choses se compliquent quand il faut jouer des notes différentes avec les 2 mains. J’espère arriver à progresser sans cours, sans me démotiver. J’aimerais apprendre le solfège mais je pars un peu dans tous les sens, ne sachant pas quelles notions aborder en 1er. Je pars un mois à l’étranger sans mon piano mais je compte bien avancer le solfège et me mettre sérieusement à la pratique du piano en rentrant. Je vous remercie pour votre blog qui est riche d’enseignement.

    • Benoit

      Bonjour Isabelle.

      Merci.

      Oui, coordonner les deux mains lorsque les parties deviennent différentes augmentent la difficulté. Encore plus lorsqu’il y a des déplacements.
      Cela s’apprend avec l’entrainement et avec des partitions progressives.

      Pour le solfège, vous pourrez trouver des petits manuels très abordables sinon sur le site à la section apprentissage il y a quelques notions.

      Bonne continuation.

  • Martine

    bonjour Benoit

    Je vous souhaite tout mes bons vœux pour cette nouvelle année et bonne continuation dans la musique
    Je voulais un piano, pour mes soixante ans, j’ai eu un synthétiseur, c’est pareil, je n’ai jamais appris le solfège ni la manipulation des mains sur le clavier, j’ai eu un orgue à l’âge de 25 ans et j’avais appris toute seule, mais maintenant j’ai envie d’apprendre le solfège, et aussi comment positionner les mains, j’ai regarde sur internet et j’ai trouvé votre site qui m’a semblé très bien, encore deux ans à travailler et après j’aurai tout le temps de jouer

    Bien cordialement

    • Benoit

      Bonjour Martine,

      Merci pour votre message.

      Si vous êtes motivé et que vous trouvez du temps, n’hésitez pas à rechercher un professeur dès maintenant (ou pour le début de l’année scolaire prochaine). C’est l’idéal pour commencer dans les meilleures conditions (en étudiant de front le solfège et l’instrument).

  • marsu

    Bonjour.
    J’ai 37 et toujours voulue jouer du piano depuis l’âge de 8 ou 10ans. Mes parents ayant toujours refusé, je m’y suis mise depuis septembre dernier sur un piano numérique.
    J’ai 1h par semaine avec un prof à domicile sur la méthode rose. Environ 15min il me donne des cours théoriques (le dernier etait sur la construction de la gamme majeure) et je fais du solfège (lecture clé de sol solfié). Le reste étant consacré à jouer avec la méthode rose.
    Ma question est que je m’inquiète sur ma progression, on est seulement au deuxième degré position mélangés et d’ailleurs je galère. Mais ce qui m’inquiète c’est qu’il est écrit première année de piano et j’en suis pas à la moitié. Je n’aurai jamais fini à la fin de l’année
    Mon prof me dit que c’est normal et que c’est quasi impossible à faire en un an. Dit il ça juste pour me rassurer?
    La lecture simultanée des deux clés en position différente est pour moi un réel blocage mais je compte bien gagner la bataille.
    Merci pour ros vos conseils

    • Benoit

      Bonjour Marsu,

      Merci pour votre message.

      Votre question est si j’ai bien compris, est-ce que la méthode qui est prévue pour la première année peut être jouée en un an ?

      J’aurais deux réponses pour avoir découvert quelques méthodes :
      – pour les méthodes qui proposent des petits morceaux progressifs (comme la méthode rose), on n’est pas obligé de tout voir, ce qui fait que l’on avance plus vite dans le recueil. A condition de bien assimiler les éléments découverts (les notes, le jeu aux deux main, la liaison, jouer en position de Do / de Sol, jouer sur des intervalles plus grands, les déplacements…).

      – méthode « première année » ou « débutant » n’est qu’une mention. On peut y revenir durant ses 2-3 ans de début de piano même après, par exemple pour déchiffrer des morceaux rapides une fois qu’on avance sur des véritables partitions, des œuvres.

      Bonne continuation dans tous les cas.

  • marsu

    Merci pour votre réponse
    Oui ma question était bien celle là, mais savoir si je ne fini pas la méthode rose sur cette année, cela veut il dire que je suis trop lente en progression? J’ai bien compris que l’on peut revenir sur les débuts à n’importe quel moment pour pouvoir se perfectionner.
    Nous ne sautons jamais un exercice, et ne passons à l’étape ou exercice suivant que lorsque j’ai bien assimilé en présence du métronome (tempo 60). C’est souvent ça qui me bloque d’ailleurs, tellement peur de pas être en rythme que j’en oublie les notes lol.
    En parallèle, il m’a aussi fait travailler l’hymne à la joie et actuellement chouchou. Qui sont d’ailleurs source de plaisir et de bonheur que de jouer des morceaux. Mais j’ai peur de ne pas suffisamment progresser et surtout en ce moment où ma progression est vraiment quasi nulle. D’où mon inquiétude par rapport à cette méthode que je n’aurai je pense jamais finie en fin de première année.

    • Benoit

      Avec 6 mois de piano et si vous démarrez la musique (les notes, le rythme), avoir entamé une méthode jouer deux morceaux en parallèle me semble être une progression logique. Il n’y a pas d’inquiétude à avoir, il faut rester fixé sur ses objectifs et rester motivé. Après le stade de la découverte, on aurait l’impression de stagner. Pourtant, à chaque déchiffrage et morceau joué, on progresse.

      Au-delà de la progression il y a en plus la quantité. Un livre de méthode contient des dizaines de page de partitions. Tout bien jouer en un an lorsqu’on débute me semble difficile. Pour donner un élément de comparaison, si on prépare jusqu’à 5 « bons morceaux » dans l’année déchiffrer des petits morceaux, c’est déjà pas mal (tout dépend la taille et la difficulté bien sûr).

  • Saint-Martin

    Bonjour
    Pour ma part j’ai pris 7 ans de cours de piano en commençant à 52 ans.
    Aujourd’hui j’ai acquis l’indépendance des 2 mains et je lis facilement les partitions. Je travaille tous les jours à peu près et c’est une vraie passion.
    Cependant j’ai beaucoup de mal à jouer un morceau entièrement sans faute et je désespère de pouvoir y parvenir. Le stress y est sans doute pour beaucoup…
    Je voudrais bien passer un cap mais cela me paraît bien difficile.
    C’est dommage par rapport au temps passé et au chemin déjà parcouru.
    Peut être aurez-vous quelques conseils avisés ?
    Merci par avance.

    • Benoit

      Bonjour,

      Merci pour votre message.
      Jouer entièrement un morceau, surtout si il est long et qu’il contient quelques passages techniques doit demander un travail plus conséquent :
      – répéter les sections les plus délicates seules : 1 mesure, quelques mesures, répéter les transitions pour ne pas créer de blocage. Voir cet article sur le travail des partitions par partie.
      – automatiser le plus possible. Se rapprocher du par coeur. Soit faire fonctionner sa mémoire musculaire sans oublier de rester concentrer.
      – répéter le morceau très lentement pour justement focaliser son attention sur l’exécution, en remarquant les détails de son jeu et de la partition (rythme, notes, doigtés…). Cela permet de consolider l’apprentissage.

      Si il y a quelques erreurs, quelques fausses notes, ce n’est pas très grave. Il faut essayer de continuer à jouer malgré des petites erreurs.

  • Alain

    Bonjour
    Je suis inscrit sur ton site depuis quelques jours (on peut se tutoyer ?). Je fais du piano depuis septembre avec un professeur, j’ai commencé à 58 ans le piano, mais j’avais auparavant fait 3 ans de violon et touché un peu la guitare et le saxo… J’ai donc quelques bases de solfège. Ces premiers contacts avec le piano me procurent beaucoup de plaisir… Je trouve par contre que les préludes de Bach sont trop difficiles ! Peut être devrais je travailler plus,… Je prends mon temps !
    Merci en tout cas pour l aide que tu nous apporte.
    Alain

    • Benoit

      Bonjour Alain,

      Merci pour ton message. Les préludes de Bach ne sont pas tous accessibles quand on débute le piano.

      Tu peux faire un choix des préludes les plus faciles dans le premier cahier du « clavier bien tempéré » et le « petit livre d’Anna Magdalena Bach ». Ce dernier contient d’autres pièces comme des menuets et des arias.

      Bonne continuation.

  • Mariannick

    bonjour, merci pour vos conseils.
    j’ai commencé la musique à 65 ans, sur la proposition d’un ami pianiste de m’aider,. il ressentait mon intérêt quand il jouait , j’ai longtemps hésité, n’ayant aucune notion de solfège! ma seule approche avait été du chant choral à l’école et dans un groupe quand j’étais plus jeune!
    j’ai fini par accepter de tenter l’aventure avec son aide! je me suis mise au solfège tout d’abord pour mieux appréhender la musique en général, savoir ce que je ferais et au bout de quelques mois, j’ai acquis un synthé pour faire mes premières armes! ça fait 5 ans maintenant et je ne regrette pas mon choix! depuis j’ai fait l’acquisition d’un piano et j’essaie dans la mesure du possible d’y consacrer 1h par jour!
    je progresse lentement! mon gros problème la morphologie de mes mains, très petites, mais commz me dit mon ami et prof, il y a des enfants qui y arrivent donc ce n’est pas impossible! j’essaie de travailler toujours mon solfège pour me perfectionner dans la lecture directe! votre site m’aide beaucoup!
    je sais que je ne serais pas une virtuose, mais avant, je me fais plaisir en réussissant à jouer des petites pièces comme la lettre à elise, le 2è mouvement de la sonate facile de mozart, une berceuse, et là je travaille sur jésus que ma joie demeure! j
    je voulais m’essayer à accompagner des petites mélodies faciles mais je butais sur les accords, vos conseils vont certainement m’aider à avancer! mon prof essaie de m’expliquer mais ça ne rentre pas et je ne veux pas le déranger plus souvent! je veux essayer d’y arriver en travaillant personnellement la dessus! encore merci pour l’aide que vous nous apportez!

    • Benoit

      Bonjour Mariannick.

      Merci pour votre message et bienvenue sur tous-au-piano.

      Vos débuts reflètent votre motivation. Pas à pas, vous avez fait vos premiers expériences en passant par l’achat d’un premier piano. Félicitations. C’est déjà très bien de jouer ces « petits » classiques. D’ailleurs, les classiques demandent toujours plus d’exigence, et permettent de nous forger une solide expérience (notamment en lecture et technique). Les accords sont justement une autre façon de pratiquer. Vous trouverez des exemples d’accompagnement sur la page des chansons ou en lisant le guide et dictionnaire offert des 300 accords (je propose aussi une formation plus complète).

      La taille des mains n’est pas un handicap. Ce que dit votre prof est juste. On trouve soi-même des adaptations (déplacement, doigtés) et la littérature pour piano est tellement vaste qu’on a toujours des partitions à notre portée.

      Bonne continuation.

  • Hibys

    Bonjour,
    Je suis tombée par hasard sur votre site, je le trouve très bien fait et très enrichissant pour débuter.
    J’ai 55 ans, et je débute au piano depuis 2 mois à peine…J’ai quelques notions scolaire de solfège, ça remonte bien loin tout ça ! Avec tout ce que l’on trouve par le net, j’étudie le solfège tous les jours, et depuis peu, j’ai un piano à la maison, je pratique 1h à 2h par jour. Je fais beaucoup d’exercices de doigté, et j’ai appris à jouer quelques musiques simples niveau débutant … Je me régale !! C’est un vrai plaisir.
    Merci à vous pour vos précieux conseils et aussi pour les petits cadeaux de bienvenue .
    Cordialement,
    Hibys

    • Benoit

      Bonjour Hibys.

      Merci pour le message.

      Bienvenue sur le site. Je vous souhaite de progresser, et surtout beaucoup de plaisir dans la musique et le piano.

      Benoît

  • Philippe

    Super site !
    Ayant fait du piano de 6 à 12 ans, je suis passé à la trompette ensuite, et je joue dans un big band, un orchestre d’harmonie et une petite formation dixieland.
    L’envie de reprendre le piano me démangeait depuis quelque temps, et j’ai eu l’occasion d’en racheter un récemment, il n’est jamais trop tard, même à 61 ans, LOL !
    J’ai ressorti ma littérature pianistique, et je m’aperçois avec plaisir que c’est comme le vélo, ça ne s’oublie pas et que les automatismes reviennent assez vite.
    Le gros avantage du piano, contrairement à la trompette et autres instruments à embouchure, c’est que l’on peut pratiquer pendant des heures sans se « bousiller » !
    En tout cas, bravo pour le site qui donne envie de s’y mettre (ou remettre!) et bonne continuation !
    cordialement.

    • Benoit

      Bonjour Philippe,

      Merci pour le message et bravo pour toutes les occupations musicales !

      Le piano demande aussi un peu d’entraînement pour pratiquer longtemps, sans fatigue : de l’endurance au niveau des doigts, de la souplesse, un bon positionnement. Dès qu’on commence à se crisper, il vaut mieux faire une pause ou se relâcher à nouveau.

      Dans tous les cas, bonne reprise.

  • Anne-Marie

    Bonsoir, Benoit!
    C’est avec plaisir que j’ai découvert votre site et je m’y suis tout de suite inscrite car il m’a semblé très sympathique. J’ai toujours aimé le piano, la musique et j’avais toujours rêvé d’en jouer. Enfant, ma mère veuve avec quatre enfants n’a pu me faire prendre des leçons. J’ai donc commencé seule très jeune, et appris aussi les bases du solfège. C’est seulement vers la cinquantaine que j’ai pris mes première leçons. Puis après un long moment sans leçons, j’ai repris le piano vers mes 70 ans. Aujourd’hui, j’en ai 86 je viens de recommencer avec un jeune professeur. Je ne pense pas à mon âge et passe des moments merveilleux à reprendre de vieilles partitions, à travailler mes vieux exercices. Je reviendrai souvent sur votre site qui enrichira mes connaissances très modestes. Merci pour vos encouragements et votre enseignement.

    • Benoit

      Bonjour Anne-Marie,

      Merci pour votre message.

      Je suis heureux que vous ayez retrouvé le chemin de la musique et du piano. J’imagine le plaisir que vous avez à redémarrer un enseignement et à retrouver des partitions déjà jouées.
      Dans tous les cas, je vous souhaite de poursuivre dans ce sens, d’entretenir l’élan !

      A bientôt sur le site.

  • INNONET NTI

    Salut
    J’ai appris à jouer du piano il y a 4 ans.
    Je continue à me former malgré le fait que mes études ne me facilitent pas la tache.
    Je compte former les jeunes et enfants cet été.
    Votre site m’a beaucoup plu.

  • JP

    Bonjour Benoît, bravo pour la qualité de votre travail, je m’appelle JP et il y a presque 11 mois j’ai inscrit, à leur demande, mes enfants dans une école municipale de musique elle n’est ouverte que durant la période scolaire).. A 43 ans, j’avais alors décidé de relever le défi et de réaliser un vieux rêve tout en partageant avec eux cette passion (complicité supplémentaire) et comme mon aînée, je me suis inscrit au piano jazz. Je trouve le solfège très intéressant. La difficulté vient de la nécessité de pouvoir se concentrer suffisamment, après une longue journée de boulot, pour pouvoir exploiter au mieux les conseils du professeur (20 min de cours hebdomadaire ). J’ai aussi découvert que j’avais deux mains (gauches) et qu’en jouant un morceau de deux pages je perdais facilement, par moment, le fil directeur ou que je multipliais les erreurs de notes ou les oublis (j’ai pourtant une bonne mémoire) à certains moments. D’après mon professeur je perçois le tempo!! Pour ces vacances, j’ai décidé de bosser les arpèges, de travailler avec le métronome; Je me suis aussi lancé un défi en tentant d’apprendre la valse d’Amélie (Beethoven ce sera pour plus tard !!!!!!), la version plus lente proposée par Noviscore avec la vidéo, mais mes changements manquent de fluidité (je n’ai pas encore le niveau requis pour quelques passages). Je joue en moyenne 30 min à 40 min par jour et je me régale malgré les difficultés. J’attends de trouver une bonne occasion de piano droit acoustique (compliqué chez moi, sous les tropiques, à part du Young Chang, Kelberg, Samick trop métallique ou Dietman,…) car j’avoue que dès le début je n’ai pas apprécié le piano numérique qui est certes très pratique pour jouer la nuit mais n’offre pas la même sonorité qu’un acoustique, avec ses nuances ou sa sensualité.

    • Benoit

      Bonjour JP,

      Félicitations, c’est un beau défi d’apprendre le piano. En famille, vous devriez être d’autant plus motivé !

      Je vous souhaite de progresser, ce qui sera le cas si vous jouez comme vous dites plus de 30 min par jour.

      Pour les deux mains, je vous renvoie vers cet article : apprendre l’indépendance des deux mains.

  • Michel

    Bonjour Benoît. Merci pour la qualité de votre site.
    Etant un grand débutant, j’aimerais trouver plus d’informations techniques concernant la position des doigts, à savoir comment positionner ses doigts, maintenir ses doigts sur les touches sans les jouer, comment coordonner les deux mains.
    Merci.

    • Benoit

      Bonjour Michel,

      Merci pour votre message. Voici un article pour l’indépendance des mains. Et celui-ci avec quelques exercices de coordination.

      Au début, une bonne habitude à prendre est de maintenir les doigts qui ne jouent pas au dessus des touches, à la surface du clavier. Ainsi, vous serez au plus proche pour jouer, mieux anticiper, avoir la sensation du contact pour bien actionner la touche. Cela est aussi important pour réaliser l’action des doigts, avoir un meilleur toucher qui se ressent sur la qualité de l’attaque et donc du contrôle du son et de sa qualité.

      Bonne continuation.

  • Bruno

    Bonjour je m’appelle Bruno je joue du piano depuis 5ans, j’ai 59 ans. Je suis tombé par hasard sur votre site qui est très bien fait. J’ai un prof depuis 2 ans je joue que du classique pour l’instant. J’ai une question : je déchiffre actuellement le prélude (opus 28 n°28) de Chopin. Ma prof est en vacances, donc cette partition a 3 b à la clé, il y a beaucoup d’accords et d’altérations. Serait t’il ingénieux de travailler la gamme et arpèges de la tonalité pour avoir de bon automatismes ? J’ai commander votre méthode pour les accords qui je crois me sera bien utile car je n’ai pas une grande expérience avec ceux-ci. Merci de me répondre et bonne continuation. Bruno.

    • Benoit

      Bonjour Bruno,

      Merci pour votre message. Pour l’opus 28, il y a 24 préludes. Peut-être est-ce le n°19 ou n°20 (plus accessible), les 2 préludes de l’opus avec 3 bémols à la clé ?

      Oui, il est intéressant de faire la gamme de la tonalité correspondante. Cela permet de bien mémoriser les altérations à jouer. C’est aussi un bon exercice pour s’échauffer ou tout simplement pour délier les doigts. Pour préciser, voici un article sur l’utilité des gammes.

      A noter, pour le prélude n°20, la tonalité est la gamme relative mineure, Do mineur (avec un Si bécarre) et non la gamme de Mi bémol majeur.

      Bonne continuation et merci pour avoir choisi ma formation sur les accords 🙂

  • Hervé

    Bonjour, benoît
    Ravi d’être tombé sur votre site
    Hervé, je vais avoir 64 ans (mais 20 dans la tête) à l’origine je suis bassiste (il y a 40 ans) je m’y suis remis depuis un an seulement pas évident au bout de 40 ans mais on va dire que c’est comme le vélo, si on pédale on tient l’équilibre et on avance
    J’ai acheté il y a une dizaine d’année un petit clavier yamaha, qui dormait bien sous sa couette, manque de souplesse à la main droite normale a la basse c’est la main gauche qui bosse,
    Je commence doucement par des accords majeur afin de m’apporter un peu de dextérité .
    Je suis super motivé pour enfin découvrir cet instrument.
    encore bravo pour le site
    Hervé

    • Benoit

      Bonjour Hervé.

      Merci. Bravo si vous vous mettez au piano. Effectivement, entre la basse et le piano, il y aura un apprentissage différent de la position des mains et de l’utilisation des doigts.

  • Annick

    J’ai commencé le piano et solfège un an avant ma retraite (c’était mon rêve) J’ai acheté un piano, Je suis
    allée voir un professeur, en lui disant j’ai acheté un piano, il faut que vous me l’enseignez.
    J’ai beaucoup travaillé au moins une heure par jour, celà durant 6 ans…Puis nous n’avons plus été
    en accord, et j’ai cessé. Arrêt total durant un an. J’ai essayé de reprendre seule, les morceaux que je savais n’étaient plus là, encore beaucoup de travail…. je me découruage et pourtant j’aimerai tellement reprendre.
    Que pensez-vous des versions simplifiées (ce sont celles que je travaillais)
    Je me suis renseigné pour un autre professeur, mais c’est un cours par semaine, et cela fait un gros budget…

    • Benoit

      Bonjour Annick,

      Merci pour votre message. Visiblement, vous avez à coeur de reprendre (et ce serait intéressant de continuer comme vous avez déjà une bonne expérience). L’idéal serait effectivement de trouver un professeur, à condition de rentrer dans votre budget.

      Il y a beaucoup d’arrangement de musique pour le piano, et simplifié. Quand ils sont bien faits (avec des doigtés judicieux pour le piano), c’est intéressant de les travailler. Et en plus, on est content de répéter des airs connus qui sont pas forcément pour le piano, ou trop difficile sur la version originale.
      Pour les musiques classiques au piano, je suis plus partagé. Personnellement, je ne joue pas d’autres versions que l’oeuvre originale. Je suis satisfait quand je parviens à jouer l’oeuvre du compositeur telle qu’il l’a pensée et écrite.

      Bonne chance dans vos recherches.

  • Lantoo

    Bonjour Benoît,

    Je viens de m’inscrire, je l’ai découvert par hasard en cherchant la partition de « la quête ». Très heureuse d’être tombé sur votre site. En ce qui me concerne, je n’ai jamais appris des cours de solfège ou piano, je me suis débrouillée pour apprendre la base du solfège, écouter et ré-écouter la chanson qui me donne envie avec la partition sous mes yeux pour mieux comprendre la signification de chaque signe afin de respecter l’écriture et la musique.
    Maintenant j’ai 52 ans et n’a plus la patience dès fois, envahit par l’émotion ou l’envie d’avancer trop vite avec l’idée de pouvoir jouer et chanter en même temps, il est temps que je me reprenne et apprendre à élargir ma connaissance et manière de jouer à travers votre site, qui va me guider tout en me donnant le plaisir de jouer.

    Je suis à ma première chanson, je reviendrais vers vous une fois que j’aurai fini.

    Un énorme MERCI pour votre partage et enseignement.

    Lantoo

    • Benoit

      Bonjour Lantoo,

      Merci pour votre message. Il est parfois dur comme vous dites de répéter le piano sans griller des étapes de l’apprentissage. Par exemple, tenter de jouer un morceau trop difficile, ou ne pas passer plus de temps à bien décortiquer un déchiffrage, une lecture, la mise en place du rythme. Au contraire, avancer étape par étape avec une méthode est le meilleur moyen d’apprendre le piano progressivement mais sûrement !

      Bonne continuation.

  • Elda

    Bonjour Benoît,
    J’ ai commencé le piano en 2011 avec un professeur quand j’ai arrêté mon activité professionnelle. C’était un rêve d’enfant que d’apprendre à jouer du piano. Je suis donc très heureuse de pouvoir jouer tous les jours . Je ne suis pas particulièrement douée , mais j’aime jouer ! Ce n’est pas toujours très facile! En ce moment je revois Un Conte de Kabalevski et je travaille depuis un bon moment un petit prélude de Bach(BVW930).
    Merci beaucoup pour vos cadeaux et votre site .
    Très belle journée.
    Elda

    • Benoit

      Bonjour Elda,

      Merci pour votre message. Je vous souhaite de continuer à vous épanouir au piano, et de jouer, tout simplement.

  • Justice

    Bonjour M. Benoit
    Je m’appelle Justice 20ans Etudiant à Tanger Maroc.
    Je cherchais des exercices sur la maîtrise des doigtés au clavier, surtout dans l’accompagnement de chansons, pas de lecture de partitions, et je suis tombé sur votre site. J’ai écouté un aîné joué la guitare (en arpège) ça m’a tellement plu que j’ai décidé d’apprendre le piano surtout que je suis adepte de bonne mélodie. J’ai commencé ça fait 1 Semaine.
    J’avoue que je suis très impatient de commencer à jouer. Il me faut faire un programme surtout qu’il y’a les études universitaire.

    En tout cas merci merci merci beaucoup pour vos exos,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de commentaires