Technique débutant : apprendre au piano l’indépendance des deux mains

Apprendre le piano demande quelques techniques indispensables, l’indépendance des deux mains est une notion fondamentale. En effet, c’est peut-être la première condition pour pouvoir avancer dans la pratique et progresser.

Quand on commence le piano, on joue en joignant les deux mains, on trouve cela normal. Mais bien que cette position soit naturelle, la question de la coordination se ressent tout de suite. Apprendre à coordonner ses deux mains est parfois un vrai casse-tête pour les débutants, notre cerveau fait beaucoup d’efforts et on se sent bloqué. C’est parfaitement normal et je suis aussi passé par là. Être à l’aise et jouer du piano avec ses deux mains parfaitement indépendantes demande du temps, de la patience et un peu de méthodologie.

 

Retrouvez sur cette page : les techniques pour apprendre à jouer du piano

 

Cet article résume les éléments autour de la question de l’indépendance des deux mains, comment apprendre à surmonter cette difficulté de base.

Vous débutez le piano, vous avez besoin de conseils pour apprendre

Vous voulez une aide pour lire les accords, vous souhaitez jouer des morceaux
en prenant "les bonnes habitudes"...

Recevez gratuitement mes 2 guides et 2 morceaux

Recevez gratuitement par email

Les guides "Les bonnes méthodes pour apprendre vos partitions" et "300 accords de piano"

2 morceaux faciles, avec des conseils détaillés en vidéo :
le 1er prélude de Bach et la chanson Hallelujah

Ce sont : 25 pages de conseils, 300 schémas d'accords, 12 vidéos

Déjà pianistes les ont reçu !

L'envoi est immédiat. Vos données resteront confidentielles

 

Mains séparées puis synchronisation des deux mains

L’objectif à atteindre est une totale désynchronisation des mains, le cerveau doit s’affranchir de la position des deux mains et de chacun des doigts.

Mais pourquoi est-ce si compliqué ? Parce que nous n’avons jamais appris à faire deux mouvements indépendants, le cerveau n’arrive pas à gérer et doit penser à une main puis à l’autre. Et bien pour éviter les blocages, pour ne pas se contrarier, je vous recommande de commencer par jouer mains séparées.

Méthode les mains séparées au piano,voici ce que vous pouvez reproduire : jouez avec une main un morceau court, ou d’abord quelques mesures, puis répétez plusieurs fois. Si vous débutez, l’idéal est de jouer une mélodie facile à la main droite et quelques notes d’accompagnement à la main gauche (évitez les rythmes compliqués, il ne faut pas multiplier les difficultés). Répétez chaque main séparée puis après quelques répétitions rejoignez les deux mains ensemble en rejouant le passage plus lentement. Cela devrait passer un peu mieux.

 

Oublier ce que l’on joue

Si vous débutez, la technique mains séparées permet en fait de faire abstraction de chaque main en mémorisant chacune des parties. On crée en fait un automatisme par la répétition qui aboutira à simplifier le jeu mains ensemble. C’est un travail de coordination, le cerveau oublie presque qu’il joue deux parties différentes.

En progressant, mois après mois, jouer mains ensemble doit sembler comme plus naturel. Notre cerveau a maintenant bien intégré comment jouer du piano au même titre que vous coordonnez vos jambes pour marcher. Lorsqu’en abordant un nouveau morceau, vous parvenez à jouer directement mains ensemble (après un déchiffrage quand même), c’est que vos mains sont bien désynchronisées. Objectif atteint !

 

Du temps, de la patience

S’il faut quelques semaines de piano pour commencer à se coordonner, je dirai qu’il faut au moins 1 à 2 ans avant de se sentir plus à l’aise avec l’indépendance. Il faut donc être patient et soyez sûr que cet effort touche tous les pianistes débutants.

 

Bien choisir sa partition, intervalles faciles, symétrie des notes

Le choix de la partition est important pour ne pas s’imposer de trop grandes difficultés au départ.

 

Des intervalles simples, c'est plus facile

Des intervalles simples, c’est plus facile

Quelques notes main gauche : commencez par une portée très facile main gauche. Par exemple, la main droite joue une petite mélodie alors que la main gauche joue la même note, ou 2 notes au maximum (des blanches ou des rondes). On est dans l’automatisme, le cerveau se souviendra facilement de la main gauche et vous pourrez alors mieux vous concentrer sur la main droite.

Intervalles simples : exercez-vous sur des partitions avec des intervalles simples. A chaque doigt le même écartement. Ainsi, pour la main droite, si le pouce joue un Do, l’index tombe naturellement sur le Ré, …, jusqu’au petit doigt qui tombe sur le Sol. Ce sont les partitions qui sont en général proposées dans les recueils pour piano débutant. Personnellement, j’ai joué durant mes premières semaines de piano des pages de la Méthode Rose.

Les partitions « symétriques » : la portée de la main gauche est identique dans les graves à ce que joue la main droite. C’est plus simple, on s’affranchit de la contrainte de réfléchir à ce que joue l’une ou l’autre main. On trouve ces partitions dans d’autres livres de méthodes, comme les exercices de gammes dans le Hanon (même si le but premier du Hanon est de délier et muscler les doigts).

 

J’ai lu sur les forums, exercices et astuces à tester

  • Jouer vite mains séparées et parfaitement, puis très lentement mains ensemble (l’exemple rejoint ce que j’évoque plus haut).
  • Jouer une seule main, et chanter en même temps (et en rythme) les notes de la deuxième main.
  • Varier les nuances des deux mains : par exemple forte main gauche, piano main droite ou encore notes liées main gauche et staccato main droite.
  • Technique du décalage : jouez en premier un Do main gauche, puis alternez avec le Do main droite, puis Ré de la même façon etc. jusqu’à la fin d’une gamme.

Les exercices peuvent être reproduits plusieurs fois par semaine pour ressentir les progrès.

 

Partager sur facebook

57 commentaires


  • Seevagen

    Très utile,car permettant de comprendre l’aspect normal des difficultés tencontrées.

  • Brizard Gady

    C’est très cool, je crois que j’ai beaucoup appris aujourd’hui, par contre j’ai toujours du mal à jouer avec les deux mains le morceau de Beethoven (Lettre à Élise). Enfin je travaille pour que mon niveau au piano puisse être amélioré,
    merci pour les conseils

    • Gotor

      Moi bizarrement ,je n’ai aucun problème avec la lettre a élise que j’ai appris TRES VITE ! sans voir les difficultés et je coordonne vraiment très bien les deux mains pour ce morceau !
      mais pour d’autres morceaux (meme plus facile ) j’ai du mal avec la main gauche !!
      je ne sais pas si la lettre a élise est un morceau difficile mais moi ,ça ne m’a demandé que très peu de temps pour coordonner les deux mains . Mystère !

  • MODESTE

    J’ai aimé vos conseils. je vais bien les essayer. J’arrive pas à bien positionner les doigts de la main gauche sur le clavier. Donnez moi svp les exercices pour l’améliorer.
    merci

    • Benoit

      Bonjour,

      Déjà, vous pouvez faire ces exercices : coordination des deux mains

      Salutations,
      Benoît

      • Costes Marie-Claude

        Bonjour Benoît
        Merci pour tous ces précieux conseils et exercices…C’est super….Ma problématique et ce qui n’a jamais été corrigée ( 3 ans d’école de musique) est la fluidité de mon jeu et bien sûr surtout lorsque c’est plus rapide…D’autre part , j’ai bien enregistré les tuto de Hallélujah, mais n’ai pas trouvé la partition……Les accords sont un problème pour moi…( j’ai 65 ans!!!!)…
        Merci encore pour tout ce que vous faites
        M.C .C

        • Benoit

          Merci Marie-Claude,

          Je vous réponds par mail pour Hallelujah.

          Quelques conseils pour la fluidité du jeu quand c’est rapide : il faut chercher à automatiser le plus possible quand une main doit jouer rapidement. Bien synchroniser quand les deux mains jouent ensemble. Ne pas perdre de vue le rythme et le temps de chaque note. Ne pas accélérer, soit ne pas se précipiter. Faire attention à certains passages : passage du pouce, déliation entre les doigts plus faibles (4-5). Et aussi faire attention au son et aux nuances, soit éviter un son en dents de scie, ou éviter de jouer trop fort quand c’est rapide (si ce n’est pas l’indication).

          Bonne continuation

  • SIMONETTI Maurice

    Je crois que la technique d’un jeu à l’extrême lenteur (mais qui respecte le rythme) est intéressante.
    Il y a aussi à partir de ce jeu à l’extrême lenteur une variante ou a certains moment
    – on doit accélérer
    – puis ralentir à nouveau,
    sans jamais louper les RDV des temps un des mesures (ou des ceux des demi mesure).
    C’est en jouant très, très, très lentement qu’on se prépare mieux à un jeu normal ou rapide en total désynchronisation.
    En musique semi improvisée (ligne d’accords en main gauche et chorus à la main droite), il faut aussi retrouver cette sensation où on est très à l’aise avec la main gauche dans un enchaînement d’accords, pour pouvoir avoir une totale liberté avec la main droite en la laissant elle, improviser vraiment (c’est a dire décision à la dernière fraction de seconde de la touche à jouer en main droite), alors que la main gauche reste elle, sans aucun problème, dans son programme de suite d’accords.
    Cordialement (et en toute humilité, car plus facile à dire qu’a faire)

    • Benoit

      Un point de vue intéressant. Merci.

  • Robert

    Comment savoir quel accord jouer quand la main droite s’occupe de la melodie? Par exemple, les notes de la melodie sont Do, Re, Mi b, Fa, Sol, Si, Sol, Fa, quels sont les accords que doit jouer la main gauche dans un tel cas?

    • Benoit

      Robert,

      Cela dépendra de la tonalité du morceau et des temps forts (sur lesquels on placera plus facilement un accord à la main gauche). Par exemple, sur le 1er Do, vous pourriez mettre un Do mineur (Do, Mib, Sol), puis un Sol (Sol, Si, Ré), sur le Sol. A condition que le Si soit bien bécarre. Dans votre cas, si le Mi bémol est majeur et le Si bécarre, la tonalité est Do mineur. Dans ce cas, le La est aussi bémol.

      A voir, il faut tester.

  • Annick

    Après un an et quatre mois de piano, une grosse tuile ! J’ai dévalé un talus bien pentu, j’ai glissé et je suis tombée. J’ai eu le réflexe d’amortir ma chute en posant ma main gauche au sol. Aïe ! Résultat : une grosse entorse et des fissures aux petits os de la main. Un gros coup au moral car j’ai aussitôt pensé au piano pensant que j’allais devoir interrompre les cours. Mais mon merveilleux professeur en a décidé autrement et a adapté son enseignement à mon cas.
    Inutile de vous dire que pour l’indépendance des mains, j’ai dû fortement régresser ! Cela fait un mois demain et je ne peux toujours pas me servir de ma main gauche. Sale coup pour la pianiste debutante que je suis.

    • Benoit

      Et bien Annick, c’est très embêtant effectivement.

      Je vous souhaite un bon rétablissement, en espérant que le piano soit une aide précieuse pour la rééducation.

      Bon courage

  • assouline

    Bonjour….Gaucher contrarié je suppose, main gauche plus à l’aise que la droite,, il y a t- il des exercices pour améliorer cette main droite ?
    Merci

    • Benoit

      Gaucher contrarié, je ne sais pas. Une main plus à l’aise, certainement. Les droitiers auront forcement plus de facilité avec leur main droite que les gauchers.

      C’est une question intéressante.

      Je donnerais ces deux pistes :
      De manière générale, vous pouvez augmenter le temps passé à jouer la main droite seule (quand vous jouez mains séparées). Comme c’est votre côté faible, il faut augmenter l’entraînement pour combler les faiblesses. Et d’autant plus que la main droite aura souvent la mélodie.

      Comme on parle de faiblesse, l’entraînement c’est aussi muscler les mains pour les rendre plus fortes, plus agiles, moins maladroites. C’est le travail sur le délié, dans ce cadre des exercices comme le Hanon sont conseillés.

      Bonne continuation

  • adil

    j’ai commencer du piano il ya 2 mois j’ai commencer a jouer des partition un peu difficile est-ce que je peux jouer des morceaux difficiles ou c’est encore très tôt ?

    • Benoit

      La difficulté est fonction de la personne.

      Je dirais qu’un morceau sera trop difficile si vous bloquez mesure après mesure et qu’après plusieurs répétitions vous n’êtes pas en mesure de jouer le passage appris à peu près comme il le faut (sans chercher non plus la perfection) : c’est à dire que le mouvement soit « fluide », que le rythme et les temps sont maitrisés, que vous jouiez à peu près à la bonne vitesse (mais on peut jouer aussi plus lentement).

      On est pas obligé non plus de jouer tout un morceau en entier si celui est trop difficile. Par exemple, jouer le 1er mouvement de la ballade de Chopin est possible après 2-3 années d’étude (classique). Jouer intégralité s’adresse déjà à des pianistes avertis.

  • Gilbert

    Merci pour tout Benoit. Les exercices sont très bien expliqués et utiles. On se sent moins seul

  • maizi

    Bonjour,
    Je m’appelle Deana,j’ai 13 ans et mes parents viennent de m’offrir un piano.
    J’ai commencé à apprendre Summer de Joe Hisaishi mais le probleme c’est que je n’arrive pas à jouer les deux melodies en meme temps meme si je les apprises par coeur independament.
    Je me demandais si il fallait vraiment à peu pres 1 ou 2 ans avant de avoir des mains pouvant independante?
    Si on s’entraine tous les jours ca mettra moins de temps?
    Cela depends t-il de la personne?
    Merci d’avance

    • Benoit

      Bonjour Maizi,

      L’indépendance est une question de temps car naturellement nous n’avons jamais vraiment appris à faire du piano. C’est comme apprendre à marcher. Il faut synchroniser le tout.

      Cela dépend des personnes. Tu es encore jeune, tu auras certainement plus de facilité que moi quand j’ai débuté à presque 30 ans !

      Et si tu en fais tous les jours, cela aidera d’autant plus. Ne te formalise pas avec 1 ou 2 ans. L’apprentissage est progressif, tu arriveras certainement à jouer un morceau facile en quelques semaines.

      Bonne continuation
      Benoît

  • Bricaud Hélène

    Bonjour, j’ai acheté un clavier il y a un mois et je regarde beaucoup de tutos pour jouer au piano et apprendre quelques mélodies. Le problème c’est que je n’arrive pas du tout à coordonner mes deux mains qui peuvent jouer deux mélodies différentes en même temps. C’est par exemple un problème quand je tente de jouer nightcall de kavinsky. Étant donné que je ne prends pas de cours, combien de temps faudra t’il pour m’habituer à bien jouer des deux mains sans problèmes de coordination? Et faut il mieux que je prennes des cours avec un professeur de piano ou l’apprentissage sur des sites internet suffit t’il? Merci beaucoup pour votre aide.

    • Benoit

      Bonjour Hélène,

      La coordination s’apprend progressivement. Il y a des morceaux plus faciles que d’autres pour apprendre à coordonner facilement : par exemple quand la main gauche ne joue qu’une note et quand le rythme n’est pas trop difficile (qu’il n’y a pas de contre temps par exemple).
      Coordonner est donc une question de morceau. La mise en place peut être assez rapide mais dès qu’on prend un nouveau morceau, il faut recommencer. Avec le temps, la coordination devient de plus en plus naturelle (après 1 à 2 ans de pratique s’il faut chiffrer une durée d’apprentissage, mais cela dépend des personnes et des morceaux).

      Pour apprendre, je dirais donc de jouer des morceaux assez faciles. Il ne faut pas que ce soit insurmontable.

      Le professeur peut aider tout au début sur des positions (corps, mains, doigts), des doigtés et bien d’autres notions. Si vous n’avez jamais fait de musique et si vous souhaitez bien faire, prendre quelques cours particuliers peut s’envisager.

      Bonne continuation

  • Jeanine Maljournal

    Bonjour et merci pour ces conseils … j’ai commencé tardivement le piano (après la retraite, 6 ans maintenant) et tant que j’ai travaillé sur les méthodes pas de problème particulier sinon lecture hésitante entre les deux clés sol et fa …
    Maintenant que j’ai intégré le « petit » orchestre de l’école de musique, je m’aperçois que la vitesse des morceaux, les quelques difficultés (sauts de mains) et surtout l’indépendance entre les 2 mains freinent ma progression.

    Tout cela pour vous dire combien j’apprécie d’avoir des conseils complémentaires à ceux de mon prof habituel !

    Merci, cordialement

    • Benoit

      Bonjour Jeanine,

      Merci pour votre message. 6 ans de piano est déjà une belle expérience même si on peut être toujours hésitant comme vous le soulignez. Comme déchiffrer une nouvelle partition, jouer des deux mains demandent un « stade » d’adaptation. On peut être être en revanche plus à l’aise sur des pièces faciles.

      Démarrer à deux mains sur des morceaux très faciles nous fait prendre conscience que l’on a finalement progressé.

      Jouer avec un orchestre ou d’autres instruments demandent un effort supplémentaire. Il faut suivre les autres instruments et aussi les écouter jouer. Donc pas de panique, cela s’apprend aussi.

      Bonne continuation

  • Michèle

    Bonjours
    Cela fait maintenant 9 mois que je prend des cours de piano ,je n’avais jamais fait de musique auparavant . Mon prof me fait jouer une mélodie main droite et des accords main gauche ,mais j’ai beaucoup de mal a dissocier mes mains ce qui me déconcentre pour le rythme ,il faut penser main droite, main gauche, plus rythme .comment faire pour se concentrer sur plusieurs choses en même temps ? mon prof me fait jouer des musiques tel que « jealous guy  » de John Lennon ou genre « les copains d’abord  » de Brassens il n’y a que très peu de temps qu’il me fait jouer des 2 mains ,pensez vous que ce soit une bonne méthode ,j’ai beaucoup de mal a jouer mains ensembles .est ce normal ?
    ou ne suis je pas doué ?
    merci cordialement

    • Benoit

      Bonjour Michèle,

      Oui c’est normal d’avoir ces difficultés. 9 mois de pratique est encore jeune.
      Pour apprendre, il faut pratiquer. Jouer des deux mains ensemble est nécessaire pour comprendre et puis c’est bien la finalité.

      Je ne sais pas comment sont vos partitions. Il peut être plus facile de jouer des morceaux où la main gauche ne joue que quelques notes, et qui tombent sur des rythmes réguliers. Comme cela, la main droite peut se concentrer sur la mélodie.

      Dans tous les cas, automatiser chaque partie séparément peut être bienvenue avant de rejoindre les deux mains. En alternant main séparée puis mains ensemble.

  • Léa

    Bonsoir,

    J’ai débuté le piano il y a 10 mois. Je suis jeune et, je n’arrive pas à coordonner les deux mains. Je joue du piano 1 fois tous les 3 jours. Mais maintenant que c’est les vacances, j’y joue tous les jours. Je joue de la main droite, et de la main gauche quand j’y arrive avec l’autre main. J’aimerai que vous me donnez quelques musiques simples pour apprendre à coordonner au fur et à mesure. Je joue déjà quelques musiques sans les notes, car, je n’ai pas appris les notes. Ce n’est pas un piano professionnel. J’apprends ces morceaux avec des tutoriels sur Youtube. Je joue de la main droite et parfois de la main gauche ça :
    – Primavera, Ludovico (je joue le début avec la main gauche et la main droite)
    – The weeknd, Ernead It (entier avec la main droite)
    – Amélie Poulain, Comptines d’un autre été (main droite entier)
    – Claude Debussy, Clair de lune (le début avec les deux mains)

    Après, ce ne sont que quelques petites musiques.

    Merci d’avance.

    • Benoit

      Bonjour Léa,

      Le 1er livre des Mikrokosmos de Bartok peut vous aider à jouer progressivement des deux mains. Voici le lien de l’article où j’exécute quelques exercices.

      Bonne continuation

  • Perreau

    Bonjour,
    Je débute le piano à deux mains a l’âge de 60 ans … Je vous remercie pour vos encouragements et la positivité de votre méthode d’apprentissage.

    • Benoit

      Merci Perreau.

      Bonne continuation

  • JODARD daniel

    Merci Benoit

    Pour ces excellents conseils, qui me rassure car ce n’est pas simple, effectivement cette indépendance est primordiale.
    Enfin ce que j’ai remarqué, c’est que l’exécution très lente d’un morceau permet de bien assimiler le morceau, d’anticiper les déplacements, pour que cela deviennent des réflexes pour uniquement se consacrer à l’interprétation.
    Par contre je vois que certain joue la lettre à Élise sans problème, je travaille toujours dessus surtout sur le deuxième couplet, la série de triple croche à un tempo correcte est loin d’être facile.
    Donc de temps en temps ce deuxième couplet, je le reprends de temps en temps, sans faire une fixation dessus, sachant que tôt ou tard j’y arriverai au tempo qui me convient.
    J’y arrive mais cela ne me satisfait pas pour la vitesse d’exécution, je n’arrive pas à faire abstraction du contrôle de mes deux mains, alors que quand j’y arrive sans encombre, c’est que je ne fais qu’écouter, ce que je joue.
    Faut dire qu’à mon âge, la tache est plus difficile. Mais bon je suis tenace, je ne me fais pas de soucis.
    Benoit si tu as des techniques pour ce deuxième couplet le suis preneur.

    Merci pour ces excellents conseils.

    Musicalement

    Daniel.

    • Benoit

      Bonjour Daniel,

      Jouer lentement est effectivement bon pour rompre la « monotonie » d’un tempo. Cela permet de s’assurer qu’un morceau est bien connu (sans faire du par cœur) et on peut prendre le temps de soigner l’exécution.

      Vous parlez certainement du passage de transition rapide. Toutes difficultés demandent beaucoup de répétitions. Travailler mesure par mesure s’il le faut. Assurer les transitions. Jouer d’abord lentement (pas trop quand même) chacune des mains pour s’assurer du rythme. Faire la même chose mains ensemble pour bien mettre en place les deux mains. Accélérer progressivement le tempo. Ne travailler du morceau que cette partie quelques fois par semaine pour optimiser son temps.

      Bon courage.

      • JODARD daniel

        Bonsoir
        Oui tu as tout compris, c’est tout à fait ce que je fais, je boucle et accélère progressivement..
        Daniel

  • Mackenson

    Slt ,je suis un fou de keyboard,mais j’ai du mal à l’apprendre,comment vous pouvez m’aider s’il vous plait?

  • Brice

    bjour Benoit
    merci pour votre disponibilité, je suis un gros débutant cela fait exactement 5 mois que j’apprends seul à jouer à travers des cours que je telecharge. mais j’ai comme l’impression de brûler les étapes de l’apprentissage car voulant vite jouer mes morceaux préferés. pouvez -vous m’aider en me donnant quelques étapes de progressions à suivre? par exemple à quel moment faut -il s’interesser aux accords. par ailleurs j’éprouve d’énorme difficulté dans le doigté car je ne sais pas comment les utiliser sur le clavier. à savoir quel est le bon emplacement de chaque doigt sur les touches. par exemple Do ré mi fa sol la si do???
    merci

    • Benoit

      Bonjour Brice
      Merci pour votre message. Vous pouvez regarder cet article qui rassemble plusieurs grandes étapes et notions de l’apprentissage.
      Pour les accords, vous pouvez y venir dès que vous débutez. D’autres préfèreront se concentrer sur un apprentissage classique.
      Les indications de doigtés sont à suivre sur les partitions. Si vous n’êtes pas familier ou si aucun prof n’est là pour vous aider à mettre les doigtés, mieux vaut éviter les partitions sans doigté.
      Pour la dernière question, la main droite posée naturellement sur le clavier, Do pouce et Sol cinquième doigt. Après, tout dépend bien sûr de l’enchaînement. Regardez ici l’enchaînement sur la gamme de Do majeur.

  • René Harvey

    Bonjour Benoît vos conseils sont très appréciés merci, mais mon problème j’ai de la difficulté à placer les doigts sur la bonne note quand je regarde la partition avez-vous un bon conseil pour régler ce problème merci René Harvey

    • Benoit

      Bonjour René. C’est un message intéressant. Il est en effet recommandé d’apprendre progressivement à détacher ses yeux du clavier pour enchaîner les notes. C’est facile lorsque les notes sont voisines, beaucoup moins lorsqu’on doit écarter sur des grands intervalles ou se déplacer sur plusieurs octaves. Il n’est pas interdit de jeter un coup d’œil lorsque la main se déplace.

      C’est une question de sensation pour bien estimer les distances entre les doigts et entres les notes du clavier. Il est aussi question de mémorisation de la partition, les doigts se souviennent plus facilement du « chemin sur le clavier » après plusieurs répétitions.

      Vous pouvez lire cet article où il est question de lecture, du regard porté sur la partition et sur le clavier.

  • Maherizo Michel

    Slt! J’ai du mal a joué  » pirate of Caribbean -the curse of the black pearl » avec les 2mains, les notes de la main gauche a un rythme différent de la main droite.

    • Benoit

      Bonjour,

      Je ne connais pas cette partition. Essayez d’abord de jouer séparément des deux mains pour les apprendre presque par cœur. Dans tous les cas, il vous faudra maîtriser les deux mains ensemble. Essayez lentement. Si c’est des 2 pour 3 (ou 3 pour 4), c’est à dire rythme ternaire binaire, le mieux et de le passer à une certaine vitesse (trop lent c’est trop compliqué). Vous pouvez dans ce cas tenter de faire l’exercice rythmique, sans le piano : en tapant le rythme de chaque main (sur un support, une table ou vos cuisses).

  • franck

    merci pour ces conseils utiles .mais j’aimerai savoir les exercices d’indépendance sont ils à effectuer régulièrement meme quand on arrive à jouer des morceaux simples

    • Benoit

      Bonjour Franck,

      En débutant, on peut jouer régulièrement des petits exercices pour travailler l’indépendance et aussi la déliation (comme le Hanon). Cela pendant 1 à 2 ans. A condition d’y trouver son compte et de na pas y passer plus de temps que le travail d’autres morceaux (c’est mon avis). D’ailleurs, vous progresserez aussi en jouant des deux mains tout morceaux. Chacun fait son « programme » selon ce qu’il vise et bien sûr de ses difficultés.

  • Sofiane

    Salut à tous ! J’espère que vous allez bien! Mon problème c’était avec ma main droite car je suis un gaucher ! Je joue ma mélodie avec la main gauche et mes accords et arpèges aussi avec la même main ! Je ne sais pas du tout où je dois poser mes doigts avec ma main droite ! Quand j’essaye de jouer avec…souvent je fait des bêtises. Comment je peux faire ? S.v.p aidez moi à régler cela ! Merci

    • Benoit

      Bonjour,

      Etant droitier, je ne connais pas les particularités d’un gaucher.
      J’imagine que sur les partitions habituelles où la mélodie est à la main droite, vous avez plus de difficultés. Au contraire, votre main gauche est capable de plus d’habilité et de puissance (ce qui va bien sur les pianos acoustiques, comme les touches graves demandent plus de poids pour être enfoncé).

      Voici le principe que l’on peut suivre : quand on joue des accords de sa main « forte », on peut jouer la fondamentale de sa main plus faible. Mais comme dans votre cas c’est la main droite, je plaquerais 2 octaves (sinon la main droite s’entendra peu).

  • Brigitte

    merci beaucoup pour tous vos précieux conseils !
    beaucoup de patience et de persévérance !

  • Alain

    Bonjour .

    Je rencontre énormément de difficultés « main gauche » pour passer de la position de Sol à la position de Do et inversement .Ce qui fait que je ne parviens pas à jouer à 2 mains ! (même des blanches )

    Existe t-il une méthode ou des exercices simples pour remédier à cela ?
    D’avance merci .Amicalement

    • Benoit

      Bonjour Alain,

      Jouer des deux mains est une difficulté quand on débute. On y arrive progressivement, et lorsqu’on est plus à l’aise sur des partitions faciles et répétées, le travail recommence sur d’autres nouveaux morceaux ou à la difficulté plus élevé.

      Au début, je vous conseille de jouer des partitions avec des rythmes simples. Il faut par exemple débuter sur des courts morceaux ou exercices. Par exemple, lorsqu’une des deux mains tient 1 ou 2 notes par mesure (main gauche) quand l’autre main reste groupée (ne se déplace pas) et joue des notes voisines ou avec des intervalles qui reviennent. C’est plus facile pour le travail de mémorisation. On commencera 1 main après l’autre, en étant sûr du rythme, des notes et des doigtés avant de jouer les deux mains ensemble. Plus on dissocie les « éléments » de la partition, mieux on apprend.

      Donc dans votre cas, vous pourrez d’abord répéter et renouveler le changement Do-Sol (en rythme) avant de rajouter la main droite.

      Bonne continuation.

  • Jean Claude

    Bonjour,
    Je débute et j’ai des partitions qui ont une portée chant, une portée clé de sol et une troisième clé de FA. Au piano, je souhaite jouer la portée chant main droite et une deuxième portée main gauche. Laquelle doit-on jouer ? Le deuxième portée clé de sol ou la troisième clé de fa

    Merci pour votre réponse et bravo pour votre site qui m’est bien utile

    Cordialement

    • Benoit

      Bonjour Jean-Claude,

      Avec la mélodie du chant, vous pourriez essayer de jouer la portée la plus basse en clé de Fa. Avoir des basses ou un accompagnement avec la mélodie devrait bien aller. Vous pourriez en plus re-composer avec des notes clé de Sol si vous estimez que le rendu est encore meilleur (et qu’il y a possibilités notamment en termes de notes et de doigtés).

      Bonne continuation.

  • Dominique

    Merci Benoit pour tous ces conseils qui me sont très utile. Je commence depuis un mois environ, j’aime beaucoup sortir un petit son. Rien ne se fait du jour au lendemain. Merci pour tout

  • sebgen

    Superbes explications merci c’est simple, clair et pratique.
    J’ai commencé la basse en autodidacte il y a 5 ans et beaucoup travaillé les gammes, syncopes, chromatismes, pentatoniques et j’en passe pour m’apercevoir que ma passion allait vers le piano notamment jazz avec oscar peterson et ray brown que j’ai beaucoup observé.

    Finallement c’est la semaine dernière que j’ai pu modestement toucher un clavier en essayant de me « caler » sur les concerts d’errol garner dont le style et l’indépendance des mains me fascinent. Il applique la digression, sort pour revenir, rebondit, interroge avec une aisance et légèreté rarement observées.

    Je souhaiterais avoir votre avis à savoir si le morceau « i got a kick out you » et abordable (du moins la structure) pour un débutant passionné?

    https://m.youtube.com/watch?v=3VHUpGxFJJ8

    Il me semble qu’il y a un gros travail main gauche et que le jeu de gamme main droite est assez logique n’est-ce pas?

    En tout cas merci d’avance et bravo pour le site

    Seb Gen

    • Benoit

      Bonjour Sebgen.

      Merci pour votre message. Bravo si vous commencez le piano, je vous souhaite de progresser et de jouer vos références en jazz.

      Je ne connaissais pas cette musique. Très dansant, il y a une bonne aisance dans le toucher, beaucoup de piqué, les doigts et les mains rebondissent avec beaucoup d’aisance. C’est toujours assez époustouflant de voir les maîtres à l’oeuvre !

      Ce morceau est très technique. Pour le début, il faudra connaître les accords joués, les positions, les doigtés. Cela afin de mieux anticiper les déplacements pour jouer juste et dans le bon tempo.

      D’autres standards de Jazz seraient beaucoup plus faciles pour débuter 🙂

  • Sebastien

    Merci Benoît. Je me rends compte qu en fait je suis davantage gaucher que droitier pour le piano aussi.

    Je pensais que jouer les 2 mains en même temps (synchronisées et même note) était trop « facile » et que ça ne me ferait pas progresser.

    Je l’ai toujours fait en « synthé » quand j’étais adolescent.

    D’une part, je me rends compte que ce n’est pas si facile car au bout d’un moment je perds le rythme et d’autre part c’est le tremplin vers l’indépendance des mains donc je continue dans cette voie !

    Merci pédagogie trouvée sur internet bravo Benoît simple humble et accessible 🙂

    • Benoit

      Merci Sébastien.

      Tout à fait, bien synchroniser est déjà un début (comme par exemple jouer une gamme avec les deux mains).
      Vous verrez aussi que chaque partition est différente s’agissant de l’indépendance des mains.

  • Jean-noel

    Hi Benoit
    Je voudrais bien te remercier pour cet apprentissage de musique en piano.
    Mon problème c’est ma main gauche. Je ne sais pas comment l’utiliser au piano.
    Sincerement

    • Benoit

      Bonjour Jean-Noel,

      Entraîner sa main gauche peut se faire de différente manière.
      D’abord la renforcer si elle est un peu malhabile. Par des exercices de délié.
      Puis, la faire jouer avec la main droite. Dans ce cas, on peut s’entraîner main séparée avant de les réunir. Pour la main gauche, il faudra d’autant plus être attentif à sa position, ses doigtés et d’éventuel déplacement (dans ce cas, il faudra anticiper). En s’entraînant main gauche seule, on parvient à mémoriser pour mieux jouer avec celle-ci.

      Bonne continuation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de commentaires