Comprendre le chiffrage : rythme, temps et mesure

On va ici décrypter les 2 chiffres que vous trouvez comme indications au début de toutes les partitions : par exemple 4/4, 3/4, 6/8 ou encore la lettre C…

C’est le chiffrage (ou chiffres indicateurs de la mesure). Il donne une indication des temps qui rythment un morceau.

 

Retrouvez sur cette page : d’autres leçons pour apprendre le solfège avec le piano

 

Pour bien comprendre le chiffrage, il faut savoir comment associer la mesure, aux temps et donc au rythme.

Voyons tout de suite quelques définitions.
Puis, nous verrons plusieurs exemples pour bien préciser les choses.

La mesure :
La mesure permet de découper un morceau en « portion » de temps équivalents.
Comme elle découpe la partition, elle amène une organisation de celle-ci.

Le rythme :
Si le rythme détermine la durée des notes, il exprime aussi un comptage des temps. C’est la notion de durée au travers de laquelle se succèdent les notes et les mouvements d’un morceau.

Le chiffrage de la mesure :
Ce sont donc les deux chiffres indiqués juste à la droite de la clé de Sol, de la clé de Fa et de l’armature des clés.
Le chiffrage précise le nombre et la valeur des temps dans les mesures.

Ces deux chiffres forment une fraction :

  • le chiffre du haut (numérateur) indique la quantité de temps
  • le chiffre du bas (dénominateur) indique la valeur ou l’unité des temps

 

Clé - armature - chiffrage

Clé – armature – chiffrage

Les indications au début d’un morceau – Clé, armature, chiffrage (le chiffrage n’apparaît plus les systèmes suivants sauf changement).

Ce chiffrage peut changer au milieu d’une partition. Dans ce cas, la quantité ou l’unité de temps est modifiée, le rythme change.

 

 

Les chiffres indicateurs de la mesure

Voyons quelques exemples qui devraient vous permettre de comprendre la très grande majorité des mesures.

Mesure à 4/4 : celui-là c’est un classique, vous le rencontrerez dans beaucoup de morceaux.
– Le chiffre du haut, c’est le nombre de temps. 4 = 4 temps dans la mesure.
– Le chiffre du bas est la valeur du temps. 4 : on compte à la noire.
=> Il y a l’équivalent de 4 noires dans une mesure.

Mesure à 3/4 :
– En haut, 3 = 3 temps
– En bas, 4 = le temps est la noire.
=> Il y a l’équivalent de 3 noires dans une mesure.

Ces mesures sont aussi dites binaires (les temps sont divisibles par deux).
1 blanche = 2 noires
1 noire = 2 croches

 

Mesure à 4/4 ; 3/4 ; 2/4

Mesure à 4/4 ; 3/4 ; 2/4

Mesure 4/4 (on compte l’équivalent de 4 noires ou 4 soupirs), 3/4 (on compte 3 noires), 2/4 (2 noires).

 

Mesure 6/8 :
– En haut, 6 = 6 « unités de valeur » (pas des unités de temps)
– En bas, 8 = l’unité de valeur est la croche. On peut compter cette fois à la croche.
=> Il y a l’équivalent de 6 croches dans une mesure.

Mesure 9/8 :
– En haut, 9 = 9 « unités de valeur »
– En bas, 8 = l’unité est la croche.
=> Il y a l’équivalent de 9 croches dans une mesure.

 

Dans ce type de mesure où 8 est le dénominateur, l’unité de temps est en fait la noire pointée. 6/8 = 2 noires pointées (6 croches), 9/8 = 3 noires pointées, 12/8 = 4 noires pointées…

En pratique, on pourrait compter des noires pointées (selon le morceau). Il faut bien comprendre que dans ce cas, la noire pointée est 1 unité de temps (et non 1,5 temps).

Ces mesures sont dites ternaires ou composées (les temps sont divisibles par trois). L’unité de temps est une note pointée.
1 noire pointée = 3 croches

ou 1 blanche pointée = 3 noires… Par exemple la mesure à 6/4 :
– En haut, 6 = 6 unités de valeur
– En bas, 4 = l’unité de valeur est la noire. L’unité de temps est la blanche pointée.
=> On peut compter dans une mesure 6 noires ou 2 blanches pointées.

 

Mesure à 3/8 ; 6/8 ; 9/8

Mesure à 3/8 ; 6/8 ; 9/8

Pour les mesures simples : mesures 3/8 (on compte l’équivalent de 3 croches ou 3 demi-soupirs), 6/8 (on compte 6 croches), 9/8 (9 croches).
Pour les mesures composées : mesures 6/8 (on compte 2 noires pointées), 9/8 (3 noires pointées).

 

C et C barré

Ils remplacent les deux chiffres :
C est la même chose que 4/4
C barré est aussi 2/2 (l’équivalent de 2 blanches dans la mesure)

C et C barré

C et C barré

 

 

En résumé – trouver le rythme sur votre partition

Regardez le chiffrage de votre partition, vous serez très souvent dans un de ces cas :

1er principe- facile

  • Chiffre du bas :
    4 : on compte des noires
    8 : on compte des croches
    Moins fréquents : 2 (on compte à la blanche), 16 (on compte à la double croche)

 

  • Chiffre du haut : le nombre par mesure – de noires ou de croches (ou de blanches, de doubles croches).

 

2ème principe- avancé

  • Si le chiffre du haut est 2, 3, ou 4, la mesure est simple. Ce chiffre est aussi le nombre de temps dans la mesure.

 

  • Si le chiffre du haut est 6, 9 ou 12, on peut aussi voir des mesures composées et compter selon une note pointée.
    Le nombre de notes pointées par mesure = chiffre du haut/divisé par 3.
  • Chiffre du bas dans le cas de mesure composée :
    4 : l’unité de temps est la blanche pointée
    8 : l’unité de temps est la noire pointée
    16 : l’unité de temps est la croche pointée

 

Si vous ne voyez pas bien comment compter selon une note pointée, restez sur le 1er principe pour compter des notes simples.

 

D’autres choses à savoir

Le chiffrage est toujours le même pour les deux portées. Vous avez 4/4 après la clé de Sol, vous aurez aussi 4/4 après la clé de Fa. C’est logique puisqu’il n’y a qu’un rythme à suivre.

L’indication peut changer au cours d’un morceau. Si cela arrive, il y a une double barre de mesure puis un nouveau chiffrage après cette double barre.
On joue alors selon un nouveau rythme la première mesure qui suit le nouveau chiffrage.

 

 

Battre la mesure

Vous pouvez compter vous-même les temps pendant que vous jouez. Vous pouvez aussi suivre le rythme selon un battement :

  • le métronome : c’est votre « batteur » personnel. Il vous indique chaque temps. Vous le réglez à la vitesse adéquate.
  • vous-même ou une personne qui bat les temps à côté de vous : au plus simple, les battements sont le claquement des doigts ou des mains.
    Ou plus académique, le battement est signalé par un mouvement précis de la main.

 

Il y a 3 mouvements de la main selon le nombre de temps :

Battre la mesure - mouvements de la main

  • Battre la mesure à 2 temps (ex. mesures à 2/4 ou 2/2)
  • Battre la mesure à 4 temps (ex. mesure à 4/4)
  • Battre la mesure à 3 temps (ex. mesures à 3/4, 3/8, 9/8…)

Notez que la main redescend toujours vers le premier temps (le temps fort).

 

 

Le même chiffrage quand on joue en groupe

Le rythme est fondamental en musique, il concerne tous les instruments.

Cette indication de chiffrage est donc autant valable pour le piano que pour d’autres instruments. Quel que soit l’instrument, la référence de rythme et de temps suit la même logique expliquée précédemment.

Quand vous jouez en groupe, chaque instrument a sa partition. Le chiffrage sera le même dans un même morceau si vous regardez la partition du piano, d’instruments à vent, de violons ou de guitares.

La clé et l’armure (altérations) pourront être en revanche différente suivant l’instrument (comme les instruments ne jouent pas sur le même intervalle de son et que certains transposent).

Cet article vous a-t-il apporté des conseils utiles ?

Continuez à apprendre en recevant tout de suite :

Les guides gratuits "Les bonnes méthodes pour apprendre vos partitions" et "300 accords de piano"

2 morceaux faciles, avec des conseils détaillés en vidéo : le 1er prélude de Bach et la chanson Hallelujah.


L'envoi est immédiat. Vos données resteront confidentielles
Partager sur facebook

47 commentaires


  • NOURRY

    Bonjour,

    Je vous remercie infiniment. J’ai 61 ans, je joue pour mon plaisir personnel sur un petit synthé YAMAHA, je n’ai jamais appris le solfège, je joue à l’oreille. Ces cours me sont très utiles pour apprendre. Encore merci et bravo pour ces cours gratuits, cela me permet de ne pas me sentir seule quand je joue. MERCI A VOUS

    • Benoit

      Merci Nourry.

      Bonne continuation.

  • VANDER ELST

    merci pour tous ces petits indices qui me permettent d’apprendre en auto-didacte la musique. Cela me permet de mieux comprendre ce qu’apprennent mes enfants à l’académie de musique.

  • De Vleeschauwer jacques

    Bonjour Benoit,
    Je me pose une question! Quand j’ai appris le solfège il y a bien longtemps la mesure 4 temps se balançait avec le bras en partant du haut vers le bas au 1er temps. Après des années (environ 50 ans!!! cela aurait-il changé?
    Bonne journée et merci pour tous vos efforts.
    Jacky.

    • Benoit

      Bonjour Jacques,

      Je ne peux pas vous dire si cela a changé mais je vous confirme que les 4 temps se battent selon le schéma indiqué : bas, gauche, droite, haut.

      Le bas-haut se réserve pour les 2/4 ou bien les 2/2. Après, toutes ces mesures étant binaires, on arriverait à bien suivre le rythme par le geste simple bas-haut.

      • jean-marie

        Bonjour Benoit,
        A propos de temps, dans la leçon de piano, la mesure est à 12/8 (au début) soit 12 croches. mais en fait il y a 24 doubles croches. Si tu étais le chef d’orchestre, comment battrais-tu ce temps, s’il te plait. Où se placent les temps forts et les temps faibles ?
        merci par avance pour ta réponse
        cordialement
        J marie

        • Benoit

          Bonjour Jean-Marie,

          12/8 est effectivement 12 croches ou 4 noires pointées comme c’est une mesure composée.

          Si vous avez 24 doubles croches, soit une fréquence assez élevée, le plus commode sera de battre les temps selon la mesure composée. Soit 4 pulsations (sinon, je ne suis pas chef d’orchestre, mais je me verrai mal battre chaque croche !).

          En théorie, sur une mesure à 4 temps, le premier et le deuxième sont les temps forts. Ensuite, si des notes sont répétées, je dirais qu’il faut alléger une même note qui se répète (ou un groupe de mêmes notes). Nul besoin d’alourdir, surtout si c’est un accompagnement, et d’autant plus s’il intervient à la basse. Puis de marquer un peu plus des notes lorsqu’il y a un changement, et d’autant plus s’il tombe au début d’un temps.

    • bosquain

      J’ai eu le même souci que Jacques jusqu’à l’âge de 58 ans. Je ne pense pas que la battue était différente. Je n’avais pas compris que le 1er temps démarrait du bas…mon prof’ ne l’avait jamais dit. Je croyais que cela démarrait d’en haut quand il levait le bras.Alors il venait à ma table me prenait la main et battait en même temps que moi.Avec lui ça allait toujours mais le temps qu’il retourne à son pupitre j’étais déjà décalée. Il me disait que j’avais des problèmes de rythme….Il ne comprenait pas et moi non plus. Ce n’est qu’ en 2006 qu’un prof’ qui ne croyait à d’éventuelles problèmes de rythme a regardé ma manière de battre et a compris. Merci à lui. Depuis pas de souci.

      • Benoit

        Bonjour,

        Il y a cette notion de chiffrage qui donne l’unité de valeur ou de temps à suivre pour compter les battements.

        Une fois que chacun bat selon la même unité, vous et votre professeur, ou les membres d’un groupe. Si il y a un décalage, c’est que le battement n’est pas suivi à la même vitesse, le même tempo n’est pas respecté. Ou tout simplement, une note n’est pas jouée selon le bon rythme (on raccourci une note longue ou inversement).

      • Rivière

        Je n’y comprend rien pour placer les temps ex : quand il y a : croches,
        : double-croche
        : noire

        DANS UNE MESURE A 2/4

        • Benoit

          Bonjour,

          La première croche tombe sur le 1er temps. La noire tombe sur le 2ème temps et dure l’ensemble du 2ème temps.

          Le partage du 1er temps est plus délicate. La croche sur la première moitié du 1er temps. La double croche sur la 2ème partie de ce 1er temps.

          Je vous recommande de battre d’abord avec les mains, sans le piano. La main gauche bat les temps. La main droite bat le motif que vous souhaitez jouer. Vous pouvez d’abord simplifier à 2 croches + noire, avant d’intercaler la double croche.

  • Richard Gabridi

    Bonjour Benoît ,

    J’ai fait 3 / 4 mois de solfège à l’age de 14 ans .
    j’ai 63 ans et le solfège me revient en jouant le Prélude N°1 en Ut majeur
    de J.S.Bach (1685-1750) que tu m’a proposé d’étudier .
    C’est magnifique et le tuto est formidable .
    J’avais des doutes sur la compréhension du chiffrage : rythme, temps et mesure ,
    grâce à ton cour que je viens de recevoir , à ce propos , tout devient très clair
    merci .

    Cela fait 3 mois que j’étudie le piano sur un arrangeur Yamaha PSR S970 .
    Je n’ai jamais fait de piano mais je joue de la guitare (reprise depuis 3 ans) .

    En même temps que ton cour sur le Prélude N°1 , j’étudie la partition
    de la 1ère Gymnopédie d’Erik Satie 1866-1925 (1888) .
    On ne sais jamais , si tu avais également un tuto à ce sujet pour m’aider .

    Encore un tout Grand Merci pour m’avoir bien éclairé sur le long chemin
    qu’est l’étude du piano et du solfège .

    Cordialement .

    Richard Gabridi .

    • Benoit

      Bonjour Richard,

      Merci pour votre message. Tant mieux si ces rappels de solfège vous apportent des éclaircissements.

      Je n’ai pas de tutoriel sur la 1ère Gymnopédie. C’est en tous cas un bon choix d’étude. D’ailleurs, les 3 Gymnopédies sont à découvrir, et assez abordables.

  • Timothé

    Bonjour benoit
    Infiniment merci.
    Comment faire pour mémoriser Les armatures?
    Exemple 1b=fa

    • Benoit

      Bonjour Timothé,

      L’ordre des dièses ou bémols est toujours le même. Le nombre d’altérations dépend de la tonalité.

      Si vous vouliez dire :
      1 bémol à la clé = Si (le Fa est par contre le 1er dièse).

      Pour les gammes majeures avec les bémols, il faut retenir que 1 b, on est en Fa majeur. Pour les suivantes, la gamme majeure porte le nom de l’avant dernier bémol à la clé. Ex : 2 bémols => Si/Mi => on est en si bémol majeur.

      Je vous renvoie à cet article théorique sur la tonalité.

      • Christine

        Bonjour !
        Je pense que Timothé voulait dire :
        S’il y a 1 bémol à l’armature (le si bémol) c’est que c’est la gamme de Fa Majeur.
        Mais il ne faut oublier de vérifier si ce n’est pas sa gamme relative mineure (soit ré mineur), ce que l’article sur la tonalité explique bien.
        Pour la mémorisation, elle peut se faire à l’usage, en prêtant attention aux tonalités lorsqu’on joue des morceaux, on peut aussi trouver des moyens mnémotechniques pour les retenir…

  • Lefebvre Danielle

    Merci Benoît pour tous ces messages que vous nous envoyés. Petits rappels sur les temps, les rythmes, etc… cela ne nous fait pas de mal, bien au contraire. Moi je termine ma 3ème année de piano, bien
    entendu, avec un professeur et je commence à bien savoir jouer en rythme mais j’avoue que cela n’a pas
    été très facile : trop vite ou pas assez. Il faut beaucoup de patience et aussi du temps pour jouer très
    souvent. Quand on aime, on ne se lasse pas de jouer. Moi aussi j’ai commencé à 70 ans mais il n’y a pas
    d’âge pour se faire plaisir. Bravo et félicitations à tous ceux qui comme moi ont le désir et surtout le courage
    de s’y mettre. C’est un réel enrichissement de connaître la musique. Merci infiniment à vous Benoît de vous
    investir autant pour nous. A bientôt de vous lire encore et encore. Dany.

    • Benoit

      Merci Dany et bravo pour votre motivation !

      Et cela m’encourage aussi 😉

  • Monique Dallaire

    Merci pour votre enseignement il est vrai que je travaille et que mon temps est réduit pour apprendre mais je pratique à temps perdue Merci

    • Benoit

      Merci Monique

  • Viviane

    Bonsoir Benoit,

    L’enseignement est très interessant et complet.
    Merci beaucoup.
    Viviane

    • Benoit

      Merci Viviane

  • Christele

    Bonsoir Benoît,
    Merci infiniment pour vos precieux conseils
    J’attends tous les mois votre mail avec impatience et ne suis jamais déçue. …
    Bonne soirée

    • Benoit

      Merci Christelle !

      A bientôt pour d’autres prochains articles.

  • Mamie Martine

    Bonsoir Benoit,

    Merci beaucoup pour ce rappel .
    Mon problème c’est que je n’arrive pas à garder le rythme en jouant avec les deux mains.
    Comme je vous l’ai dit récemment, je suis une tortue au piano
    Je travaille actuellement l’hymne à l’amour et Halleluyah du VOLUME Pianorama 1C avec vos vidéos.
    Un grand MERCI et AU PLAISIR DE VOUS LIRE

    • Benoit

      Bonjour Martine,

      N’hésitez pas à dissocier les deux mains pour être sûr que le rythme est bien compris aux deux, avant de les rejoindre. En comptant à haute voix, cela peut être aussi bien pratique.

      Bonne continuation.

  • Christiane

    Bonjour Benoit,

    Merci pour ces rappels concernant les mesures car personnellement je les oublie vite et un petit rappel comme le votre est toujours utile!
    Merci pour votre travail complet et sérieux, bravo et merci pour tout ce que vous nous apportez.
    Christiane

    • Benoit

      Bonjour Christiane,

      Merci !

  • PRADILLON

    Bonjour Benoît
    merci infiniment, grâce à vous je m’améliore au solfège. Ces cours sont précieux, un grand merci pour tout ce que vous faîtes.

    Lyne P.

    • Benoit

      Bonjour Lyne.

      Merci du message. C’est toujours important de comprendre un peu de solfège même si ce n’est pas la partie la plus passionnante 😉

  • chantal

    je suis récemment à la retraite et je m’étais promis d’acheter un piano et de tenter de parvenir à jouer surtout des accompagnements n’ayant jamais appris le solfège; je me débrouille, mais j’ai du mal pour quelques arpèges à ajouter aux accords; merci de votre aide qui est toujours la bienvenue.

  • Janine devieu

    J’ai de grosses difficultes à mettre le rythme sur mes morceaux. Merci de vos bons conseils.

  • RICHARD Bernard

    Bonjour Benoit,
    Cet article arrive à point nommé (en ce qui me concerne).
    Je ré-étudiais, il y a 2 jours, la romance de Hummel (Classiques favoris du piano 1A) apprise il y a une quinzaine d’années et dont le chiffrage est 9/8.
    Pas moyen de me rappeler ce que cela signifiait !
    Révision très utile grâce à votre article particulièrement clair.
    Merci beaucoup.

  • Dah Jean Marie

    bj Benoit. Merci pour cet article. Il me rappelle mon cours de solfège. c’est un formidable recyclage .

  • Joseph

    Je me deconcentre quand je bats tout seul la mesure.
    J’aimerais que vous m’aidiez à résoudre se problème. Avant tout merci pour ces conseils!! !

    • Benoit

      Bonjour Joseph,

      Je dirais :

      Si vous débutez : vous pouvez compter à haute voix les notes sur les temps longs (> 1 temps). Pour des notes plus courtes, avec différents rythmes : croches, doubles croches, croche pointée double, triolet… Il ne faut plus compter au temps mais essayer de découper mentalement le rythme. Vous pouvez vous exercer en tapant des mains avant de jouer. L’objectif est de réussir le rythme dans la continuité du morceau, c’est à dire en restant régulier (pas d’accélération, ni ralenti, sauf si cela est demandé).
      Avec l’expérience : on continue à compter, notre cerveau reste « branché » au tempo fixé au départ. Le piano ne le permet pas mais par exemple, les instruments à vent battent souvent du pied pour rester concentré sur le rythme. Il faut aussi rester concentré de la même manière.

      Pratiquer avec un métronome est indispensable si on se « décale » souvent. Pour un même morceau, vous commencez à apprendre avec le métronome (une fois que vous avez suffisamment mémorisé pour être assez fluide), puis vous enlevez le métronome une fois que vous êtes à l’aise avec le rythme. Puis vous le remettez pour voir si c’est toujours le cas.

  • bachelier

    Merci, Benoit, cela me sera très utile car je ne me suis jamais attardée sur le chiffrage et pourtant je me débrouille ; j’en lirais un peu tous les jours et cela me facilitera certainement pour jouer des partitions.

    • Benoit

      C’est une bonne idée 🙂

      Il est utile (surtout lorsqu’on débute) de mettre de côté l’instrument pour lire la partition : les notes, puis notes rythmes. Cela complète aussi parfaitement l’exercice du déchiffrage (sans le piano puis avec).

  • Tamara

    Bonsoir, je voulais juste vous dire merci pour votre site et surtout votre petit témoignage qui est vachement encourageant, car moi aussi j’ai joué de la clarinette à l’adolescence et à mes débuts trentaine, j’ai commencé des cours de piano et je remettais parfois mes capacités d’apprentissage en question, ayant l’impression que je suis la seule adulte dans cette école de musique. Vous m’avez rappelé qu’on peut apprendre à tout âge.

    • Benoit

      Bonjour Tamara,

      Passer de la clarinette au piano, c’est effectivement assez nouveau. Mentalement il y a la lecture des deux clés. Et physiquement il y a les deux mains à coordonner et désynchroniser. C’est donc normal d’être déboussolé au début 🙂

      Pour votre école, si vous avez confiance dans votre prof, il n’y a pas de doute à avoir. Au contraire, il faut se féliciter de cet apprentissage et de son parcours d’élève pianiste et adulte.

      Bonne continuation.

  • Mathé

    Bonjour Benoit.Jusqu’à présent je n’avais pas de probléme particulier avec la mesure..et je m’aperçois en travaillant une partition en Cbarré donc en 2/2 que je confonds la valeur des notes et leur durée.J’ai toujours pensé qu’une blanche valait 2 temps…alors qu’elle vaut 2 noires.Et du coup je suis bloquée et n’arrive pas à battre cette mesure en 2/2..avez vous des conseils à me donner à ce sujet?.Merci .

    • Benoit

      Bonjour Mathé,

      Le C barré change la valeur du temps. Il faut considérer la blanche comme l’unité de temps. Dans une mesure en C barré, il y a donc 2 temps.
      Soit vous adoptez ce battement (à la blanche). Soit si c’est compliqué, vous pouvez compter les temps comme vous le faites habituellement (la noire 1 temps, la blanche 2 temps).

      Par exemple, dans un cas similaire le 6/8 où il y a 2 unité de temps (la noire pointée) mais pour des raisons de commodité, on peut compter à la croche (6 croches).

      Bonne continuation.

  • JOLY

    Bonjour,
    Je joue du saxo (75 ans, j’ai commencé à faire de la musique à 64 ans sans aucune notion auparavant; mais depuis j’ai fait beaucoup de progrès en solfège).
    Mon problème aujourd’hui: je suis devant la partition de « Marche de la Garde Consulaire à Marengo » que je réécris à l’aide du logiciel Finale. Seulement la mesure 83 commence en 2/4 et au beau milieu continue en 6/8 (cette mesure est coupée en deux en raison d’un » Fine » dû à un « D.C. al fine »). Impossible avec mon logiciel de créer ce 6/8 au milieu de la mesure. Pouvez-vous m’indiquer le moyen d’y parvenir?
    D’avance je vous remercie infiniment.

    • Benoit

      Bonjour Joly.

      Désolé, je ne vois pas bien comment une mesure peut être coupée en deux pour changer de chiffrage. Si vous voulez, vous pouvez m’envoyer par mail une image de ces mesures. Les signes de renvoi, da capo, coda, DC al fine, sont à la fin ou au début d’une mesure. Je ne les vois pas couper une mesure en cours.
      Je ne connais pas le logiciel Finale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus de commentaires