Morceau de « référence » : quelle partition jouer, combien de temps pour l’apprendre ?

Un des conseils que je donne dans le guide pour « apprendre vos partitions » est de jouer plusieurs morceaux en même temps. Plusieurs partitions pour varier les difficultés.

On prendra par exemple des morceaux « faciles » pour un simple déchiffrage, une lecture. Cela peut aussi être un exercice pratique. A l’opposé, il y a le morceau que l’on veut étudier à fond parce qu’il nous plaît, et c’est un objectif que l’on s’est fixé.

 

Ce morceau peut être aussi plus difficile que la moyenne, c’est le morceau que j’appelle morceau de « référence ».

 

Retrouvez sur cette page : d’autres conseils pour apprendre à jouer du piano

 

Le morceau de référence. Un objectif, une difficulté supplémentaire pour notre plaisir

 

On y passe une bonne partie de notre temps (attention de ne pas trop mettre de côté le « simple » apprentissage). Ces morceaux nous font progresser sur le bagage technique au sens large : agilité, dextérité, déplacements, écartements, expression…

 

Ce sont nos morceaux de référence. Et comme le répertoire pianistique est extrêmement fourni en œuvres, il y en a pour tous les niveaux, à chaque étape de notre apprentissage : en classique, d’un petit prélude de Bach à une valse de Chopin. De la chanson Diego de Michel Berger à Someone like you d’Adele.

Vous en avez peut-être un en cours d’étude !

 

Le choix d’une partition de référence

Quelle partition choisir ?

 

D’abord il faut que ce soit un morceau « plaisir », un beau morceau que l’on souhaite jouer depuis longtemps. On a besoin de motivation pour passer du temps dessus, décortiquer des passages plus délicats comparés aux autres partitions que l’on apprend.

Alors autant que ce morceau nous plaise pour un investissement maximal.

 

Prélude opus 28 n°4 de Chopin
Une partition très appréciée dés les premières années de piano

 

Life on Mars de David Bowie
Un rêve de pianiste

 

Pas trop difficile quand même

Une difficulté supplémentaire, oui, mais pas trop. Il faut que les difficultés techniques soient abordables. N’allez pas vous aventurer dans un nocturne de Chopin (une référence pour les pianistes) si vous en êtes à votre 2ème année et même si vous pensez apprendre vite.

Si vous bloquez trop souvent, vous allez à l’inverse vous décourager.

 

Combien de temps pour apprendre et jouer ?

 

On peut faire un petit calcul, c’est une hypothèse.

Si on considère 1 à 2 mois de travail. En jouant régulièrement, disons 3 séances par semaine, à raison d’1/2h la séance.

On arrive à un minimum de 6h, concentrées dans un seul morceau (je vous conseille vivement de faire d’autres morceaux ou exercices à côté pour toujours diversifier les pratiques).

 

Qu’est-ce qu’on peut en conclure ?

Déjà, si au bout de 6 heures on se heurte encore trop souvent à des difficultés, il vaut mieux stopper et passer à autre chose. C’est que ce morceau n’est pas encore de notre niveau. Il sera à retenter dans quelque temps.

Ce que je vous souhaite si le travaille paye. On commence à se sentir à l’aise, on joue le morceau entièrement. Même s’il y a quelques erreurs, le rendu général est plutôt satisfaisant.

Dans ce cas, on peut envisager 2 options.

 

Le temps du plaisir

1ere option, on continue à jouer le morceau pour le plaisir, plusieurs heures. C’est la récompense de notre travail.

 

Essayez quand même d’approfondir certains passages pour progresser un peu plus dans votre expression.

 

Jouez le morceau entièrement sans vous arrêter, même si vous faites encore quelques erreurs. En effet, jouer un morceau dans son intégralité est une autre forme d’expérience qui fait partie de l’apprentissage du piano. A quoi cela servirait de faire tout le temps quelques mesures, puis continuellement s’arrêter et reprendre…

 

Faites-vous plaisir et partagez. Montrez à votre entourage comment vous jouez bien, c’est encore une autre expérience.

 

Ou bien tentez le par cœur, c’est une autre pratique.

 

On connaît notre morceau sur le bout des doigts, enfin presque. C’est là qu’intervient la 2ème option.

 

Et si vous faisiez une pause

2ème option, on laisse reposer le morceau après plusieurs heures passées dessus à travailler ou à jouer pour notre plaisir.

 

C’est le temps de la maturation, ce temps peut être plus ou moins long, quelques semaines à quelques mois.

Le cerveau continuera d’assimiler inconsciemment la partition apprise. En parallèle, vous poursuivrez votre apprentissage pour faire d’autres progrès.

 

On y retourne

Allez-y, reprenez votre ancien morceau de référence et voyez les progrès que vous avez faits. Il vous faudra quelques séances pour reparcourir des doigts la partition pour ensuite donner le meilleur de vous-même.

 

Et là, vous vous apercevez que le morceau vous semble beaucoup plus facile. C’est le moment de creuser davantage votre étude.

Vous pourrez alors réaliser un autre travail sur le son, donner une plus belle expression, un meilleur phrasé, jouer des passages plus vites parce que vous butiez avant sur la vitesse…

 

Les morceaux de référence sont éternels

Dans 6 mois, 1 an, 5 ans, peut-être que vous vous sentirez obligé de rouvrir votre ancienne partition. Parce que vous avez entendu le morceau quelque part, parce que vous retrouvez la partition dans une étagère, ou par hasard sous une pile de livres 😉

 

En peu de temps, on parvient à faire ce qu’on avait mis plus d’un mois à travailler la 1ere fois.

Faites-vous plaisir, continuez d’explorer ce morceau de référence.

 

Vous vous surprendrez par votre aisance et les possibilités musicales que vous n’aviez encore jamais envisagé.

Bref, on n’a jamais fini d’apprendre et la musique est truffée de morceau de référence rien que pour notre bonheur !

 

 

Qu’est-ce que cela vous évoque ?

Jouez-vous en ce moment une partition de référence ? Ou avez-vous un objectif en tête en ce moment ?

N’hésitez pas, laissez un commentaire afin de raconter votre expérience.

Cet article vous a-t-il apporté des conseils utiles ?

Continuez à apprendre en recevant tout de suite :

Les guides gratuits "Les bonnes méthodes pour apprendre vos partitions" et "300 accords de piano"

2 morceaux faciles, avec des conseils détaillés en vidéo : le 1er prélude de Bach et la chanson Hallelujah.


L'envoi est immédiat. Vos données resteront confidentielles

Partager sur facebook

41 commentaires


  • agostini Kattia

    Que des bons conseils Benoit, merci……….c’est presque ça que je fais comme pratique, plus les exercices que mon prof ma conseillée; j’ai déjà appris beaucoup des choses mais je ne suis pas encore Billy joel, mais je prends plaisir et c’est trés bién comme ça.
    A bientôt.
    Kattia.

  • LECLERC

    Bonjour Benoit,
    Tout d’abord merci pour le travail que vous faites, vos textes sont clairs, précis, vos vidéos excellentes.
    J’ai deux chansons que j’aimerais pouvoir jouer au piano:
    « Dans l’eau de la claire fontaine » et « il n’y a pas d’amour heureux »
    toutes deux de G.Brassens.
    Mon niveau est débutant
    Très cordialement
    jm

    • Benoit

      Bonjour JM,

      Merci et bonne continuation

  • Nathalie

    Bonjour Benoît,
    J’ai débuté le piano en septembre avec un professeur et la pièce musicale que je pratique avec plaisir, c’est la 1ère gymnopédie, de Satie. C’est magnifique mais comme tu le dis, il faut parfois s’en éloigner pour laisser au cerveau le temps d’assimiler sans saturer.
    Je suis et je lis avec beaucoup d’attention tes textes, tes conseils qui m’apprennent beaucoup. J’ai regardé ta proposition de cours sur les accords mais je ne me sens pas encore la disposition de me lancer dans les accompagnements ou les mélodies. Il me faut encore du travail sur le solfège, la pratique etc… J’ai besoin de me sentir rassurée sur mes connaissances avant de me lancer vers  » l’improvisation ».
    Mais j’y reviendrai.
    Merci et félicitations pour tout ce travaille.

    • Benoit

      Merci pour votre message Nathalie,

      La 1ère gymnopédie est effectivement un morceau accessible après 1 à 2 ans de piano. C’est une énorme satisfaction quand on joue un morceau que l’on a depuis très longtemps à l’oreille, et un magnifique morceau.

      Bonne continuation dans votre apprentissage,
      Benoît

  • fourchaud

    Merci pour les conseils, j’aimerai jouer mistral gagnant de Renaud, j’ai acheté la partition mais j’ai beau étudier la partition cela me semble compliqué. J’aimerai savoir si pour commencer il n’y aurait pas une partition plus simple. Pourtant je travail une a deux heures par jour en fractionné car je suis retraité. Mais je pense que je vais devoir recourir à un professeur car je rencontre pas mal de difficultés.

    • Benoit

      Bonjour,
      Non, je n’ai pas de version facile de Mistral gagnant.
      Si vous sentez que vous bloquez sur des difficultés, un bon professeur est toujours l’idéal pour avancer ou trouver de nouvelles voies d’apprentissage.

      Bonne continuation.

    • Christine

      Bonjour,
      J’ai fait un arrangement simplifié de Mistral Gagnant, si cela vous intéresse, je peux vous l’envoyer par mail.
      J’espère que vous avez trouvé un professeur, cela est fondamental pour progresser en musique !

      • Julie

        Bonjour Christine !

        Un arrangement simplifié de Mistral Gagnant ce serait vraiment avec plaisir !
        Comment pourrais-je vous transmettre mon email ? Via les commentaires ?

        Merci et bonne journée à vous !

  • Dany Morelli

    Hello Benoit,
    Merci pour vos encouragements et vos conseils que je lis chaque fois avec attention.
    J’ai commencé avec Diego; çà commence à se mettre en place…
    Mon morceau de référence ce serait what’d i say de Ray Charles. J’en ai trové des versions sur Youtube mais c’est pas gagné!! en plus c’est rapide…
    A bientôt

    • Benoit

      Bonjour,

      Oui, what’d I say me semble très rapide. Jolie motivation !

  • HOUSSAY René

    Bonjour Benoit
    SVP je suis à la recherche de la partition Tristesse CHOPIN Collection Pianino (transcription Jean ANTIGA
    pouvez vous m’aider contre remboursement de vos frais bien entendu
    Cordialement Merci

    • Benoit

      Bonjour René,

      En tapant ces références sur google, vous aurez plusieurs sites qui proposent ces arrangements faciles de partition de Chopin, dont la célèbre étude Tristesse.

      Sinon, vous pouvez passer commande auprès d’une librairie musicale.

  • Boucheron

    Je suis en deuxième année, je connais déjà plusieurs morceaux comme le menuet de JS Bach ainsi que le prélude qui reste ma référence (très perfectible quand même) j’arrive encore à me mélanger les doigts sur certains passages que je retravaille régulièrement.
    Autre morceau que j’aime particulièrement : Sarabande de GF Haendel, je joue la première partie (encore quelques passages à améliorer) et j’ai attaqué les variations, ça vient doucement.
    Il faut être patient et j’alterne tout ça avec d’autres morceaux tels que Mickey blues, Krishna song (pas facile), Imagine (pas si simple), Lucie de P Obispo, etc…
    Ces changements de style permettent de rester motivé devant les difficultés nombreuses (tenue de rythme, déchiffrage, difficulté à retenir par coeur etc…) et du coup je conserve un vrai plaisir de jouer sur ce merveilleux clavier.
    Merci pour vos conseils.
    Cordialement

    • Benoit

      Bonjour,

      Merci pour votre message et cette liste de morceaux très intéressants à jouer.

      Bonne continuation

  • Lyly

    Bonjour Benoît
    Jë suis entrain d’apprendre la Nocturne en do dièse de Chopin
    J’apprends le piano toute seule depuis un an, mais c’est la première fois que je rencontre des difficultés au niveau des déplacements, à la fin de cette musique
    Mais grâce à vos conseils, et à mon entraînement régulier, je joue le début du morceau très aisément
    Merci !

    • Benoit

      Bonjour,

      Merci. Bravo pour ce Chopin, les nocturnes ne sont pas les plus faciles.

      Bonne continuation

  • Annik Chiron

    Bonjour Benoît je suis débutante (première année), j’ai un très bon professeur, très compréhensif, mais je voudrais vous dire merci pour vos conseils, en particulier celui de ne pas s’obstiner à rejouer tout le morceau depuis le début en butant toujours sur la même difficulté, mais en travaillant à part le parties plus difficiles, et puis celui de travailler plusieurs partitions à la fois, plutôt que de s’énerver sur le morceau de référence que l’on voudrait à tout prix réussir et qui à la fin nous obsède..

    Je vous donne à mon tour un conseil utile pour tous: si on a les moyens on gagne énormément, sur tous les niveaux, à prendre un professeur; il nous donne les techniques fondamentales, nous encourage si on a l’impression de ne pas progresser, revient toujours à l’essentiel, nous force à acquérir une discipline, et nous rappelle en permanence qu’apprendre à jouer d’un instrument n’est pas toujours une partie de plaisir!

    • Benoit

      Bonjour Annik,

      Merci pour le message.
      Tout à fait d’accord avec le rôle du professeur. Je dirais que ses encouragements (et son indulgence) sont aussi importants que le rôle pédagogique.

  • yasser

    Bonjour
    svp je suis a la recherche des partitions d exercice d arpèges
    Merci

  • Yousfi

    Merci Benoît pour ces précieux conseils.
    Mon morceau de référence (en réalité, j’ai plus qu’un) est: Aïda – Marche de triomphe de Giuseppe Verdi.
    Sachant que je suis débutant autodidacte (moins de 6 mois de piano), la difficulté principale que j’ai c’est comment jouer les notes correctement: quels doigts faut-il utiliser pour jouer et enchaîner les notes?
    J’avoue que j’utilise un livre pour enfants qui montre les numéros des doigts sur les notes des morceaux à jouer.
    Je me retrouve donc un peu perdu quand je joue un morceau sans les numéros même avec une faible vitesse.

    Merci encore pour ce site web!

    • Benoit

      Bonjour Yousfi,

      Merci pour votre message.
      Voici un article pour l’utilisation des doigtés et quelques conseils quand on démarre.

      Des doigtés deviennent progressivement automatiques. Vos doigts par exemple « iront chercher » plus naturellement des intervalles qu’ils auront joués des dizaines de fois.

      • Yousfi

        C’est excellent!
        Merci beaucoup pour ce lien!!!

  • KIEFFER

    Bonjour Benoît,
    Merci pour vos conseils et votre travail. Je suis débutant (> 6 mois) et j’ai tout à apprendre. À ce jour je bloque sur 2 choses : 1) comment jouer un accord sur sa durée dans la mesure (ex : les feuilles mortes… accord main gauche, mais notes supplémentaires sur la clé de fa !?. 2) sur la partition « Petite Marie »,bécarre à l’armure !?.
    Pouvez-vous m’éclairer ?
    Merci à l’avance,
    AK

    • Benoit

      Bonjour,

      Un accord peut être interprété en jouant les notes qui le composent à la main gauche et/ou à la main droite. Si il y a d’autres notes sur la portée, clé de Fa, la main gauche peut les jouer si elle a l’écartement suffisant et des « doigts disponibles » (si par exemple la note fondamentale est jouée tout à la basse).
      Sinon, la main droite peut jouer des notes écrites sur la clé de Fa (les plus aiguës en général), cela peut être noté sur la partition (« md » pour main droite, doigtés). Je n’ai pas les feuilles mortes pour voir exactement votre interrogation.

      Petite Marie est arrangée avec Fa # et Do # à la clé.

  • Sandra

    Bonjour Benoît,
    Merci pour tous vos conseils ç’est super !
    Je commence à peine le piano depuis quelques heures et je ne sais pas du tout lire une partition.. (J’ai appris la guitare pendant 1 ans à raison de 8 heures par jour et je suis prête à faire presque de même pour le piano !)
    J’aime beaucoup faire des chansons de mes partitions guitare en utilisant les mêmes accords avec une rythmique , cela me paraît plus simple que les notes sur les partitions ! Sinon j’ai fait cela par coeur.
    Et je suis entrain de travailler la lettre à Elise à deux mains en par coeur aussi … Mais bon je vais pas pouvoir tout apprendre par coeur à chaque fois . Alors je vais me pencher sur le guide de l’étude des partitions…
    Merci pour vos conseils et aussi pour le guide des 300 accords qui m’aide beaucoup !
    Musicalement,
    Sandra .

    • Benoit

      Bonjour Sandra,

      Merci !

      Pour démarrer le piano, si vous souhaitez vous investir, il faudra apprendre à lire les notes, clé de Sol et clé de Fa.

      Sinon, s’accompagner avec les accords est aussi intéressant et permet de débuter plus rapidement (mais sans lire et jouer des partitions).

      Bonne continuation.

  • Joseph

    Bonjour. Comment je peux trouver une partition de menuet (J.S. Bach) ? Merci !

  • Lounes

    Quand j’ai lu tes conseils ça ma beaucoup encouragé, car ta méthode ressemble à la mienne. Je viens juste de commencer à jouer de piano ça fait 2 mois et j’ai fait des progrès, la seule chose que je fais sur la partition et que personne ne l’utilise je marque des point sur les notes ou le bipe de métronome lui correspond. Maintenant je joue avec le métronome avec aisance, je peux déchiffrer une partition. Le seul souci qui m’inquiète pour le moment et que je crains que je ne le surpasserais pas, c’est la souplesse de mes doigts sur le clavier.

    • Benoit

      Bonjour Lounes,

      Bonne idée, il est utile de noter où tombent les temps sur une partition. Cela peut aussi être très pratique lorsqu’il y a beaucoup de notes sur les deux portées, avec des notes tenues ou des notes plus courtes.

      Pour la souplesse, tu peux t’entraîner en parallèle avec des exercices pour le délié. Pas d’inquiétude à avoir si cela ne fait que 2 mois que tu joues.

  • Maguy

    Bonjour,
    Votre site est très bien construit et vos conseils très pédagogiques, sans cesse encourageants.
    Je me consacre aux accords de Smile, la coordination des mains…. Le délié, la souplesse dans les doigts, voilà le chemin est encore long ! Mais je progresse.
    Merci encore pour vos mails. Bien cordialement.

    • Benoit

      Merci Maguy 🙂

      Je vous souhaite de progresser dans cet apprentissage.

  • Sylviane

    bonjour encore merci pour vos conseils. après le prelude de Chopin en Do Majeur, je commence la bohème version facile. Mon objectif est de savoir jouer les morceaux pour mon plaisir et surtout comprendre les partitions . Bon weekend.
    musicalement Sylviane

  • Dom

    Merci Benoit pour tous ces conseils encourageants. J’arrive à jouer le menuet en sol majeur de Bach, encore qq fautes mais j’arrive à le jouer en le déchiffrant à vue moderato.
    Cordialement
    Bon courage à tous
    Dom

    • Benoit

      Félicitations Dom !

      Bonne continuation pour la suite et de nouveaux morceaux.

  • Yhary

    Bonjour Benoit
    Merci pour votre conseil en fait j’ai arrêté tout ce qui est méthode prof je ne fais que suivre votre expérience et j’en suis satisfait. Mes doigtés ont changé je suis plus à l’aise en agilité. Je pratique la tablature et les accords et voudrais en avoir davantage si c’est faisable. J’ai un mal fou pour déchiffrer les partitions peux tu me remettre sur ce plan sur des voies plus pratiques, en terme de mémorisation difficile d’atteindre une fluidité normale.

    A te lire bientôt
    Bon dimanche

    • Benoit

      Bonjour Yhary.

      J’ai rassemblé les tablatures ou accompagnements avec les accords sur cette page.

      Pour le déchiffrage. On peut d’abord faire plusieurs lectures, sans le piano. Puis, se mettre au piano en associant notes et touches et en essayant déjà d’indiquer des premiers doigtés, sans forcément jouer, juste en laissant les doigts au-dessus des touches. Puis vient le travail de déchiffrer au piano, mains ensemble, ou mains séparées pour des passages plus difficiles. Les répétitions suivantes alterneront mains ensemble/mains séparées si c’est plus simple.
      Ensuite, on travaillera la partition par partie comme cela est décrit dans cet article. C’est plus efficace pour mémoriser une partition dans son intégralité et bien mémoriser les passages les plus difficiles (qui demanderont le plus d’investissement).

      Bonne continuation.

  • CELINE

    Bonjour Benoît,
    J’ai effectivement un morceau de référence qui est mistral gagnant.
    Je me suis concentrée uniquement sur ce morceau dès le début, mais je rencontrais trop de difficultés et ne progressait pas du tout.
    J’ai suivi vos conseils et m’entraîne en parallèle sur d’autres partitions plus simples, en mettant de côté pour un laps de temps mon morceau de référence.
    Je reconnais que la partition me semble alors plus abordable.
    Mon objectif étant de pouvoir la jouer d’ici deux à trois mois.
    J’apprécie réellement vos méthodes qui sont, en tout cas pour ma part, vraiment efficaces.
    bonne journée

    • Benoit

      Bonjour Céline,

      Merci. Tant mieux si vous sentez que vous progressez.
      Oui, prendre quelques morceaux de front (ou petits exercices), faciles, ou moins faciles, aide à élargir nos connaissances.

      PS : Mistral gagnant est très belle 🙂

      Bonne continuation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de commentaires