Le Dandelot : un manuel de solfège pour l’étude des clés et des notes

Dans cet article nous allons voir un aspect plus didactique sur la lecture des notes. Parmi les livres d’étude, le Dandelot est un manuel réputé qui met en avant des méthodes ciblées pour apprendre à lire les notes dans les différentes clés. Et comme vous le savez, le piano demande à lire en même temps la clé de Fa et la clé de Sol.

La lecture des notes est un apprentissage à part entière, c’est une des disciplines du solfège. On peut complètement la dissocier de l’instrument. C’est d’ailleurs ce qui prévaut pour les enfants dans beaucoup d’écoles de musique. Les professeurs recommandent de commencer la 1ere année par le solfège, sans toucher à l’instrument. Il y a du pour et du contre, mais ça, c’est un autre débat.

 

Retrouvez sur cette page : d’autres leçons pour apprendre le solfège avec le piano

 

On apprend à lire les notes comme apprend les lettres. En un sens, la musique forme des mots puis des phrases.

Pour lire une partition, il faut que notre cerveau mémorise le nom des notes en fonction de leurs positions sur la portée, et du repère clé de Sol ou clé de Fa. C’est une gymnastique qui doit devenir naturelle.

 

Un apprentissage dans le temps

Personnellement, j’ai joué d’un instrument à vent quand j’étais plus jeune. Je connaissais donc bien la clé de Sol mais avais complètement délaissé la clé de Fa. Réapprendre la clé de Fa avec le piano m’a demandé de fournir un effort, une sorte de transposition clé de Sol vers la clé de Fa qui n’avait rien de naturel.

Aujourd’hui c’est un automatisme. Pour tout le monde, cela doit devenir automatique et naturel.

Reconnaître les notes sur la portée est aussi un apprentissage qui demande du temps. Il ne faut surtout pas se décourager.

 

Le Dandelot : l’apprentissage en pratique

Le manuel Dandelot, pour l’étude des clés apporte un bon support de formation. Si vous êtes accompagné par un professeur, posez-lui la question sur la nécessité d’avoir ce type de manuel, et si vous en avez vraiment besoin. Si vous faites du solfège, on vous a déjà probablement équipé d’un livre d’étude.

Voyons voir les méthodes et exercices pratiques que met en avant le Dandelot, je m’en suis moi-même servi.

Points de repère et notes voisines : vous apprenez quelques notes comme des points de repère sur la portée. Par exemple, en clé de Fa, on vous demande d’apprendre sur 2 octaves les notes Do et Fa. Naturellement, vous retiendrez par la suite plus facilement les notes voisines de ces points de repère.

Lecture par intervalle : une fois les notes voisines en tête, on passe aux intervalles. La tierce en 1er. En connaissant le Do, vous pourrez apprendre à lire la note de la tierce au-dessus (Mi), ou la note de la tierce en dessous (La).

Lecture dans les lignes supplémentaires : lorsqu’on débute, on se retrouve facilement bloqué lorsque la note dépasse la portée. Le Dandelot propose d’approfondir cet aspect.

Lecture en rythme : parce que le rythme doit être la seconde étape après la connaissance des notes, ou vous découvrez le rythme en même temps que vous commencez à jouer du piano avec des premières partitions.

Dandelot manuel pratique

 

Associer les notes de la partition à la géographie du clavier

Au final, la lecture et l’instrument forment un tout. Le but est bien de jouer les notes qu’on lit.

Une fois les notes apprises mentalement sur la partition, il faut les apprendre sur le clavier. Si vous regardez un Do sur le pupitre, automatiquement votre doigt va se positionner puis appuyer la touche du clavier correspondant à ce même Do.

Pour cela, vous devez parvenir à connecter la lecture avec le placement des doigts.

 

Une lecture verticale des intervalles

Les partitions se retrouvent très vite chargées en notes. Le piano étant un instrument polyphonique, il réclame souvent de jouer plusieurs notes à la fois. Pour cela, on doit lire verticalement la partition lorsqu’il y a deux notes ou plus sur un même temps.

Reconnaître les intervalles facilite cette lecture verticale. Dans le même temps, l’objectif est de positionner ses doigts sur le piano selon le même écartement que l’intervalle lu.

 

La lecture des notes est la base de l’apprentissage des partitions. Une fois les notes connues, il faut rapidement (ou en même temps) passer sur le piano.

Pour se sentir à l’aise, le temps doit faire son travail. Soyez donc patient et un seul mot d’ordre pour progresser : déchiffrer et déchiffrer encore (des partitions mêmes très faciles).

Cet article vous a-t-il apporté des conseils utiles ?

Continuez à apprendre en recevant tout de suite :

Les guides gratuits "Les bonnes méthodes pour apprendre vos partitions" et "300 accords de piano"

2 morceaux faciles, avec des conseils détaillés en vidéo : le 1er prélude de Bach et la chanson Hallelujah.


L'envoi est immédiat. Vos données resteront confidentielles

Partager sur facebook

13 commentaires


  • Du martino

    Merci pour tous vos articles et vos conseils très intéressants
    Bonne journée

  • Gady

    Merci,

  • Narcisse

    C’est une joie pour moi de vous dire merci pour le temps que vous consacrez à nous aider dans notre parcours musical.

  • Gokydzi

    Bjr… Merci pour les aides que vous nous apporter…
    J’ai téléchargé des partitions sur votre site et je m entraine a jouer aux partitions. Mais quelque fois je me retrouve. Avec des indications que je ne comprends pas.

    Aidez moi a trouver une reponse a ces question…
    1-) que signifie les chiffres placés au dessus des clés ou au dessus de certaines notes sur une partition de piano.
    2-) que signifient les lettres p,rit, et f precedé un grand signe d inferiorité sur une partition de piano…

    Merci d avance

    • Benoit

      Bonjour

      Les réponses à vos questions :
      – A côté de la clé : c’est le chiffrage, soit le rythme. Le chiffre du haut, c’est le nombre de temps (4 = 4 temps). Le chiffre du bas est la valeur du temps (4 on compte à la noire, 8 on compte à la croche).
      – Les chiffres à côté des notes : ce sont les doigtés. De 1 à 5 pour les 5 doigts de la main
      – Les lettres p et f : la nuance, p = piano (moins fort), f = forte (fort)
      – L’indication rit : « ritenuto » en italien, soit en retenu. C’est à dire on ralenti un peu.
      – Le grand signe d’infériorité = crescendo, soit le son devient de plus en plus fort. A l’inverse, le signe supériorité = decrescendo (ou diminuendo) et le son devient de plus en plus piano.

  • girod

    bonsoir benoit merci pour toutes ces informations qui m’aident trés bien. amitie

  • Romain Ratsimbazafy

    Merci Benoît

  • Poe

    Tes articles sont très intéressants ! Les thèmes abordés sont expliqués simplement et clairement ! Merci beaucoup ! C’est du bon boulot !

  • Annie

    Bonjour, benoît
    cela fait presque 1 mois que mon mari m a fait la surprise de m offrir un piano électrique yamaha cela etait l un de mes rêves d apprendre la musique avec le piano (je ne connais pas du tout la musique).Grace a vos cours pour delier les doigts et faire des gammes pour la première fois de ma vie j’ai sortie un son d un instrument de musique (que j était fière de l entendre car il y a un manuel avec le piano ou on vous indique sur quelles touches jouer et j ai appris un petit morceau en essayant de le mémoriser avec les mains séparés et j arrive a lire ce morceau en même temps que je joue par moment c’est pas trop mal et parfois c’est un peu saccadé) .Mais cela me paraît bien difficile tout ça , le solfege , jouer des deux mains, apprendre les notes etc… et comme je n y comprend rien j’ai peur de me décourager (mon mari fait de la guitare avec le solfège depuis 4 ans il a connu ces moments là mais il est tres persévérant ) pourtant je pratique tous les jours pendant 1 heure et je commence à m ennuyer a faire la même chose et je suis pourtant tres volontaire d apprendre . Que pensez vous de cet état d’esprit .

    • Benoit

      Bonjour Annie,

      Je ne peux que vous encourager. Comme vous le soulignez, il faut un peu de persévérance. Je le dis souvent, quand on démarre la musique et un instrument, il y a beaucoup d’informations. Il faut donc apprendre par étape, prendre le temps d’assimiler chaque information pour créer ensuite des automatismes. Au niveau pratique, c’est encore plus vrai. Plusieurs informations ensemble, c’est tout de suite beaucoup de difficultés. Prise séparément, on réduit le « problème ». Par exemple reprendre quelques notes clé de Sol avec 1 main, avec un rythme de base, c’est déjà 2 informations. Si on souhaite rajouter la clé de Fa, des notes supplémentaires, les deux mains, un rythme différent de la main gauche, c’est déjà moins évident.

      Donc, il faut de la patience. 1h par jour est très bien. Vous devriez rapidement sentir des progrès après quelques mois. Ne pas hésiter si vous vous ennuyez à renouveler d’autres exercices, faire d’autres séries de notes, attaquer les notes différemment pour faire d’autres expériences sonores. Si vous avez un prof, il saura je suis sûr renouveler votre motivation.

      Bonne continuation !

      • Annie

        Bonjour benoît
        Merci pour vos conseil et vos encouragements. Je me suis inscrite à l’école de musique de ma commune et je commence lundi 11 septembre, piano et solfège. J’ai un peu peur (surtout de ne pas comprendre et d’y arriver) mais je ferais tout pour. Il me conseille d’acheter « planete FM vol 1 c de Marguerite labouse  » qu en pensez vous ? Comme vous conseillez le dandelot, j’ai aussi vu sur internet la méthode michel poison et colin. A votre avis sont elles bien . Par contre vos conseils me sont très précieux. J’ai tout téléchargé et je mets au maximum en pratique. Merci pour tout ça. Cordialement Annie

        • Benoit

          Bonjour Annie,

          Bravo pour vos débuts. Ne soyez pas impressionné de démarrer, au contraire allez-y très enthousiaste. Et puis, si il y a des questions (il y en aura), posez-les.

          Toute méthode est je pense bonne. Je ne connais pas personnellement toutes celles que vous citez. Le plus important à mon avis est de ne pas s’éparpiller, donc rien ne sert de suivre plusieurs méthodes équivalentes. Si vous avez par exemple vos cours, un livre de méthode, un manuel de solfège, et une méthode sur internet pour compléter, c’est très bien. Le Dandelot est un petit livre complémentaire qui traite uniquement de la lecture.

          Bonne continuation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de commentaires