Les bonnes positions au piano – le corps, les bras, les mains

J’intitule cet article les bonnes positions. C’est en fait les premiers réglages que vous devez faire lorsque vous vous asseyez devant votre piano. Imaginez, lorsque vous prenez le volant d’une nouvelle voiture, vous réglez la position de votre siège, les rétros, vous vérifiez la ceinture… Et bien la première fois devant un piano consiste à prendre de bonnes habitudes de façon à jouer de la manière la plus optimale et confortable possible.

Les autres conseils pour débuter le piano sont disponibles sur cette page

Vous débutez le piano, vous avez besoin de conseils pour apprendre

Vous voulez une aide pour lire les accords, vous souhaitez jouer des morceaux
en prenant "les bonnes habitudes"...

Recevez gratuitement mes 2 guides et 2 morceaux

Recevez gratuitement par email

Les guides "Les bonnes méthodes pour apprendre vos partitions" et "300 accords de piano"

2 morceaux faciles, avec des conseils détaillés en vidéo :
le 1er prélude de Bach et la chanson Hallelujah

Ce sont : 25 pages de conseils, 300 schémas d'accords, 12 vidéos

Déjà pianistes les ont reçu !

L'envoi est immédiat. Vos données resteront confidentielles

 

Le corps, position centrée au piano

Assis au milieu du piano

1er réglage : s’asseoir au milieu du piano

Première chose, le corps. C’est très simple, quand on s’installe devant son piano, on se positionne naturellement au centre. Le point de repère est la note de do du milieu du clavier, il faut que vos jambes soient à cheval de cette note. Les bras peuvent alors s’étendre sur la plus grande surface, le bras gauche vers les graves et le bras droit vers les aigus. Il y aura quelques exceptions où vous pourrez vous décaler, les morceaux où vous jouerez principalement dans les extrêmes graves ou aigus, et bien sûr les morceaux à 4 mains, votre partenaire d’un côté du piano et vous de l’autre.

 

Les avants bras à bonne hauteur

Position des bras, les coudes au niveau du clavier

Pour la profondeur et la hauteur, il faut que votre position permette aux bras de se plier avec un bon angle (sans atteindre l’angle droit) avec les doigts de la main au-dessus du clavier. Les avants bras ne sont ni trop hauts, ni trop bas. Le point de repère est la hauteur des coudes qui doivent être au même niveau que le clavier (ou peut-être légèrement en dessous du clavier, cela dépend aussi de la taille des bras). Ainsi, l’action des doigts est la plus facile à réaliser. Cette position doit vous sembler naturelle, sans lourdeur et contrainte au niveau du bras, du poignet ou de la main.

Quels sièges ?

Quant au dos, il doit rester suffisamment droit, il faut éviter de se courber ou de se tasser sur son siège. J’en profite pour faire une parenthèse sur les sièges. Tout est envisageable, vous pouvez jouer sur une banquette (comme sur la photo), sur un tabouret ou bien sur une chaise. La banquette et le tabouret son réglable en hauteur, c’est le principal avantage. La banquette est le siège le plus couramment utilisé, elle possède d’autres atouts, comme sa bonne largeur qui vous permet de légèrement « glisser » latéralement si vous en avez besoin (ceci évite de trop se pencher sur les extrémités du clavier). De plus, elle est assez confortable et a le petit plus esthétique qui permet de l’accorder à votre piano. A noter qu’il existe des doubles banquettes (chacune réglable), parfait pour les morceaux à 4 mains. La chaise est particulière, à utiliser si vous en sentez vraiment le besoin et surtout si vous êtes à l’aise pour jouer. En premier, il faudra s’assurer de sa bonne hauteur ; sa spécificité est qu’elle permet de caler votre dos à l’aide du dossier.

A retenir : un siège se choisit pour le confort de jeu au piano, moins pour le confort du pianiste 😉

 

La main, comme une voûte

Position de départ – les doigts arrondis

Une fois à bonne hauteur, la main vient se positionner au-dessus du clavier. La position la plus naturelle, qu’il faut appliquer au début est celle de la voûte avec les doigts arrondis. Pour vous sentir à l’aise avec cette position, posez le bout des doigts sur le clavier (seul le pouce est à plat). Il faut alors ressentir cette voûte qui part du petit doigt vers le pouce, les doigts légèrement recroquevillés, sans aucune tension.

De cette façon, lorsque vous frappez une touche, c’est l’articulation du doigt qui fait le travail et non le poignet ou le bras.

Position des 2 mains

 

Voilà les bases. Avec la pratique, il est clair que l’objectif de son recherché va influer sur la position de la main, des doigts et de la manière de frapper la touche. Quant au positionnement du corps, il forme un tout. Je retiens le message d’un professeur : « le son suit la voie d’une rivière qui part du ventre, passe dans les épaules, les bras, les coudes, les mains, les touches du piano avant d’atteindre les oreilles de l’auditeur ».

 

Les autres conseils et exercices pour apprendre le piano

Conseils

Les bonnes positions : le corps, les bras, les mains

Lire une partition ou une tablature – doigts et accords

Débutants – Premiers exercices au piano

Les notes aux 2 mains

Les notes liées

Premiers accords

Accords – utilisation et mélodie

Accords – arpèges

Partager sur facebook

31 commentaires


  • Laurent

    Merci pour ces bons conseils ! Il est toujours utile d’y revenir pour rectifier les mauvaises habitudes qui, hélas, se prennent très très vite dans l’apprentissage du piano !!!

  • Clem

    Sympa les conseils , bonne idée merci .

  • Vanessa

    Excellent ! Il est important d’avoir la bonne posture dès le premier cours de piano. Le piano requiert une posture élégante, qui favorise la concentration. C’est intéressant comme les cours d’instruments de musique nous apprennent à adopter une discipline et une attitude positive pour la vie de tous les jours.

  • Narcisse

    Merci! pour ces conseils parce qu’ils mon permis d’acquérir une certaine rapidité dans mon jeu.

    • Benoit

      Merci et félicitation

  • Butterfly

    Je débute. Merci pour ces sages conseils.

  • SIMONETTI Maurice

    Merci pour l’article.
    En autre je retiens le message de ce ce professeur qui disait: « le son suit la voie d’une rivière qui part du ventre, passe dans les épaules, les bras, les coudes, les mains, les touches du piano avant d’atteindre les oreilles de l’auditeur ».
    Il avait probablement pensé qu’avant de suivre la rivière, sa source était dans le cerveau du pianiste (qu’il soit candide débutants aguerri ou expert).
    Cordialement.

    • Benoit

      Ah, en effet, le cerveau commande tous les mouvements.

      Mais on parle bien de positions.
      Pour aller dans le sens de la citation, je rajoute qu’une position stable, le tronc bien ancré sur le siège et droit permet un bon équilibre.
      C’est avec ce centre de gravité, le plus stable possible, que l’on sera dans un confort de jeu optimum.

  • DEDIEU

    Bonjour
    , j’apprécie beaucoup votre blog et vos leçons. C’est très bien expliqué.
    Merci
    Mme dedieu

  • mourad

    merci!!pour les conseils

  • Dupontel Alizee

    Bonjour, lorsque je joue avec ma main droite et mon pouce je n’arrive pas à me placer droit au piano et je suis obligée de me décaler vers la gauche pour jouer à droite. Sinon ma main se « tord » et impossible de jouer.. Je ne sais pas comment faire pour que ma main soit bien droite, auriez vous des conseils à me donner? Merci d’avance

    • Benoit

      Bonjour,

      C’est une question intéressante. Si j’ai bien compris, le fait que vous vous décaliez fait que votre main n’est plus droite mais plutôt inclinée.

      Je dirais qu’il faut que vous cherchiez à comprendre pourquoi vous vous décalez. Au contraire, il faut accompagner le mouvement. Si on joue plus à droite, il faut accompagner le geste vers la droite (l’assise sur le siège se penche légèrement pour accompagner).

      Vérifiez peut-être si vous n’êtes pas trop près du clavier.
      Sinon, il faut que la main rentre un peu dans le clavier pour permettre au pouce (plus court) de jouer.

  • Phil

    Oui c’est important tout ça. Personnellement, quand j’ai appris à faire les accords main gauche j’avais des problèmes avec les doigts qui se crispaient. Il fallait que je fasse attention à l’annulaire lors d’un accord 1/3/5 pour qu’il cesse d’appuyer sur la touche. Mes avant bras se contractaient et mes épaules remontaient. Je me suis souvent surpris dans des positions étonnantes avec les épaules presque autour des oreilles L’horreur ! J’ai alors contracté une tendinite à chaque coude, surtout le gauche, et ça fait 6 mois que ça dure. Qui dit mieux ? 🙂
    J’ai appris à me détendre mais malgré tout ça revient parfois devant un passage difficile à assimiler. Des fois c’est la panique.

    • Benoit

      C’est une bonne remarque Phil,

      L’annulaire touche car il est lié au majeur par un tendon. Il faut éviter de forcer sur celui-ci, on subit un peu notre morphologie. Le poignet et l’avant-bras peuvent nous aider à inverser cette tendance. Conserver un poignet droit, ou le descendre un petit peu pour que l’annulaire ne s’enfonce pas.

      Et de façon générale éviter toutes tensions.

      J’espère que ça ira mieux avec cette tendinite.

  • Diomandé Vadama

    Merci pour ce site. Je fais mes premiers pas dans l’univers des pianistes. J’avoue que c’est une passion pour moi et je trouve vraiment sympa que vous ayez conçu ce site pour nous les débutants en particulier et les habitués en général. Merci encore Benoit, bien qu’il soit à notre porté, j’aurai besoin de votre coaching pour m’améliorer encore et encore.

    • Benoit

      Merci, bonne continuation dans votre apprentissage.

  • JODARD daniel

    Benoît

    Merci pour la piqure de rappel.
    Daniel

  • leseurre

    Bonjour
    Votre site est très intéressant pouvez-vous me redonnez les sites ou l’on trouve des partitions gratuites.
    Merci.
    Philippe

  • Dah Jean Marie

    Merci Benoit pour vos multiples conseils. Il sont excellents.

  • joseph

    Avoir un prof ou aller dans une école musique pour apprendre le piano?
    Que faire? je suis dans l’embarras du choix. Aide moi SVP!!!

    • Benoit

      Bonjour Joseph,

      Ecole de musique ou prof particulier. Dans tous les cas vous visez un apprentissage avec un professeur.

      Je n’ai pratiqué qu’en école de musique. J’ai un bon avis sur les écoles de musique, les profs sont de qualité. Des inconvénients : les adultes ne seront pas prioritaires, d’autant plus en classes de piano qui sont souvent saturées. A déconseiller si vous souhaitez un apprentissage plus intensif. L’école de musique c’est 1/2 h de cours par semaine, il faut bien sûr s’entraîner à la maison en parallèle pour faire des progrès.
      Des avantages : elle propose souvent des cours collectifs donc une expérience à plusieurs (harmonie, musique de chambre pour le piano). Le prix est moins cher (cela dépend de l’école, de la ville).

      Voici un article sur les cours de piano en école de musique.

      Le professeur particulier sera plus cher mais il permettra je pense d’adapter le temps d’accompagnement en fonction de votre rythme de travail. Peut-être que le prof particulier est aussi plus ouvert au niveau des répertoires d’études (cela est aussi le cas en école de musique).

  • Martine

    Bonjour Benoit

    je confirme c’est très dur de jouer, surtout quand on travaille , je commence à jouer des deux mains, c’est pas évident mais avec vos conseils on y arrive beaucoup mieux, c’est motivant, merci beaucoup et bon continuation à vous .
    Cordialement Martine

    • Benoit

      Merci Martine.

      Bonne continuation, rester motivé dans cette phase où jouer avec les deux mains est assez délicat au début et peut être frustrant.

  • yamte paulin

    Bonjour Benoit !
    Merci pour ces riches conseils

  • William

    Merci Benoit tous ces conseils m’aident beaucoup, surtout que je suis dans un pays où trouver une école n’est pas facile.

    • Benoit

      Merci du message William. Bonne visite sur le site !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de commentaires