Edith Piaf - L’hymne à l’amour

L’hymne à l’amour, Edith Piaf – vidéo, partition de piano

Vous retrouverez sur cette page ma vidéo au piano de l’Hymne à l’amour d’Etith Piaf, avec quelques conseils pour l’interprétation. La partition est une version arrangée pour le piano, disponible dans le recueil de partition Pianorama 1C. Le morceau est recommandé pour les pianistes à partir du niveau débutant avancé, soit après la 2ème ou 3ème année de piano.

 

L’Hymne à l’amour, chanté par Edith Piaf est un grand classique de la musique française. La chanson a été écrite en 1949, composée par la pianiste Marguerite Monnot qui composa également le thème des chansons Milord et Mon légionnaire. Pour Edith Piaf, elle collabora prés de 25 ans.

Pour la petite histoire, Piaf écrivit les paroles en hommage au boxeur Marcel Cerdan, son grand amour. La chanson ne fut enregistrée qu’après la mort de celui-ci, en 1950.

 

Retrouvez sur cette page : d’autres partitions de piano facile, pour débuter

 

 Ma vidéo au piano

Comme on dit, on connaît la chanson. Le piano, dans ce morceau reprend l’air de la voix. Il faut se servir de cela, imiter le chant pour reproduire les rythmes et les nuances.

 

Conseils pour jouer :

La partition se décompose en deux parties.

La première, la plus connue est aussi la plus expressive, la partition est notée Espressivo. Prenez votre temps car le chant est « trés étiré ».

Lorsque la phrase musicale monte dans les aigus à la main droite, le son doit être accentué. L’idée est bien d’imiter la voix du chant. La main gauche à la basse pose des notes tenues et liées au maximum. Elle contribue à établir ce rythme « langoureux ».

A 38 sec., à la fin de la phrase, le son peut diminuer. Il y a une reprise, on rejoue le thème. Cette deuxième fois, vous pouvez varier un petit peu en accentuant un peu plus le son sur les notes montantes.

 

La deuxième partie commence à 1’21 sec., je tourne la page ;).

Ce deuxième mouvement est découpé en plusieurs phrases similaires. Le ton général est un peu rebondi, la main droite exécute des croches répétées deux par deux. Le risque est de jouer ces croches d’une manière un peu lassive « ta ta / ta ta / ta ta /… » si vous voyez ce que je veux écrire. D’ailleurs, la partition est anotée sur ce mouvement Piu mosso e rubato, ce qui veut dire plus animé et rubato. Le rubato permet d’étirer le rythme sur certaines notes pour l’accélérer sur d’autres. Cela évite une certaine rigueur et monotonie dans le jeu.

Le son doit également vous aider à enrichir le passage par le jeu des nuances. Par exemple, le son culmine une première fois à 1’31sec., pour redescendre tout de suite après à 1’34 sec. Vous pouvez également sentir un léger rallenti. Vous retrouvez ce même contraste phrase suivante, son crescendo entre 1’43 et 1’47 sec., puis diminuendo à 1’49 sec.

A 2’06 sec., on rentre dans la dernière phrase qui conclue cette deuxième partie. Si le rythme reste le même, je trouve la couleur du son changée, c’est plus intime. Le son est plus accentué, autour de 2’17 sec. Vous pouvez essayer de suspendre ces notes, de les rallentir, pour terminer sur le point d’orgue à 2’21 sec.

Cela marque la transition avec la reprise du thème de la première partie.

 

La reprise du thème démarre alors à 2’24 sec. Cette partie est la même, à la seule différence qu’il faut conclure. Marquez le début de la conclusion sur les deux croches à 2’53 sec., en les accentuant (elles précèdent l’accord arpégé).

Le morceau se termine par une plus grande largesse. Ne vous précipitez pas, puis posez vous sur le point d’orgue final.

 

A vous de jouer !

 

La partition de piano

Pianorama vol 1C

La partition de l’hymne à l’amour est disponible dans le recueil de piano Pianorama 1C, édité par Hit diffusion. Pianorama contient des arrangements de différents styles de musique, musique classique, variétés, jazz, populaire, plus ou moins contemporaine.

Pianorama volume 1C : c’est 37 morceaux, 93 pages, avec des partitions annotées et des indications de pédale. 1 disque est disponible.

A qui s’adressent ces partitions : pianiste à partir d’un niveau débutant avancé, après la 2ème ou 3ème année de pratique.

 

Partager sur facebook

11 commentaires


  • Moeller

    Merci Benoît, j’ai travaillé ce morceau, il est magnifique quand on y met effectivement les bonnes nuances.
    Bonne journée à toi

    • Benoit

      Bonjour,
      Oui, une fois le morceau « dans les doigts », on peut passer aux nuances. Et là, c’est que du plaisir !
      Bonne continuation

  • bouikni

    comme une lettre à la poste!

  • mayer

    Merci Benoit, pour cet article et tous les liens dont je vais saisir mes petits enfants et me saisir également , dans les rares moments ou je me mets au piano ; très cordialement Didier

    • Benoit

      Merci Didier.

      Bonne continuation

  • sylvie

    bonsoir Benoit
    merci, déjà pour tous vos judicieux conseils qui me font avancer progressivement
    par contre je n’arrive pas à récupérer la partition de l’Hyme à la Joie d’Edith Piaf
    le recueil que vous recommander PIANORAMA coûte cher
    pouvez-vous la mettre sur votre site pour la travailler à l’aide de votre démonstration ?
    Par avance un grand Merci

    • Benoit

      Bonjour Sylvie. Merci.

      Désolé, je ne peux pas mettre cette partition en partage à cause des droits (pour bénéficier de tarifs plus abordables, regardez éventuellement les occasions ou les médiathèques qui ont un rayon musique).

  • Anita

    Merci Benoit pour tous ces conseils. Je cherchais un livre de partition adapté à mon niveau et ton conseil me parait le meilleur. Je n’ai qu’un an de piano et ce sera mon cadeau de Noël !

    • Benoit

      Merci Anita ! Profite bien de ce recueil.

  • Léa

    Bonjour Benoit, et merci pour vos précieux conseils.
    Je voulais savoir, est il obligatoire de prendre des cours de piano pour savoir bien jouer, ou simplement du temps, des petites partitions en ligne et un bon piano suffisent ?
    Très cordialement

    • Benoit

      Bonjour Léa,

      Je dirais que le type de cours de piano peut dépendre de votre historique musical (expérience au piano) et de vos objectifs actuels (quels morceaux joués, avec quel degrés d’exigence).

      Les cours en ligne sont aujourd’hui une bonne ressource, si la méthode utilisée est bien faite et vous fait progresser. Si vous avez aussi la motivation, soit une bonne constance dans cette pratique, sans aide extérieure.

      Un professeur est un plus : la discussion pédagogique, l’aide en cas de blocage, la correction des erreurs…

      Je vous renvoie à cet article : apprendre le piano seul ou avec un professeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de commentaires