Julee Cruise - The world spins

The World Spins (Twin peaks), Julee Cruise – intro – partition de piano et tutoriel

Voici une musique qui sort de l’univers de la série Twin peaks : The World Spins.

The World Spins est une chanson interprétée par Julee Cruise. Je vous présente une petite partition transcrite pour le piano qui reprend la mélodie de la chanson.

 

Vous trouverez dans cet article : ma vidéo au piano, des conseils si vous souhaitez jouer ce thème ainsi que la partition de piano pour cet arrangement.

Plus bas, vous pourrez aussi écouter le clip de The world spins par Julee Cruise, c’est bien sûr une bonne source d’inspiration pour exécuter l’arrangement.

 

 Débutant avancé
Niveau 2 facile

 

Retrouvez sur cette page : d’autres partitions de piano facile, pour débuter

 

Pourquoi j’ai voulu jouer cette musique ?

Premièrement, cette chanson est très belle. La voix de Julee Cruise est lumineuse et planante, elle colle parfaitement à la mélodie.

Deuxièmement, pour la série. J’ai découvert Twin peaks lors de la diffusion de la troisième saison en 2017, soit 25 ans après ses débuts. The world spins véhicule quelque chose de très particulier. On l’entend qu’une fois (il me semble), au cours de la 2ème saison. Cette seule fois est troublante car elle intervient à la résolution de la première grande énigme de Twin Peaks.

 

Cliquez-ici pour lire plus de détails sur la série Twin Peaks. Je présente notamment la fameuse scène du bar lorsqu’on y entend The world spins.

 

Au fait, la traduction de « the world spins » est « le monde tourne ». La pensée de l’auteur est alors peut-être : qu’importe notre destinée, le monde ne s’arrêtera pas de tourner !

D’ailleurs c’est ce que nous allons voir. Cette mélodie peut être jouée en boucle. Elle « tourne » sur elle-même et peut ne pas s’arrêter !

 

 

Mon interprétation de The world spins

 

Télécharger la partition – arrangement au piano de The world spins

Partition – The world spins (avec doigtés)

 

Télécharger le fichier midi

 

Tutoriel au piano – conseils pour jouer

 

Ce morceau est un bon exercice pour les notes tenues, ainsi que pour le déplacement et positionnement des mains.

 

Dès le début, sur la portée du haut, vous pouvez voir ces 3 notes, Sol #, Si et Mi. Elles sont jouées en arpège, on monte puis on redescend. Cet arpège revient tout le morceau, à chaque mesure.

Au début, les trois notes arpégées sont jouées par la main droite. Logique puisqu’on est en clé de Sol.

Quant à la main gauche, elle s’occupe des notes à la basse, à la clé de Fa. C’est encore logique. D’abord un Mi. Puis, mesure 5, le Mi est doublé à l’octave d’en dessous pour renforcer cette basse.

 

Nous verrons plus tard qu’il y a plusieurs changements dans la position des mains. La main gauche va prendre le relai pour jouer l’arpège (elle lira alors en clé de Sol), puis revenir à sa position initiale (jouer les notes en clé de Fa).

 

Ce changement dans la position des mains est l’aspect principal qu’il faudra travailler afin de bien réussir les enchaînements.

 

* Continuez votre apprentissage avec les Packs Tous au Piano – Cliquez-ici pour les découvrir *

 

Les 5 premières mesures vous permettront de soigner les arpèges. Bien séparer les notes, en liant. Les jouer régulièrement. La main droite ne bouge pas. La première note démarre à contre temps, après un demi-soupir.

Sur le premier temps, la main gauche joue la basse qui est tenue toute la mesure.

 

Concernant le rythme, la mesure est à 6/8. Soit l’équivalent de 6 croches par mesure. Ou encore 2 noires pointées, la noire pointée comme valeur de temps. Mais pour plus de facilité, il vaut mieux penser un découpage à la croche.

 

A la mesure 6 (13 sec.), la basse est doublée.

Première tenue à réaliser. Le Mi le plus grave est tenu sur 2 mesures tandis que le Mi le plus aigu de la clé de Fa est rejoué. Donc, on laisse enfoncé le 5ème doigt le temps des 2 mesures alors que le pouce rejoue.

 

Fin de la mesure 6, il y a une petite difficulté rythmique. Un Sol # est joué par la main gauche sur le dernier contre-temps de la mesure. Ce sol # doit être joué en même temps que le Sol # de la main droite, sans ralentir ou sans précipitation. Tandis que le Sol # est joué, vous pouvez relever le pouce et le cinquième doigt de la main gauche. Sans bouger, ces mêmes doigts retombent sur le premier temps de la mesure suivante.

 

Mesure 12 (26 sec.), les deux mains se déplacent, elles montent dans les aigus.

Durant quatre mesures, les arpèges sont cette fois joués par la main gauche. Il faut écarter un peu la main (sur une octave). A nouveau une tenue. Le cinquième doigt de la main gauche tient le Mi (la seule note lue en clé de Fa) et arpège les 3 notes Sol #, Si, Mi. L’arpège ne doit pas varier, ni dans le rythme, ni dans la manière de jouer.

La main droite se déplace aussi pour plaquer des blanches pointées les 3 mesures 13, 14 et 15. Pour les doigtés main droite, il est important de respecter le passage du premier doigté 1-5 au doigté 1-4. Ces doigtés sont fréquemment employés pour lier deux octaves proches deux à deux. Pour cette liaison, la note la plus aiguë est tenue tandis que le pouce se relève. Remarquez aussi que le pouce de la main droite fait la place au pouce de la main gauche.

Sur le plan sonore, ces notes aiguës mains droites doivent bien ressortir. Pour cela, il faut bien appuyer, et mettre plus de poids sur la note la plus aiguë. C’est important de prendre cela en compte comme les notes sont longues et qu’elles sont aiguës (sinon le son serait trop faible et disparaîtrait plus vite).

 

Mesure 16 (35 sec.), les deux mains se repositionnent comme avant la mesure 12. Le pouce de la main gauche sur le Mi grave. La main s’étend vers la gauche prête à jouer le Sol # grave. En anticipant de cette manière, les doigts sont au-dessus des notes qu’il faudra jouer. C’est plus facile.

 

Mesure 20 (44 sec.). C’est la main droite qui joue toutes les notes, elle se déplace vers la gauche du clavier. Nouvelle façon de tenir une note. Il faut cette fois tenir toute la mesure le Mi grave avec le pouce main droite tandis que les autres notes sont toujours jouées distinctement et en liant.

On rajoute une difficulté à la mesure 21 avec l’entrée d’une basse puissante, main gauche. 3 notes tombent sur le premier temps : le Mi grave de la main droite (remarquez qu’il est cette fois écrit sur la clé de Sol pour plus de lisibilité), l’octave Sol # – Sol # à la main gauche. Mesure 22, le Sol # le plus haut clé de Fa est rejoué, l’autre est tenu.

C’est la même configuration les deux mesures qui suivent (mes. 23-24).

 

A partir de la mesure 25, les deux mains reprennent leur positionnement d’origine, puis vous pouvez reprendre à la mesure 11 après la reprise. Comme je le disais en introduction, de la mesure 11 à la mesure 26, on peut faire comme une boucle que l’on rejouerait autant de fois qu’on le souhaite.

 

Pour conclure, je souligne ce qui est important. Durant toutes nouvelles variations qui apparaissent (mesures 6, 12, 16, 20, 25), il faut essayer de conserver une régularité (le métronome peut nous y aider ou c’est le moyen de vérifier). Mieux vaut jouer lentement que trop vite et pas régulier. Et à l’oreille, on ne doit pas discerner si c’est la main gauche ou la main droite qui joue les notes de l’arpège.

 

C’est à vous de jouer !

 

 

The world spins par Julee Cruise – le clip

 

Cet article vous a-t-il apporté des conseils utiles ?

Continuez à apprendre en recevant tout de suite :

Les guides gratuits "Les bonnes méthodes pour apprendre vos partitions" et "300 accords de piano"

2 morceaux faciles, avec des conseils détaillés en vidéo : le 1er prélude de Bach et la chanson Hallelujah.


L'envoi est immédiat. Vos données resteront confidentielles
Partager sur facebook

5 commentaires


  • Alain

    Merci Benoit pour toutes les explications que tu donnes concernant la piece de Julee cruise que tu viens de nous proposer.
    J’ai apprécié tes explications concernant la position des mains et leurs déplacements dans le jeu.

    • Benoit

      Merci Alain.

  • Helyett

    Merci Benoit pour ces explications précises, comme toujours, et précieuses.
    C’est très intéressant de travailler cette partition à partir de ces données.
    Encore merci

  • Jacques Brun

    merci pour ce morceau que je trouve joli. Je vais essayer de le jouer ( je suis debutant)
    Jacques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus de commentaires