Erik Satie - Berceuse

Berceuse, Erik Satie – partition de piano et tutoriel

Je connaissais Erik Satie pour ses Gymnopédies et Gnossiennes, voilà que je découvre en cherchant un peu 3 pièces de piano facile, les Enfantillages Pittoresques. Non seulement faciles, ces partitions sont aussi très agréables à jouer, en somme de jolies miniatures. Je vous présente ici la deuxième pièce intitulée Berceuse.

Vous pouvez suivre ma vidéo, un tutoriel et ses conseils, et télécharger la partition gratuite de piano pour vous entraîner à votre tour.

 

Retrouvez sur cette page : d’autres partitions de piano facile, pour débuter

 

Débutant
Niveau 1 trés facile

 

Ma vidéo au piano

 

Télécharger la partition gratuite

Partition – Enfantillages pittoresques

 

Tutoriel piano

 

Tuto, mes conseils pour jouer

Les mains ne bougent pas : ne vous posez plus la question des déplacements, il n’y en a pas. Vos mains doivent rester en position une fois que vous avez les doigts sur les premières touches, c’est à dire le majeur de la main gauche sur le La, et le pouce et majeur de la main droite sur le Ré et le Fa.

 

Vous vous dites facile. Ok, alors on va en profiter pour travailler d’autres aspects.

 

Commençons par les notes liées en tierce que l’on trouve dès le début, les quatre premières mesures mains droites : lorsque que l’on joue ces tierces avec une indication de liaison, il faut lier au maximum. Ainsi, pour l’enchaînement des deux premières blanches Ré/Fa et Fa/La, on peut conserver le Ré tandis qu’on est obligé de lever sur le Fa pour le rejouer. Pour l’enchaînement suivant, on peut lier les deux notes. Le meilleur entraînement est de jouer sans pédale, il ne doit pas y avoir d’interruption du son lorsqu’on lie correctement les notes.

On retrouve des tierces blanches sur d’autres mesures. Que ce soit à la main droite ou à la main gauche, l’exigence de liaison reste la même.

 

« Deux types » de mesures : les mesures où l’on peut jouer « allant », de façon régulière, et sans intonation particulière. C’est le cas des quatre premières mesures, on doit respecter l’indication « Lent », mais vous pouvez néanmoins adapter le rythme à votre niveau, l’essentiel est d’avoir ce jeu régulier. On retrouve le motif de départ à la mesure 17 (à 41 sec.), il y a d’ailleurs l’indication « Reprendre le Mouvt ». Entendez sur d’autres mesures de transition, le son est aussi régulier.

 

En parallèle, on peut tenter quelques nuances sur d’autres mesures, de façon à donner du relief à la mélodie, mélodie que l’on retrouve dans les noires.

 

Des possibilités de nuance : par exemple de la mesure 5 à 8, le son monte puis redescend à chaque 2 mesures. Entendez une certaine retenue le dernier temps des mesures 6 et 8. Je reproduis le même phrasé à partir de la mesure 11 (24 sec.), toujours pour quatre mesure. Même chose à partir de la mesure 21 (50 sec.).

 

Un ralenti dans le morceau : la partition affiche « Retenir beaucoup » au dessus de la mesure 15. Vous pouvez envisager un ralenti à ce moment là et mesure suivante, mesure 16 (37 sec.). Le dernier temps de cette mesure peut être suspendu. Puis, le morceau redémarre mesure 17 sur le tempo de départ.

 

Enfin, n’hésitez pas à couper le son sur le soupir, l’avant dernière mesure.

 

Voilà pour ces quelques possibilités de jeu pour cette partition facile et aussi pédagogique. En respectant les notes liées et en marquant quelques nuances, vous verrez que le morceau prend plus de couleur et devient plus beau. Et vous prendrez je l’espère plus de plaisir à le jouer.

 

Bon jeu !

Partager sur facebook

12 commentaires


  • Chriss

    Jolis petits morceaux et bons exercices à faire, merci!

  • Nathalie

    Merci Benoît pour ce tutoriel explicite qui me soutient parfaitement dans le jeu de cette partition

  • Myriam

    AAAAhhhh , mon rêve , moi qui balbutie a peine au piano , moins que ça encore ,lol, mon rêve,dis-je pouvoir jouer les gnossiennes et les gymnopedies d’Eric Satie, bon pour Krakoviak et le 3eme concerto de Rachmaninov , on verras dans 20 ans , peut-être un de mes petits enfants ,qui c’est !!!

    • Benoit

      Eric Satie est assez accessible. La 1ère Gymnopédie peut être jouée après 1 ou 2 ans d’apprentissage.

  • samuel

    merci à toi de bien faire attention à nous autres musiciens »raté », je pense devenir virtuose à 89 ans, merci encore pour ces biens qui nous aident… à plus Sam.

  • sandrine

    Merci pour cette video très enrichissante, super clair. Mais, sur la partition, je ne vois pas les notes plaquées comme vous jouez…

    • Benoit

      Merci Sandrine,

      Les notes plaquées sont les tierces dans la partition.

  • milazzo

    merci Benoit bonne semaine

  • Lantoo

    Merci Benoît. Une très belle mélodie, nouvelle découverte. Bonne exercices pour casser mes routines. Bonne semaine.

    • Benoit

      Merci Lantoo, bonne semaine !

  • Serge

    Bonjour,
    Je suis pensionné depuis quelques mois, j’ai trouvé une flûte à bec dans les jouets de mes enfants.
    Depuis lors je joue de la flûte.
    J’ai découvert également un petit synthé avec 15 notes et me suis mis au piano, pas facile mais encouragé, je vous suis dans vos conseils et leçons .
    Maintenant, je voudrais m’équiper d’un piano (électrique si possible) avez-vous un conseil a me donner.
    Merci d’avance,
    Serge

    • Benoit

      Bonjour Serge,

      Les premiers pianos numériques (claviers de 88 touches) sont autour de 500 €. Comptez 1500 € pour avoir un meilleur toucher (plus lourd) ou des fonctions supplémentaires.

      Je vous renvoie vers cet article : achat d’un piano

      Bonne continuation pour apprendre la musique et le piano.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de commentaires