Counting crows - Colorblind

Colorblind, Counting crows – Accompagnement, chanson au piano

Voici une chanson très agréable à écouter. L’accompagnement piano de Colorblind est certainement très mélancolique mais ne peut pas laisser indifférent. On retrouve cette musique dans la bande originale du film cruel intention. Chacun a son avis sur le film, je vous donne mon avis sur la BO : excellente. C’est très pop et rock (avec du Placebo et The Verve  notamment), et puis il y a Colorblind, le titre original au piano est interprété par le groupe américain Counting crows.

Icone tabs

 

Les autres tablatures au piano sont disponibles sur cette page

 

 

Colorblind est assez accessible pour qui débute au piano, si c’est le cas vous pourrez vous exercer tranquillement, je suis sûr que vous ne vous lasserez pas de répéter l’arpège d’introduction. Le morceau ne fait pas intervenir beaucoup de variations, donc il reste aussi simple à ce niveau là. C’est aussi un bon morceau pour travailler les nuances, le forte et le piano : il faut faire passer toute l’émotion que demande ce titre.

 

Vidéo et présentation – l’accompagnement au piano

 

Fichier midi

Télécharger le fichier midi

Cliquez sur ce lien pour savoir comment utiliser un fichier midi : générer une partition, s’aider d’un logiciel de piano virtuel

 

Conseils pour jouer

Le morceau débute par des arpèges main droite. La main gauche, comme durant tout le morceau, ne jouera qu’une seule note à la basse. Cette introduction est géniale, avec seulement 3 accords, on est tout de suite captivé. Pour l’exécution, il faut alors se concentrer sur cet arpège, faire ressortir un maximum d’émotion par le travail des nuances. Je vous propose alors d’aller crescendo jusqu’au La de l’accord de La, à 4 sec. ainsi qu’à 13 sec., puis de diminuer le son les deux fins de phrase. Sur ces fins de phrase, vous pouvez aussi ralentir comme cela est joué dans la chanson originale (et que j’exécute dans la vidéo comme j’accompagne la voix).

A partir de 20 sec., quand le premier couplet commence, la main droite joue les notes de l’arpège initial en utilisant cette fois des noires ou des croches liées. C’est là où c’est le plus délicat puisque certaines notes sont à contre temps et à cheval entre deux mesures. Mon conseil est qu’il faut répéter d’abord lentement, sans se préoccuper du tempo de la chanson. Il faut prendre en main tous ces passages et se sentir à l’aise. Ces passages interviennent par exemple à 25 sec. sur le « blind », les deux mesures à 30 sec. après le « coffee black » et encore les deux mesures à 39 sec. après le « pull me out ».

Le refrain a lieu après 47 sec. Le même rythme des premiers couplets se répète. Vous pouvez jouer un peu plus fort pour marquer ce passage. Continuez le travail par parties pour bien intégrer le rythme, d’abord lentement si vous bloquez trop souvent. A 56 sec., un nouveau couplet démarre.

A vous de jouer !

 

2 possibilités pour la basse : la version que je joue est moins conventionnelle que la version originale (la – si bémol – fa – si bémol).

Colorblind - 2 lignes de basse possibles

Colorblind – 2 lignes de basse possibles

 

Retrouvez toutes les autres tablatures

Chanson française

Alain Bashung – La nuit je mens

Tété – A la faveur de l’automne

Francis Cabrel – Petite Marie

Chanson internationale

The Beatles – Hey Jude

Louis Armstrong – What a wonderfull world

Partager sur facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de commentaires